Désinformation:This is it

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

This is it

De notre envoyé spécial    Nafi$$atou JeSuisPlusTropLà.jpg - ‎le 12 mai 2014

Copenhague, Danemark — Y aurait-il quelque chose de pourri au royaume du Danemark ? Mieux que Nostradamus, Shakespeare avait probablement raison de manière prémonitoire à propos du Danemark et de "ça" car il est effectivement délicat de se prononcer si c'est un être qui aurait peut-être mieux fait de ne pas naître ? That is the question... Passons l'introduction culturelle pour en revenir au délire saponifère pour masses anal-fa-bêtes, objet de notre dissection textuelle de l'information du jour.

Alqaidagay.jpeg

Islam est Amour

En effet, l'enthousiasme provoqué récemment était unanime lors du concours de l'Eurovision pour acclamer... Euh... Enfin comment dire... Pour acclamer le... Euh.. La... Euh... Bref "ce qui" a gagné. ("Ce qui" comme dans le "ça" de Stephen King ou bien l'album posthume "this is it" de Michael Jackson qui rappelons-le était décédé depuis longtemps et a fait de nombreuses tournées posthumes de son vivant). Mais dans l'enthousiasme unanime et sous vos applaudissements !

Devant une foule en délire, une pseudo tarlouze à barbe chantant mal n'importe quoi (et juste une pseudo tarlouze, et juste mal, et juste n'importe quoi, donc légitimement devant tous les autres concurrents avec de franches tarlouzes quasi-glabres chantant franchement mal et franchement n'importe quoi). Emportant donc logiquement tous les suffrages, sauf, ceux, remarqués de pays russophiles (principalement pour d'obscures considérations géopolitiques vis-a-vis de l'Europe relativement absconses pour le spectateur moyen sublimant des orientations homosexuelles refoulées). Ou juste pour faire chier Christine Boutin.

Et le groupe Français faisant dans le mauvais gout total, Twin twin, comme une référence ignoble mais double aux twin towers de l'Amour de l'Islam, mais sans suffisamment de pilosité avec juste une moustache...

Les réactions internationales en tout genre ne se sont pas faites attendre.

AllWithConchita.jpeg

Une foule en délire scandant que Islam est Amour

Le responsable en chef d'Al Qaida, Gaveih Ben Laden, (vous savez, Gaveih, le frère d'Oussama, Gaveih) a salué la prestation qui "démontre une fois de plus qu'Islam est Amour, que les barbus n'étaient pas tous mauvais, et que même des tarlouzes d'infidèles chantant mal et n'importe quoi pouvaient le prouver, résultat quantifié et indépendant (sous contrôle d'huissier) à l'appui."

Ajoutant en passant que le fait que l'amour puisse aussi s'apprendre plus vite avec une balle de Kalachnikov dans la tempe ou un Boeing dans la tour n'enlève absolument rien à l'affaire. Tout est amour. Le tout avec le soutien sans faille du chef de Boko Haram, indiquant que lui aussi, organisait en ce moment même (et en prévision de la future compétition) des éliminatoires auprès de plus de 200 lycéennes. Et que, pour la motivation, les éliminées finiraient vendues sur le marché, violées et éviscérées, et pas forcément dans cet ordre (s'attirant par là une protestation solennelle mais à demi-mot de l'organisation des éleveurs tripiers du Morvan pour la dignité dans les abattoirs). Avec aussi l'appui de "Grand Corps Malade", qui slame lui aussi, même s'il est handicapé et aime pourtant tout bien aussi les putes, comme Ribéry donc l'amour.

Dans un style très légèrement différent, mais de la même manière, Fidel Castro a reconnu dans ce chant une apologie du communisme combattant pour la libération des peuples et l'égalité des hommes, digne du chant des partisans (hasta siempre commandante Che Guevara), bien que la section cuivre soit un tout petit peu faiblarde. Mais il est sourd et dans le coma. Alors on lui excuse ce commentaire somme toute anodin vu son état. Car pour un hispanisant comateux, "rise like a penis" sonne assez proche de "hasta siempre". Et véhicule le même message (moins les cuivres).

Enfin Raspoutine, lui-même s'est ému depuis l'au-delà, reconnaissant une demi-réincarnation de lui-même, et plutôt réussie contrairement à l'autre Poutine pas ras. Mais il faut savoir que Vladimir étant né l'année du Rat, il se croyait seul investi comme Rat's Poutine. Enfin il le croit encore.

Puis comme se plaisait à le relever Lino Ventura dans le film éponyme, "Un barbu, c'est un barbu... Mais trois barbus, c'est des barbouzes !", et là, on en aurait plutôt 4 ou 5... tout ceci pourrait n'être donc qu'un vaste complot de la NSA visant a déstabiliser la Russie par un coup de billard en trois bandes ?

Gageons que tous ces symptômes concomitants ne sont qu'une coïncidence parmi d'autres (telle que, par exemple l'apparition de spécimens d'espèces disparues comme l'Ours bipolaire sur des sites à public digne de l'eurovision).


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia