Désinformation:Proposition de loi-surprise : le feu orange sera bientôt de l'histoire ancienne

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Proposition de loi-surprise : le feu orange sera bientôt de l'histoire ancienne

De notre envoyé spécial  χλςmith ΤrismégistΞ Pendu or.png - ‎le 12 octobre 2011

GrenobleFrance — Ils avaient promis de frapper un grand coup après le passage histoiredeTotoïque du Sénat, l'arme de la droite, à gauche. C'est chose faite, rouge et jaune à petit pois : le orange sera prochainement retiré de nos bons vieux feux tricolores.

Avec la généralisation des radars à tous les Stop et l'autorisation du pantalon pour les femmes du service public, la plèbe assiste aujourd'hui à la genèse de cette action sénatoriale de gauche qui promettait en 1958 de tout niquer un jour. Et à l'une des premières propositions de loi qui devraient réellement permettre aux finances de l'État de respirer un peu à l'orée 2013. Des économies d'électricité, d'ampoules certes, mais également une manne de contraventions nouvelles provenant des automobilistes aurifères et inattentifs, ce qui revient au même.

Feubicolore.jpg

« Depuis des années déjà, la droite voyait dans le feu orange une concession facile, une de ces demi-mesures de transition bien pensantes dont elle use en général pour privatiser La Poste ou France Télécom en douceur, ou pour acheter la tranquillité assise des syndicats sur leur godemichaise. C'en est fini de cette vaseline autoroutière, désormais l'appréhension dans laquelle était placée le conducteur sera remplacée par une foi en l'avenir transparente, honnête et non équivoque. impensable selon nous dans le république du XXIe siècle. Et la fluidité du trafic en sera fortement améliorée », avertissait un mot anonyme punaisé sur la porte des toilettes pour dames.

Oui, et selon les experts ce sera la fin d'un dilemme désespérément chronophage pour les Français pressés : celui de savoir s'il faut ou non ralentir et s'arrêter quand survient le feu éphémère.

Une passerelle de plus vers l'efficacité à la française, pour laquelle le sénateur à l'origine des discussions a été nominé la semaine passée à la remise des Légion d'Honneur Awards, par défaut et SMS.

Un feu qui dérange

Un comité de soutien au Feu Orange, composé des différentes mouvances centristes, s'est réuni ce mardi 11 octobre pour un sitting symbolique sur une vedette de sauvetage entre les deux rives de la Seine.

« Ni oui, ni non, mais au moins un peut-être ! »
C'est tout ce que réclame le groupe présidé par François Bayrou, qui devrait produire le 15 à la mi-journée ses conclusions mitigées sur l'enquête partielle qui devrait révéler la moitié des critiques virulentes adressées diplomatiquement au feu bicolore, « schizophrène et manichéen » .

Suppression du feu rouge

D'ores-et-déjà, le Palais du Luxembourg a ressorti des cartons les fleurons de ses réformes envisagées par le passé mais jamais mises à l'ordre du jour faute de démocratie. Le nouveau parlement bipolaire a donc livré quelques réflexions trans-orbitales autour d'une réforme territoriale visant à fusionner les départements de province en un vaste 21ème arrondissement parisien ; d'une évolution toute moderne du droit de vote des femmes en abaissant leur majorité citoyenne de 45 à 28 ans seulement ; des possibles alternatives au nouvel écu ou autres initiatives pour répondre là crise en proposant par exemple un traité commercial avec la Compagnie Hollandaise des Indes Orientales pour le partage des Amériques...plus rien ne semble impossible à la tendance politique émergente.

Les rumeurs font maintenant la course dans les couloirs sur une possible suppression des derniers obstacles à la croissance, d'après la liste établie par les sénateurs du comité Monnerville (1897-1991). C'est ainsi que le feu rouge serait déjà en discussion, et sa suppression sur la table pour permettre enfin, selon les propres termes du communiqué de presse,
« à la France d'avancer sans la crainte de devoir s'arrêter en plein élan, et recouvrer sa place de leader sur la scène internationale aux cotés de la Couronne d'Angleterre et du Grand Duché de Serbie. »
Feupaume.jpg

La proposition de loi pour la suppression du feu orange largement plébiscitée par l'assemblée.

L'avancée d'un puissant symbolisme

Bernard-Henri Lévy, auteur de l'ouvrage de référence sur le dualisme sémaphologique, s'est félicité personnellement et publiquement de cette évolution à venir : « le concept freudien du triptyque conscient est remis en question par l'ablation pure et simple du Moi et du Surmoi, selon moi. Demain seul un Ça instinctif et moderne motivera l'aventure humaine, comme c'était le cas jusqu'en 1940 avant que l 'humanité ne décide procéder de façon méthodique à un eugénisme réfléchi et dénaturé. »

Plus personne n'ose donc désormais contredire toute la légitimité de la croisade de ce nouveau Sénat prêt à tout pour démontrer qu'il ne sert pas qu'à donner un sens au mot bicamérisme. Le discours d'investiture de Jean-Pierre Bel Jambe, ce 1er octobre, tourné vers l'abolition de la peine de mort, la morale républicaine et l'histoire d'avant, montre à quel point il est désireux d'être utile et de vite faire des trucs biens.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia