Désinformation:Un coup d’état raté fait 3000 morts en République démocratique du Congo

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Un coup d’état raté fait 3000 morts en République démocratique du Congo

De notre envoyé spécial  χλςmith ΤrismégistΞ Pendu or.png - ‎le 2 janvier 2014

Kinshasa, République démocratique du Congo — La RDC a atteint la semaine passée le rez-de-chaussée des putschs manqués : 3000 morts chez les insurgés et une déroute complète, qui n’est pas sans évoquer un vol de Troposphère V, ou le fait de trébucher sur une peau de banane et de se briser la nuque, le tout en pyjama.

Des antagonistes qui s’appellent Joseph

Desinfordc1.jpg

Joseph Mukungubila, profète et guide spirituel, peux ramené la pait au Congo en 48h. Don de voyances héréditaires de père en fis depui 2007. Rapide et discré. Rambourse si insatisfait mais tu sera satisfait toujours et la fortune du boneur te ravira.

Une chose remarquable, qui ne s’était plus produite en France (pourtant pays d’origine du mot Joseph) depuis près de deux siècles. Une convivialité chauvine que les Heinrich, Mohammed et autres Tchang Kaï-chek n’ont jamais pu entamer dans ce beau pays qu’est l’Afrique, pourtant bien bousculé par les emplois du temps de tout le monde.


On n’avait d’ailleurs pas vu un tel déséquilibre des forces depuis la bataille entre la plage de Phuket et un tsunami, en 2009 ; peu étonnant lorsqu’on compare les armes de fortune créées par les assaillants et les missiles sol-fion utilisés par la police nationale congolaise. Pas l’ombre d’une solidarité en vue, entre le Guide Suprême Cosmogonique Joseph Kabila et le Prophète Invincible Résurrectionnellement Métaphysique Joseph Mukungubila : ceux que la population surnomme déjà les frères Joseph ont abandonné la possibilité d'un accord après l’assaut lancé lundi dernier par les soldats de l’ « Église du Seigneur Jésus-Christ » sur ordre de ce dernier. Et le fossé continue de se creuser encore entre les deux frères ennemis.


Desinfordc2.jpg

M. Numbi, majordome du palais présidentiel à Kinshasa, nous a confirmé que dès la fin de la guerre il y aurait de nouveaux affrontements, menaçant la grande Pax Africanis jalousée par les Occidentaux.


Un Brother Act pour des futurs happy days

Entre fosse commune et effet personnel, le Président Mukungubila ne sait plus où couper de la tête tant il a à protéger. Ce qu'il sait en revanche, c'est qu'une coalition doit impérativement avoir lieu entre lui et ceux qui veulent le tuer, sans quoi cela pourrait sentir le boudin créole pour sa margoulette. Lundi dernier il a remporté une première victoire en exterminant tout le monde ; mais au vu de la démographie par femme africaine les experts lui donnent une dizaine de jours avant de subir une nouvelle attaque. Un Brother Act a donc été rédigé, sous-titré en congolais De la fin des guèw de fwèw plésentement, et rédigé par le consultant des Nations Unies dépêché sur place, Ed Nocentriste, qui connaît parfaitement la langue de Voltaire Rahan.

La signature du Brother Act devrait être entérinée la semaine prochaine. Il généralisera ainsi les mesure du très critiqué Sister Act signé à Matignon en 1992, qui avait pour but que de tester la protection d’1 seule femme noire face au reste du Monde mafieux. Le Brother Act, bien que symbolique, symptomatise donc cette prise de conscience progressive de la communauté internationale : « ça craint d’être né en Afrique ».


Desinfordc3.jpg

Darwin lui-même n'aurait pu prévoir qu'il resterait des gens en vie sur ce continent, passé l'an 2000.


Gun icone.png  Portail de la Guerre


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia