Désinformation:Ouverture du don du sang aux homosexuels : un droit absolu même si de rares exceptions perdurent encore

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Ouverture du don du sang aux homosexuels : un droit absolu même si de rares exceptions perdurent encore

De notre envoyé spécial  χλςmith ΤrismégistΞ Pendu or.png - ‎le 5 novembre 2015

ParisFrance — « C’est une victoire ! Je vais enfin pouvoir donner mon sang. Car j’aime énormément ça. » expliquait ce mâtin de Brendon, porte-parole LGBT interrogé par notre raction. Pour beaucoup, la république souffrait encore trop des vieilles réticences d’une communauté scientifique d’un autre siècle.


Un pas en avant vers l’avenir

Il est vrai qu’ouvrir aux personnes pratiquant des rapports homosexuels la possibilité de donner leur sang était une nécessité : on se souvient de la grande catastrophe survenue sur l’île de Mykonos en 1999, lorsque les 455 participants à un bal de charité sont morts des suites de leurs hémorragies suite à des morsures de requin perpétrées à leur endroit. À cette époque, la loi ne permettait pas aux homosexuels de faire don de leur sang. Il avait fallu attendre à l’époque l’arrivée du capitaine du ferry du retour, par chance crédité d’un groupe sanguin O rhésus négatif et hétérosexuel, pour que les transfusions de sang puissent commencer.

Il s’agissait donc d’un impératif de santé public.

Jésus donneur universel.jpg.jpg

Mais tout ceci n'est pas de l’avis de Françoise-Marie, sympathisante Les Républicains et mère de six enfants. « C’est après avoir reçu une transfusion, d’un sang venant d’une personne homosexuelle qui ne s’était pas déclarée, que Pierre-Louis, mon petit dernier, est devenu homosexuel lui-même. On ne communique pas suffisamment sur les effets pervers de l’homosexualité dans le don du sang ! »

Elle rappelle également qu’il s’agit encore une fois d’une limite naturelle imposée par la religion, pensant certainement prêcher pour sa paroisse, ce qui n’est pas le cas.

Mais quoi qu’en dise Françoise-Marie, l’ouverture du droit des homosexuels à donner leur sang est aujourd’hui une réalité.


Trois pas en arrière vers l’avenir aussi

Quelques exceptions continueront toutefois de grever cette réalité. Ces dernières ont été compilées dans la nouvelle circulaire du Ministère de la Santé, et consistent en une liste de 6 limitations apportées à ce droit tout nouvellement acquis. C’est néanmoins par des considérations scientifiques que ces exceptions ont été guidées.

Elles sont ainsi justifiées, toujours selon le ministère, d'une part par la grande propension des homosexuels à avoir une sexualité (parfois à risque, mais parfois non, ça dépend, il faut demander, avec « s’il-vous-plaît », à charge pour la personne de répondre honnêtement lors d’un entretien, qui sera par ailleurs filmé et diffusé sur Youtube pour un autre projet gouvernemental, l’opprobre sociale et la sensibilisation au mensonge public), d’autre part par leur tendance singulière à mettre des pantalons serrés, ce qui accroîtrait la diffusion des maladies liquides via un effet tube de dentifrice.

Ces limitations restent cependant marginales :

  1. nécessité de procéder en amont à une analyse toxicologique, à une sérologie VIH, à un toucher rectal, d’avoir fait 100 pompes par jour sur les dix derniers mois et calculé son IMC de tête ;
  2. obligation d’être à jour de ses impôts et cotisations (les charges patronales doivent avoir été payées au cours de l’année précédente, ou les démarches doivent être en cours)
  3. interdiction aux propriétaires de véhicules légers de couleur blanche
  4. interdiction aux personnes ayant contracté le SIDA au cours des quatre dernières années
  5. obligation de s’être lavé les dents dans la demi-heure précédant la ponction du sang ;
  6. interdiction de donner pour les hommes homosexuels ayant eu un rapport, protégé ou non, dans les 12 derniers mois (ce qui n’a pas vocation à exclure tous les hommes, bien au contraire[réf. nécessaire]).


Force est de constater qu’enfin les choses semblent évoluer pour tous les laisser-pour-comptes, et enfin dans le bon sens.

Panneaux interdiction.jpg

Le don du sang, une métaphore de la liberté que nous offre notre société adorée.


LogoDesinfo.png  Portail des Informations  •  Smiley1.png  Portail du Portnawak


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia