Désinformation:Rebranding pour les partis politiques français

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Rebranding pour les partis politiques français

De notre envoyé spécial  _ PatNuke ! - osef - ‎le 16 août 2011

ParisFrance — Au cours d'une large opération de communication qui se sera précipitée pendant ces derniers jours, les principaux partis politiques français ont dévoilé leurs nouvelles identités.

[modifier] Nouvelles images de marque

De nouveaux noms ainsi que de nouveaux logos ont été choisis pour réactualiser des marques souvent vues comme sclérosées par la population (d'après un sondage Euro-RSCG pour Publicis). L'UMP est devenu Crésus, le Parti Socialiste a été renommé Jaurèx, EE-LV a été rebaptisé bO:Bo, le Modem se nomme maintenant Amorphel, et le Front National sera désormais Nazilea.

Le Parti Communiste Français est quant à lui devenu Stalinys, et son secrétaire général a également changé de nom pour s'appeler désormais Georges Marchex. « J'en avais marre que les gens fassent semblant de reconnaître Robert Hue dans les congrès pour s'épargner l'embarras de dire qu'ils avaient oublié mon nom » a déclaré celui qui s'appelait encore il y a peu Marie-George Buffet (ou bien était-ce Maurice Thorez ?).

Les directeurs de la communication d'Euro-RSCG et de Publicis, qui ont organisé ce changement massif d'image de marque, ont utilisé les termes « renforcement », « impacter », « concept », « adéquation » et « crédibilité » pour décrire ces modifications.

[modifier] Nouvelles stratégies

Peu après ce changement, les nouveaux directeurs des partis ont fait part de leurs stratégies pour le quatrième trimestre 2011. Michel Pébereau, nouveau directeur général de Crésus, a annoncé une opération de rapprochement avec la branche adhérents de Nazilea dans une offre publique d'achat qui valorise le titre à 42%. La branche acteurs politiques de Nazilea devrait rester indépendante.

Pendant ce temps, Anne Lauvergeon, nouvelle directrice générale de Jaurèx, dévoilait ses nouveaux objectifs : créer une synergie massive avec les activités de Stalinys et de bO:Bo, annonce immédiatement démentie par Carlos Ghosn et François Pinault, PDGs respectifs de bO:Bo et de Stalinys, tandis que le conseil de surveillance de Jaurèx dénonçait l'absence de consensus de la direction avec les adhérents-actionnaires.

Rebranding7.jpg

Contrairement aux rumeurs, le Nouveau Parti Anticapitaliste n'a pas participé à l'opération de rebranding.

Profitant de l'incertitude des marchés, Antoine Zacharias, président du directoire d'Amorphel, a annoncé des résultats en baisse de 4,2% qui devraient mener à la vente des activités du groupe dans l'est de la France pour amener une reconcentration sur l'ouest, cœur des activités historiques d'Amorphel. Après cette annonce, Zacharias a démissionné pour prendre le fauteuil de PDG de Nazilea, tandis que Ghosn devenait directeur général d'Amorphel. Le poste de président de bO:Bo devrait revenir à Pébereau, tandis que Crésus sera dirigé par Martin Bouygues, ce qui est finalement un assez juste retour des choses.


GoodJob.gif
Cet article a failli être élu au Best Of de la Désencyclopédie.
Si vous l'avez adoré, vous pouvez encore relancer le débat.
Partage sur...
wikia