Désinformation:Un recalé au bac porte plainte pour non délivrance de diplôme causant une discrimination à l’emploi

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Un recalé au bac porte plainte pour non délivrance de diplôme causant une discrimination à l’emploi

De notre envoyé spécial  Bazoumboy Deluxe (discussion) - ‎le 19 mai 2015

France — Malgré une scolarité complète, le diplôme du bac lui est refusé, lui créant des difficultés sur le marché du travail.

Victime d'un acharnement pédagogique, il n'est pourtant pas dédommagé par un diplôme

JPD.jpg

Il lutte courageusement pour retrouver sa dignité perdue.

Quévain Dieusse, élève au Lycée Mickey Mouse de Pécoisse, n’en décolère pas : « J’ai effectué la totalité de ma scolarité, du CP à la terminale, je n’ai jamais eu d’absences ni de retards non excusés, j’ai passé toutes les épreuves et on me refuse pourtant ce diplôme, indispensable pour tout emploi non salissant. Mon statut actuel de non bachelier est très discriminant à l’embauche puisque Pôle Emploi ne me propose que des offres où je serais amené à réaliser des tâches répétitives ou fatigantes et à côtoyer des personnes dont le statut social voire les origines ethniques ne me correspondent pas. » C’est pourquoi il porte plainte contre l’Éducation Nationale, son jury de bac, les correcteurs de ses copies, les établissements qu’il a fréquentés tout au long de son cursus scolaire et les professeurs qui l’ont eu en classe. « Il est tout à fait possible que tous ne soient pas coupables. J’ai préféré viser large afin d’être sûr de taper juste. Mais, clairement, quelque chose a dysfonctionné au sein de cette institution et il faudra bien déterminer qui est responsable de cette situation intolérable où je me trouve. » ajoute-t-il.


Un jury sans cœur accroché à sa calculette

Le Haut Commissariat à l’Égalité des Chances et des Résultats entre Toutes et Tous les Ayant Droits a diligenté une enquête administrative interne afin de savoir comment on en est arrivé là. Le jury du bac a confirmé sa moyenne de 2,7 : « Nous avons refait tous les calculs plusieurs fois. Le résultat est juste. Certes, le jury est seul souverain et peut arrondir la moyenne à 10 quand elle s’en rapproche mais la plupart des membres du jury ont eu un bac qui date d’avant un certain nombre de réformes et ils ont estimé qu’entre 2,7 et 10 il y avait proportionnellement trop d’écart par rapport à d’habitude pour que l’arrondi soit mathématiquement justifiable. »


Des correcteurs pointilleux et hostiles

Les correcteurs des copies de Quévain se sont aussi défendus d’avoir noté trop durement. La correctrice de sa copie blanche de biologie considère qu’il lui était difficile de mettre au-dessus de 2 malgré les directives du Ministère de « noter avec compréhension » : « Certes, il est quand même parvenu à inscrire « Kev1 10eus » en tête de sa copie dont la présentation est claire et aérée, mais la grande majorité des points doit être attribuée en fonction des réponses aux exercices posés. » Son 5 au QCM de math s’expliquerait par son choix de cocher toutes les cases pour être sûr d’avoir toutes les réponses justes. Or, d’après son correcteur, cocher des cases erronées fait perdre des points. « J’ai pris en compte les fois où il n’avait pas appuyé très fort avec son stylo sur des cases erronées et j’ai pu me débrouiller pour lui obtenir 5 points mais je n’ai pas pu faire mieux. » s’excuse-t-il. En philosophie, il a choisi le sujet « Connaître l’Histoire nous rend-il plus libre ?» et répondu « non ». A sa correctrice qui déclare qu’elle aurait aimé plus de développement, il rétorque que son 2 n’est dû qu’au désaccord de point de vue entre « cette personne enfermée dans ses certitudes qui n’accepte pas les idées des autres » et lui. À son épreuve de Français, le choix de ne répondre que « bof » à l'exercice de commentaire d’un texte de Victor Hugo lui a aussi causé des soucis. Il raconte : « J’aime pas lire, surtout des trucs de vieux. C’est trop dépassé maintenant. Pourquoi est-ce qu’on ne nous interroge pas plutôt sur des films ou des jeux vidéos ? » Même en sport, il semble que sa performance ait déplu au professeur. Quévain explique : « J’avais acheté des nouvelles Adidas exprès pour l’épreuve de course. Mais je n’allais pas courir avec, ça aurait risqué de les abîmer. Ok, une minute pour faire cent mètres, c’est plus que la moyenne des autres. Mais eux ont des chaussures pourries alors ils peuvent se permettre de prendre des risques. »


Des profs à l'esprit étroit

Du côté des établissements scolaires qui l’ont accueilli et de ses professeurs, c’est l’incompréhension. Tous pensent qu’il faisait de jolis dessins sur ses copies mais que ça leur posait des problèmes d’interprétation par rapport aux sujets posés. Sauf le professeur d’art plastique qui, par contre, n’avait pas l’ouverture d’esprit de considérer ses tags sur les murs de l’école et ses graffitis « kev1 rulez » sur les tables comme une expression suffisante de ses talents sans qu’il ait besoin en outre de plancher sur les exercices demandés. Quoi qu’il en soit, tous se targuent de ne l’avoir jamais fait redoubler malgré des résultats qui pouvaient éventuellement laisser à désirer dans toutes les matières. Dans une déclaration commune, on peut lire : « Notre job est de faire passer chaque élève de la classe n à la classe n+1 et, de ce point de vue, nous n’avons jamais failli. »


Les lenteurs de l'administration

Le Ministère de l’Éducation Nationale a exprimé son chagrin et son empathie envers Quévain et a affirmé que ça faisait des années qu’ils mettaient progressivement en œuvre leur grand projet de Bac pour Toutes et Tous mais que les réticences de certains enseignants arc-boutés sur des notions obsolètes d’instruction et de mérite ralentissaient cette grande marche en avant vers l’Égalité républicaine, la Culture fraternelle et le Progrès humain. Heureusement, les nouvelles générations d'enseignants ont été formées avec les nouveaux programmes et sont plus souples sur l'acceptation des réformes. « Le Bac pour Tous n’est pas un slogan vain : notre véritable objectif est que d’ici dix ans cent pour cent d’une classe d’âge ait son bac avec effet rétroactif pour ceux qui ne l’aurait pas obtenu avant la réforme. Ainsi, quels que soit ses origines sociales, religieuses ou ethniques, son sexe, son orientation sexuelle, personne ne doit être laissé sur le bord de la route. Même les enfants atteints de trisomie 21 ne doivent pas être empêchés à cause de leur handicap d’avoir le droit d’obtenir le bac et de s’épanouir dans la société. Bien conscient que cette réforme nécessaire prendra du temps à cause des lourdeurs de l’institution, nous allons proposer une loi de transition dite d’Employabilité pour Toutes et Tous qui supprimera les rubriques « Expérience professionnelle » et « Formation » de tous les CV. »


Un jeune broyé par un système inhumain qui lutte pour sa survie

Sans nier que les mesures gouvernementales soient susceptibles de résoudre son problème à terme, Quévain rétorque néanmoins que pour l’instant sa situation n’est pas réglée et qu’il lui faut bien vivre : « Je ne dis pas que la partie que j’occupe dans l’aile droite de la demeure familiale est trop exiguë pour recevoir des amis les week-ends, que la piscine et le terrain de tennis ne sont pas pratiques pour se détendre après l’effort d’avoir passé une journée inutile de plus au lycée, mais je commence à en avoir marre d’avoir mes parents sur le dos. J’ai besoin d’autonomie et pour cela, je dois être en mesure de gagner moi-même mon argent. A ce titre, si un recruteur a besoin d’un jeune dynamique et ambitieux pour réaliser un travail non manuel et rémunérateur, qu’il m’envoie ses coordonnées et son offre d’emploi et je le convoquerai chez moi si sa proposition m’intéresse. »


Bestof v1.png
Meilleurde.jpg
Cet article a été élu dans le Best Of de la Désencyclopédie !
Partage sur...
wikia