Désinformation:Salon de l'Automobile : un concept car vole la vedette aux voitures électriques

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Salon de l'Automobile : un concept car vole la vedette aux voitures électriques

De notre envoyé spécial  PTITGUILLAUME.pngAPPROUVE CE MESSAGE.png - ‎le 8 octobre 2010

ParisFrance — 
Salon auto1.jpg

Un succès surprise, d'autant plus que le stand du constructeur sur le Salon était dur à trouver

Alors que tous les professionnels du Salon de l’Automobile de Paris semblaient faire la part belle à l’émergence des voitures électriques, c’est finalement, et contre toute attente, un modeste concept car qui a crée la surprise, provoquant derrière lui un véritable soulèvement.

Il faut dire que, très influencés par les médias et les constructeurs automobiles délocalisés, les français avaient fini, bon gré, mal gré, à se faire à l’idée du tout électrique, à s’enthousiasmer même pour une technologie bancale qui montrait ces limites avant d’avoir prouvé sa moindre efficacité. Autonomie de déplacement ridicule, temps de recharge plus de 10 fois supérieur à celui d’une voiture essence, nombre insuffisant d’infrastructures adaptées, batteries très polluantes et difficiles à recycler, le constat n’était pas vraiment très engageant pour les futurs acquéreurs des tant attendues voitures propres à 0g de rejet de CO2. Et pourtant, c’est bien dans cette catégorie que vient se positionner un concept car tout bonnement révolutionnaire et sur le point de bouleverser durablement l’échiquier mondial.

Salon auto2.jpg

L'Iran lève enfin le voile sur ses projets secrets

Il fallait donc, cette année, chercher la nouveauté du côté du stand de l’Iran Khodro, modeste constructeur automobile nationalisé, pour la présentation en grande pompes de son concept car qui s’apprête à inonder le marché mondial de l’automobile dans les prochains mois. Enfin, en grandes pompes, pas tant que ça, car pour la première fois dans l’histoire de l’automobile, une voiture est capable de proposer une autonomie énergétique totale sans même avoir besoin de faire le plein. Adieu donc les tracasseries du quotidien à propos du prix du carburant, de la taxe carbone ou bien des blocages de raffineries.



Imaginez le monde de demain, un monde où la seule limite à vos voyages serait votre fatigue. Le système de propulsion nucléaire embarqué de la Samand, c’est son nom, vous garanti une autonomie de plus de 2 000 000 000 de kilomètres, soit approximativement une fois l’aller-retour Beyrouth-Pluton, à vol de fusée, sans tenir compte du trafic spatial.

Et si la vraie richesse, c’était l’enrichissement ?



On voit mal aujourd’hui qui pourrait empêcher l’Iran Khodro de conquérir le monde, même si quelques zones d’ombres subsistent encore chez les autres constructeurs automobiles occidentaux qui pointent du doigt, notamment, les carences en termes de sécurité que pourrait présenter un tel dispositif :

« Le problème du recyclage se pose, car même si nous ne disposons pas des données constructeur en ce qui concerne les trains de roues ou le châssis, il serait raisonnable de tabler sur une durée de vie légèrement inférieure à celle du combustible (NDRL : 3 milliards d’années) »
« À l’heure actuelle, on ne sait pas exactement d’où proviendrait l’uranium enrichi embarqué sur la Samand. Ces voitures pourraient se révéler être de véritables bombes à retardement. Et pourquoi ne proposent-il ce modèle qu'à l'export ? »

D’autres, au contraire, se veulent plus rassurants :

Salon auto.jpg

« Au moins, pendant qu’ils font des voitures, ils ne sont pas en train de fabriquer en secret des ogives nucléaires. »

Vrai menace ou bien simple jalousie entre constructeurs automobiles, la nouvelle Samand pourrait bien en tout cas signer l’arrêt de mort du transport tel que nous le connaissons aujourd’hui.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia