Désinformation:Panique à Sainte-Verge les Epinettes

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Panique à Sainte-Verge les Epinettes

De notre envoyé spécial  Bluespirit - ‎le 25 février 2008

Sainte Verge Les Epinettes, France — Alors que Jean-Isidore Martinet s'était réfugié à Sainte Verge Les Epinettes pour une thèse sur les cloportes, il provoque la panique dans la classe de CM2.

Jean-Isidore Martinet est une sorte de sommité dans les milieux autorisés de la recherche bio-médicale des cloportes. Entre autre pour fuir une vie parisienne devenue trop étouffante du fait de son statut de superstar de la science, il a décidé d'élir domicile à Sainte Verge les Epinettes. Rappelons pour nos lecteurs non cultivés que ce doux village de Poitou-Charente est le seul qui contienne encore les germes de cette maladie disparue à la fin du moyen-âge, la Vérole. C'était donc le terrain idéal pour y étudier la reproduction des cloportes en milieu intra-terrestre en période de petite vérole, sujet de sa thèse que l'on peut dors et déjà qualifier de passionnante.

Alors que dans un soucis de socialisation, que l'on peut qualifier de primaire, il essayait de se fondre dans la masse du bistro "Chez Marcel" il se vit proposer par l'institutrice du village une présentation de ses travaux aux enfants avides de connaissances et de cloportes gluants et rampants. En disant oui il ne savait pas encore qu'il allait être l'acteur bien involontaire d'une scène que l'on pourrait presque qualifier d'horreur.

Le bocal à la main, il traversa la rue du village (car il n'y a qu'une rue dans de si petits villages) pour se rendre à l'école pour faire la démonstration de son esprit brillant. Pour les néophytes, sachez qu'un cloporte d'élevage nait dans un bocal, vit dans un bocal, se reproduit dans un bocal et meurt dans un bocal. Alors que les experts soutiennent qu'un cloporte d'élevage ne peut pas vivre plus de quelques secondes hors de son bocal, Jean-Isidore Martinet et les enfants de la classe de CM2 de Soeur Marie-Louise allaient s'apercevoir qu'à l'impossible nul n'est tenu. La démonstration commençait paisiblement par la dissection de Cornichon35 (cloporte numéro 35 du bocal à cornichon). Ames sensibles rassurez-vous il était déjà mort depuis quelques jours, suite à une overdose de glace à la vanille (d'ailleurs c'est depuis ce jour que l'on sait que cloporte n'aime pas la glace à la vanille). L'excitation et l'enthousiasme des enfants était grand, oui, fermez les yeux et imaginez la scène. Et là, ce fut le drame. La panique. L'horreur. Le cataclysme.

Benoit X (le nom a volontairement été masqué pour éviter d'éventuelles représailles), par mégarde, s'est trop approché du bocal de Fraise18 et Fraise89 (on peut aussi mettre des cloportes dans un bocal de confiture à la Fraise), le faisant voler en éclat devant la classe stupéfaite. Les enfants étaient terrorisés. Soeur Marie-Louise vacillante. Contre toute attente, les cloportes survécurent, Fraise18 s'envola et alla se glisser dans le corsage de la soeur presque évanouie par l'émotion. D'un geste sec, le chercheur n'hésita pas et plongea sa main dans la poitrine opulente de la soeur, pour retrouver l'objet de son désir, Fraise18.

Comme quoi, la vie a failli basculer en quelques instants... tout ça la faute à cette minute d'inattention de la part de Jean-Isidore sans doute captivé par la dissection, cette folie d'un cloporte voulant gouter à une liberté si interdite et pourtant si proche, à Benoit X qui n'avait vraiment rien d'autre à faire à côté de ce satané bocal, à cette soeur qui au lieu de regarder le déhanché sexy de notre chercheur aurait mieux fait de surveiller tout ce petit monde. Le drame a été évité, mais jusqu'à quand ?

Aujourd'hui le petit village a retrouvé toute sa quiétude et cette histoire somme toute si banale s'écrit désormais en lettre d'or dans la vie du monde des cloportes. Car pour eux maintenant il y a un souffle d'espoir, une lumière au bout du tunnel. L'histoire ne nous dit pas ce qu'est devenu Fraise89 et si comme il se soupire dans les milieux très fermés des crustacés terrestres il aurait fondé une colonie entre la frontière du Mexique et des Etats-unis ? Ni si Soeur Marie-Louise a abandonné ses voeux de chasteté pour montrer à Jean-Isidore qu'il n'y avait pas que les cloportes dans la vie ?

Peut être que Fraise18 et Cornichon35 sont morts comme des pionniers ou des héros, peut être que vous aussi vous ne pouvez retenir vos larmes devant une fin si tragique. Mais relevez-vous, soyez dignes. Et sachez que tout cela n'est pas vain et que malgré leur vie misérable de cloporte désormais il y a une certitude inébranlable en eux, c'est qu'il y a bel et bien une vie au delà du bocal.

Qu'avez-vous pensé de l'article "Panique à Sainte-Verge les Epinettes" ?
 
3
 
11
 
1
 
0
 
0
 
0
 
3
 

Ce sondage a été créé le février 25, 2008 23:14 et 18 personnes ont déjà voté.
Partage sur...
wikia