Désinformation:Port de la burqa : le Parti Socialiste milite pour la liberté

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Port de la burqa : le Parti Socialiste milite pour la liberté

De notre envoyé spécial  Marie Irène - Une question ? - ‎le 20 juin 2009

ParisFrance — Alors que la proposition de loi liberticide visant à empêcher les femmes islamistes de porter la burqa est présentée à l'Assemblée Nationale, le Parti Socialiste retrouve son unité autour de ce thème central : le droit à chacun d'exercer sa religion librement.

Burqa1.jpg

La burqa : un symbole de la liberté qu'il faut défendre.

"Le droit d'exercer sa religion en toute liberté est un principe fondamental de notre civilisation issue de la philosophie des Lumières" explique Martine Aubry, secrétaire général du Parti Socialiste. "Si on enlève aux femmes musulmanes le droit de se voiler, on court à la guerre civile de façon irréfléchie. Il est clair que les musulmans vont se rebeller et brûler des voitures, voire des gens, si jamais on enlève la burqa de leurs femmes."

Le chef du Conseil Français du Culte Musulman, Abdul Hal-Hazred, confirme cette position : "C'est une atteinte à nos préceptes ! Les femmes étant par nature des êtres impies et arriérés, il est tout à fait normal de les voiler avec des draps pour garantir leur pureté devant le Seigneur ! Sinon, elles pourraient se mettre à forniquer dans la rue ou se faire violer dans les chiottes des boîtes de nuit, comme des salopes de merde des chiennasses de putes des Occidentales. Ne soyez pas étonnés si par la suite, tous les musulmans de France se rassemblent pour créer une révolution à l'image de la guerre civile qui déchire l'Afghanistan ! Nous sommes musulmans ! Nous sommes donc complètement malades !"

Burqa2.jpg

Musulman français normal en costume traditionnel (don du CFCM)

Même si par le biais de micro-trottoirs quelques voix se font entendre, par exemple celle de Mohamed, étudiant en Lettres Classiques, qui explique qu'il n'en a "rien à foutre" de cette loi, ou encore Hakima, cadre commerciale, qui nous explique que c'est "plutôt une bonne chose. Les femmes ne sont pas des sacs à patate", il est clair, notamment pour TF1, que la majorité des terroristes musulmans vont chercher à profiter de cette loi pour créer un mouvement de contestation violent contre la France, à l'image des manifestations contre le port du voile. Le président de la République ne s'y est pas trompé et a prévu de faire un discours sur l'inégalité des religions et la violence de l'Islam dès lundi, dont voici un prélude : "Nous sommes convaincus que le christianisme ou le judaïsme sont des religions très convenables. En revanche, la religion qui dit de voiler les femmes n'est pas compatible avec la République. En plus, si vous regardez bien, vous verrez que les musulmans ne sont pas tous blanc-blanc si vous voyez ce que je veux dire". Comme il vient de nous l'être démontré par le chef de la nation, il ne s'agit absolument pas de créer une bonne loi pour de mauvaises raisons électoralistes mais bien de défendre les valeurs de la France contre l'intégrisme. Le Parti Socialiste y voit plutôt une atteinte aux libertés individuelles et se pose en défenseur de l'Islam.

Burqa3.jpg

Attention, ce couple musulman opprime les libertés individuelles !

"Putain, mais pourquoi emmerde-t-on les musulmans à ce point ?" nous demande Karim, 30 ans et fonctionnaire de mairie. "Les gens qui mettent la burqa, ce sont des cas sociaux ! Ça doit représenter 0.3 % des musulmans français... On a pas besoin de cette publicité merdique et stigmatisante faite par le gouvernement et les médias, interdisez cette pratique hors d'âge et qu'on en parle plus !"

"Non", rétorque le PS, "il faut en parler. Les atteintes aux droits individuelles faites par Sarkozy sont intolérables. Le PS prend la défense de tous les opprimés religieux !"

Burqa4.jpg

Tom te dit : Toi aussi, achète la liberté de culte pour seulement 99.99 euros par mois !

Dans un premier temps, cette annonce n'a pas éveillé grandement l'intérêt de la communauté musulmane, majoritairement apolitique, mais a par la suite attiré l'attention de plusieurs religions marginales, telles la Scientologie. "Bravo le PS !" nous déclare Tom Crouzet, adepte de la Scientologie. "Nous comptons sur Martine Aubry pour défendre nos valeurs. La dépossession des biens et valeurs financières par ruse est un précepte de notre religion qu'il est important de défendre, et nous avons trouvé notre Don Quichotte en la personne de Martine ! Nous avons tellement d'ennuis avec la justice, simplement parce que nous pratiquons l'escroquerie, socle de notre foi. Si on est capables de dire que voiler le visage d'une femme est compatible avec le modèle laïque et républicain, alors on doit tolérer l'arnaque à l'abus de faiblesse l'aide apportée par la Scientologie aux plus malheureux".

Les Pédoräliens, un mouvement classé dans la liste des sectes, sont également séduits par le justiciérisme déployé par le PS : "L'Etat fasciste nous poursuit car nous prônons la sexualité libre ! Mais le PS nous a montré qu'il fallait défendre sa religion, même si notre foi nous demande de tripoter des mineurs !" Le mouvement Pédorälien se compare volontiers aux adeptes du bouddhisme tibétain, martyrisés par la Chine : "Pendant longtemps nous avons cru à notre marginalité. Mais si Martine Aubry défend le port du voile intégral et la négation complète de l'individu féminin, alors c'est que ce que nous faisons ne doit pas être bien méchant non plus."

Burqa5.jpg

Rituel sacré de la religion Concombram

De même, les Concombrious, de la religion Concombram, remercient le PS de l'intérêt porté aux libertés individuelles. "Nous avons trop de problèmes en société. Les gens, et la justice, ne comprennent pas que Concombrosse, notre dieu, nous demande de vivre en ayant en permanence un concombre dans le cul, comme indiqué dans notre Livre Saint In Rectum Concombrus. Au travail, cela demande de gros efforts d'adaptation : les chaises de bureau ne sont pas compatibles à notre religion, et les gens nous regardent d'un sale oeil, comme si nous étions des extra-terrestres ou je-ne-sais-quoi. Entre nous, croire qu'un concombre dans le cul va nous sauver de l'enfer, ce n'est pas plus idiot que de vénérer un bonhomme mystique qui marchait sur l'eau et s'est fait clouter sur une croix comme un poster de Tokio Hotel !"

Manuel Valls, porte-parole du PS, s'est déclaré ravi de l'intérêt que les religions minoritaires portent aux idées de leur parti, mais a tenu à préciser : "En premier lieu, nous nous adressions uniquement aux musulmans avec une carte d'électeur. En fait, si jamais ils disent que la burqa ne leur plaît pas, on dira alors que c'est nous qui avons eu l'idée de la loi."

Vu de l'Iran, la situation française fait polémique. "Oh la la quel débat essentiel !" nous dit Amir, dont le frère a été assassiné par les milices du parti présidentiel parce qu'il prenait part aux manifestations contre l'élection frauduleuse de Mahmoud Ahmadinejad. "On voit bien qu'en France, vous avez de graves problèmes à résoudre, avec toutes ces burqas et ces gens qui les défendent... Franchement, je vous plains." Amir, militant pour la démocratie, a eu l'œil crevé et un bras cassé par les membres de la police iranienne, alors qu'il cherchait à acheter au noir un DVD de Noam Chomsky. "Vous avez bien raison d'interdire la burqa, mais je ne pense pas que vous devriez faire comme si c'était un vrai problème de société et non un fait marginal. Cela dit, je n'ai pas de leçon à vous donner, je ne suis pas français, alors moi la démocratie, je n'y connais rien ! Bon je vous laisse, je dois aller faire la prière obligatoire sous le joug des fusils de l'ayatollah Khameinei. Bonne journée !"

Au départ d'Amir, on envie la situation simpliste de ces peuples orientaux qui n'ont pas à réfléchir sur des sujets importants comme nous les gens civilisés.

Burqa6.jpg

Les Iraniens n'ont pas à se soucier des importantes questions de société de la civilisation française. Ils n'ont même pas à se poser de questions d'aucune sorte : quelle chance pour eux !


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia