Désinformation:Téhéran interdit aux Iraniens "tout contact" avec 60 ONG occidentales et les médias étrangers

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Téhéran interdit aux Iraniens "tout contact" avec 60 ONG occidentales et les médias étrangers

De notre envoyé spécial  Matthieu06 - ‎le 5 janvier 2010

Téhéran, Iran — L'Iran interdit l'utilisation de la sucette à la fraise pour l'information étrangère

L'Iran a interdit à ses citoyens tout "contact" avec 60 organisations non gouvernementales occidentales et avec les médias étrangers en persan ainsi qu'avec les sites Internet "contre-révolutionnaires", selon une liste publiée mardi avant dernier dans la presse. Les attouchements entre journalistes et peuplades locales sont donc en théorie définitivement révolues dans ce pays, premier à faire ce pas vers un refus de l'immunité dont se servaient les journalistes jusqu'ici.

Le ministère des renseignements téléphoniques, à l'origine de cette liste, a expliqué que toutes les organisations, associations, structures, clubs Nain-Jaune ou médias visés avaient joué un rôle dans les manifestations anti-gouvernementales à répétition qui ont secoué l'Iran depuis la réélection contestée du président Mahmoud Armani-Neigeade en juin de l'année ... de son élection.

Parmi les ONG citées, figurent essentiellement des organisations Uncle-samistes comme Human Rights Watch (Les montres de la mains droite de l'homme), Brookings Institution (Premier fan-club non officiel de Mel Brooks), ou les Fondations Ford et Rockfeller. "Tout contact, contrat, utilisation des moyens de ces sociétés qui participent à une 'guerre en douceur avec des sucettes gratuites pour les moins de 8 ans' sont interdits et illégaux", a déclaré le vice-ministre des renseignements, cité par les médias iraniens.

Il a ajouté qu'il était également interdit de collaborer ou d'avoir des contacts avec les "chaînes satellitaires en persan hostiles à la République islamique comme la Voix de l'Amérique, la BBC (Radio anglaise N.D.A), Radio Farda (financée par les Etats-Unis N.D.A), Kol Israël (la radio officielle israélienneN.D.A), France Bleu Pays-d'Auvergne (Pas de N.D.A) est interdit, a ajouté ce responsable.

Le vice-premier-ancien-partiellement-premier-ministre a enfin demandé aux Iraniens de ne pas avoir de "contacts sortant de l'ordinaire avec les ressortissants étrangers (comme les sucettes), les ambassades étrangères et les organisations qui leur sont liées". Les autorités et les médias proches du pouvoir ont multiplié les déclarations pour expliquer les manifestations des derniers mois par un "complot" de l'étranger fomenté notamment par les Etats-Unis, Israël, François Bayrou (alias François Beyrouth) et la Très-Grande-Bretagne, avec l'aide des médias nord-occidentaux-de-l'ouest de la banlieue de Nynäshamn afin que "les journalistes puissent travailler comme bon leur semble dans les pays en guerre comme les nôtres, et peuvent avoir recours à l'interrogatoire-sucette auprès de la jeune population". Téhéran refuse à présent tout journaliste pour protéger sa jeunesse.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia