Désinformation:Sécurité Routière : virage à 180° sur les risques d'accident

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

De notre envoyé spécial  WiiKend - ‎le 31 mars 2009

Champignon/Marne, France — Encourageantes si on se base uniquement sur la baisse significative du nombre de tués et de blessés, les statistiques de la dernière étude de la Sécurité Routière concernant les accidents de la route en France ont comme principal intérêt de bouleverser un grand nombre d’idées reçues.

Premier constat, l’alcool au volant n’est pas la première cause de mortalité routière. En effet selon l’APAF[1], seuls 32% des accidents mortels seraient imputés à des conducteurs en état d’ivresse. Cela implique que 68% des accidents sont causés par des personnes sobres. Il y a donc deux fois plus de chances de mourir en voiture avec un taux d’alcool inférieur à 0,5 g/l de sang, voire pas d’alcool du tout.

SRf1
Voiture neuve = danger accru

Deuxième lièvre soulevé par ces chiffres, il apparaît que contrairement à la croyance populaire, le risque d’accident est inversement proportionnel à l’âge du véhicule. Autrement dit, il y a beaucoup moins de risques d’avoir un accident en conduisant une voiture ancienne qu’un modèle flambant neuf. Ainsi pour l’année 2008, 87% des accidents – mortels ou pas – ont pour origine une voiture ayant moins de 10 ans. Ce chiffre incroyablement élevé chute à 11% pour les véhicules âgés de 10 à 20 ans. Enfin les 2% restant peuvent être imputés à des voitures de plus de 20 ans. On voit là toute l’influence du lobby des constructeurs automobiles qui en manipulant les chiffres essayent de nous faire croire que modernisme et sécurité ne font qu’un, et nous obligent à changer régulièrement de véhicule, quitte à risquer notre vie.

Autre pavé dans la mare, les femmes sont de bien meilleures conductrices que les hommes. Selon des études réalisées en soufflerie sur un échantillon représentatif de 1027 personnes, une femme moyenne est capable de manier simultanément le volant, le levier de vitesse, le téléphone portable, le bâton de rouge à lèvres, le miroir de courtoisie, l’engueulade avec les enfants assis à l’arrière, le réajustement de son chemisier, le dépoussiérage du tableau de bord et le coup d’œil aux vitrines des magasins présents de chaque côté de la route. L’homme quant à lui ne peut gérer en même temps que la conduite et le doigt d’honneur au connard qui vient de lui faire une queue de poisson.

SRivre
Si en plus avec un peu de chance elle est aveugle, le risque d'accident est ici quasi nul

Par ailleurs la Sécurité Routière a publié en marge de cette étude les résultats d’une enquête très intéressante sur la qualité de conduite des différentes catégories socioculturelles. Sans entrer dans le détail du palmarès, on soulignera que d’après ces chiffres, les meilleurs conducteurs sont les aveugles. En 2008, aucun conducteur aveugle n’a été le responsable direct – ou même indirect – d’un accident de la route.

En conclusion, si en tant que passager vous voulez minimiser les risques d’accidents, vous mettrez toutes les chances de votre côté en vous laissant conduire par une femme aveugle et bourrée au volant d’un Simca 1000 de 1972. Vous ne pourrez pas dire que vous n’avez pas été prévenu.


  1. Association des Producteurs d’Alcool Français
Qu'avez-vous pensé de cette étude étonnante ?
 
42
 
43
 
1
 
0
 
2
 
2
 
2
 

Ce sondage a été créé le mars 31, 2009 06:58 et 92 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
wikia