Désinformation:Primaires socialistes : élimination de Jean-Michel Baylez

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Primaires socialistes : élimination de Jean-Michel Baylez

De notre envoyé spécial  Marie Irène - Une question ? - ‎le 12 octobre 2011

ParisFrance — Si les primaires socialistes ont permis aux deux favoris (François Hollande et Martine Aubry) d'accéder à la candidature pour être éligibles au poste de présidence de la République en 2012, elles ont permis également de mettre en valeur des candidats plus marginaux, dont l'inattendu Arnaud Montebourg mais aussi le député Jean-Michel Bailet.

A la veille du scrutin qui déterminera le candidat socialiste aux élections présidentielles, réunissant Madame Aubry et Monsieur Hollande, il est intéressant de revenir sur le courage d'un outsider que tout le monde donnait perdant, Monsieur Jean-Michel Bayle.

Député d'une circonscription, cet homme était peut-être porteur d'un audacieux projet. Fort de ses 1 % de résultat aux primaires, nul doute que le candidat du PS saura en tenir compte.

Portrait d'un homme de gauche.

[modifier] Carrière

Jean-Michel Bayler est un homme politique bien connu des Français, qui a toujours su rester intègre. Force de proposition, il a fait un certain nombre de choses importantes et pu mener à bien différents projets. Sa carrière politique a connu des hauts et des bas. On retiendra pour l'instant qu'il s'est présenté aux primaires socialistes face à des personnalités charismatiques comme Ségolène Royal, ex-candidate à la présidentielle de 2007, ce qui n'est quand même pas rien. Excusez du peu !

Il est fort possible que Jean-Michel Bailly ait un rôle important à jouer dans la vie politique française. On pourra le retrouver dans un gouvernement de gauche, ou peut-être de droite si il change de conviction. Personne ne peut dire de quoi demain est fait : Madame Soleil est morte.

[modifier] Les primaires socialistes

Répondant aux questions et prenant des positions, Jean-Michel Boylet a su s'exprimer lors des débats préliminaires à l'élection du candidat socialiste pour 2012. Il a pu parler en toute détermination, présentant des idées et autres.

Néanmoins, il obtient un score final de 1 %. Un score qui ne pèse certes pas lourd, mais qui est le centième de 100 %. Si on multiplie le % de M. Bayly par 100, on obtient donc la majorité universelle qui permet d'être à la fois candidat mais aussi despote communiste comme Staline. Si on multiplie 100 par 10 on obtient 1000.

Si on multiplie 1000 par 4.9 millions, on obtient 4.9 milliards, ce qui correspond aux pertes que Jérôme Kerviel aurait causé à la Société Générale en 2007 / 2008.

Le procès de Jérôme Kerviel révèle une part de zones d'ombre : comment un simple trader a-t-il pu engager sur les marchés des volumes aussi importants ? Par le passé, il avait déjà réalisé de nombreux bénéfices dont le profit allait à la Société Générale. On est en droit de se poser une question : pourquoi la SocGen a-t-elle révélé en janvier 2008 le "scandale" d'un "trader fou" ? N'est-ce pas étonnant que cela intervienne juste à un moment où les autorités financières réclament justement des comptes quasi hebdomadaires à chaque banque suite à la crise des subprimes ?

Dans cette situation, Kerviel apparaît comme un bouc émissaire, c'est-à-dire un trader à qui on laisse franchir la ligne jaune, du moment que ça rapporte, mais qu'on met au pilori au moment opportun. Il est à noter que les positions spéculatives prises par Kerviel début 2008 n'étaient pas forcément mauvaises, c'est le débouclage immédiat de ces positions qui a créé une moins-value faramineuse. Le procès de Kerviel était pourtant instruit par Van Ruymbeke, connu pour son indépendance, à mon humble avis il s'est planté. Je ne veux pas créer de polémique mais on dirait que c'est un individu isolé qui trinque pour un système qui part sérieusement en couille, enfin ce n'est que mon opinion.

[modifier] Le projet

Un vrai projet de réforme bancaire passe automatiquement par une réorganisation des marchés. Le ratio Cooke préconisé par le comité de Bâle impose certaines normes de liquidités : avec autant d'actifs engagés par Kerviel, la SG était évidemment hors jeu. Il se passe actuellement la même chose chez UBS : le système de spéculation boursière des banques est loin d'être réglé. Il faut savoir ce que l'on veut : des profits ou de la transparence ? Les propositions du candidat Montebourg, pour fantaisistes qu'elles semblèrent, allaient dans le sens d'une réglementation accrue du système boursier.

Jean-Michel Bayret, ah oui.

Le projet de Jean-Michel Bayrez est un sacré projet socialiste, pour sûr. Il a été éliminé parce qu'il avait fait 1 % de voix au premier tour des élections socialistes pour le candidat socialiste.


JMB ATLANTA.jpg

Comme ça manquait d'images, j'ai fait une recherche Google et voilà une photo de Jean-Michel Bayle qui fait de la moto, ça colle au sujet, forcément ! Au passage, chapeau pour le saut à moto !


Rappelons les scores de ces élections : Hollande et Aubry doivent tourner à 25/30 % et sont qualifiés pour la finale, le père Montebourg est à 15 %, Royal à 7 ou 8 %, enfin bon elle, tout le monde la déteste, me demandez pas pourquoi, les gens préfèrent Sarko ou Le Pen - moi je ne me pose plus de questions - Valls doit être à 5 % aussi, enfin il est de droite lui, on se demande ce qu'il foutait là, autant inviter le gros Bayrou ou carrément Madelin pendant qu'on y est.

Donc on a fait le tour des candidats.

Ah non, il reste Jean Michel Braylet.

C'est un personnage vraiment très intéressant, nul doute qu'il aura des trucs à dire et aussi des choses. Pour sûr. Voilà voilà. Jean-Mimi quoi, hein. Sacré lui va ! Sacré Jean-Mi !

Il en aura fait des machins ce Jean-Mimi Bayly-Baylo, eh oui. Et qu'est-ce qu'il en aura raconté, des idées ! Ah ça, des idées, c'est pas ça qui manque chez Jean-Mi ! Le roi des idées !

Et sinon physiquement ça va, je veux dire il est normal. Il a pas des particularités spéciales, il va bien je pense.

Pas de bol pour ton élection, gros, mais pas d'inquiétudes ! Tu vas rebondir crois-moi !

Voilà voilà.

Question : est-ce que j'ai une limite de signes à fournir ou bien je m'arrête quand je veux ?


Blue girl-1.png
La nana aux cheveux bleus dit :
Tu t'arrêtes quand tu veux.



Ah ouf ! Bon allez salut.


Qu'avez-vous pensé de Désinformation:Primaires_socialistes_:_élimination_de_Jean-Michel_Baylez ?
 
23
 
6
 
1
 
3
 
5
 
4
 
3
 

Ce sondage a été créé le octobre 12, 2011 15:52 et 45 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia