Désinformation:Moyen-Orient, pourquoi ça pète ?

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Moyen-Orient, pourquoi ça pète ?

De notre envoyé spécial  Electre - ‎le 2 mai 2010

ParisFrance — Les conflits, les guerres sans fin, les voitures piégées, les attentats, les peuples opprimés qui se révoltent, les Amerloques et les gens qui se font taper. Depuis trop longtemps, le Moyen-Orient est stigmatisé, incompris. Pourquoi tant d'incompréhension entre nous ? Cette région du monde est chaque jour un peu plus mise à feu et à sang et peuplée de gens (excusez-moi d'oser l'expression) comme vous et moi. Vous allez tout comprendre cette fois-ci. Pourquoi ces guerres sont menées et quels sont leurs buts et leurs sens : Moyen-Orient, l'introspection.

Il faut commencer du bon pied pour comprendre l'incompréhensible. Je présenterai les événements dans l'ordre chronologique... Quoique... Non, dans l'ordre, c'est le bordel. Alors commençons par le milieu qui débute le commencement de maintenant, ça devrait aller là. Voilà. Alors tout se poursuit lorsque les Anglais prennent la Palestine dans le but de la "redresser" après le passage des Turcs pendant deux siècles. Les Juifs revendiquent alors une terre sur le sol de la Palestine. Cette terre appelée Israël leur reviendrait légitimement car il y a 3500 ans (on pense), un homme du nom de Moïse aurait hypothétiquement dit que celle-ci leur revenait de droit. Mais les Arabes étaient passés entre temps et s'étaient installés pendant 2500 ans dans la domination du peuple hébreu, insuffisant pour les Juifs et la communauté internationale, les Anglais dans toute leur bonté découpent équitablement la Palestine et Israël.

Découpage Israël.png

Le découpage :
Frontières en rouge : découpage litigieux
La flèche rouge : mouvement des troupes anglaises au moment de la validation du traité
Champignons nucléaires : zones à problèmes

La guerre qui s'ensuit réduit la Palestine à la bande de Gaza. Fières du résultat, l'Angleterre et l'ONU approuvent et recommandent l'application du procédé à tout le Moyen-Orient.

Malgré un découpage si remarquable et équitable, de nouveaux conflits émergent et perturbent légèrement l'ancienne organisation du Moyen-Orient.

Avant.png

Les pays étaient relativement en paix, il y avaient quelques guerres civiles chiantes mais on s'y faisait très bien.

Après.png


Champignons nucléaires : quelques conflits meurtriers
Symboles moches sur fond blanc : quelques conflits religieux
Noir : quelques minorités qui revendiquent des trucs

Niveau conflit, c'est actuellement très simple. Les Chiites revendiquent le pouvoir face aux Sunites et devraient le prendre à moins que les Kurdes qui se battent contre les Talibans ne se mêlent à ce combat mais ce serait sans compter sur leurs ennemis qui rêvent de conquérir l'Afghanistan et déséquilibreraient ainsi la balance du pouvoir dans la région. Il y a aussi des histoires en Iran à propos d'une bombe nucléaire en cours de fabrication, des revendications territoriales au Pakistan, des tensions avec l'Inde, des passe-droits sans fin de l'Israël et le gros bordel en Irak.

En tout, ce sont pas moins de 30.000 sectes musulmanes et juives qui seraient impliquées dans des conflits religieux sur dix pays différents et 200.000 conflits générés en 73 ans entre elles, principalement à cause des ayatollahs qui tentent de résoudre les diverses graves questions qui préoccupent les Musulmans dans leur vie de tous les jours telles que "Faut-il entrer dans la mosquée par le pied droit ou le pied gauche ?", "Dois-je adorer ce saint ou cet autre ?", "Ai-je le droit d'arnaquer l'Assedic tout en gardant ma nationalité française ?"[1]...

Tandis que dans la guerre que mènent les Américains à des minarets qui disparaissent dans les sables pour réapparaître derrière une autre dune, des kamikazes sont envoyés par centaines dans des voitures piégées sur Bagdad ou d'autres centres économiques et politiques importants afin de démontrer la suprématie de leur religion et leur peuple. Voici d'ailleurs en exclusivité le trajet qui sera emprunté par la prochaine voiture piégée ce soir à Kaboul !

Voiture piégée.png

Le trajet habituel. Les autorités avancent le chiffre de 7 morts et 15 blessés tandis que les terroristes annoncent déjà 12 morts. Suspense...

Tant de morts... Mais ne désignons pas coupables tous les habitants de ces régions qui ne sont d'ailleurs pas toutes touchées comme en témoignent deux hommes qui tentent de conserver la paix et d'enseigner des valeurs, Mohamad et Hassan Bensallah que j'ai eu le plaisir de rencontrer et dont voici l'entretien :

— Bonjour messieurs.
— Bonjour Electre, ignorez le vieillard ligoté derrière nous, c'est un ami.
— Donc vous êtes des paysans de la région de...
— N'en parlons pas trop Electre, parlons plutôt de nos activités.
— Heu... Très bien, donc dans votre montagne, vous êtes contraints par les Talibans de faire la culture de pav...
— De papaille, tout à fait. Le cours de la papaille a beaucoup monté en bourse ces derniers temps vous savez, alors il faut en fournir pour l'effort de guerre des... Afghans. J'ai toujours résisté aux Talibans toujours et ma résistance a porté ses fruits puisque les Talibans sont partis. Tout est paisible, rien à signaler, je ne suis manipulé par personne.
— Je vois. Alors, je crois que vous avez eu une femme et 14 enfants. Que sont-ils devenus ?
— Oh... Je ne sais pas. Un jour, ils ont disparu dans la nuit et sont partis quelque part dans les montagnes avec des gens. Et je ne les ai plus jamais revus. Une disparition bien mystérieuse qui n'a aucun lien avec les Talibans. Malgré ma douleur, je continue de militer pour la paix.
— Et nous vous croyons Mohamad, croyez-nous. Vous dîtes cultiver des pavots... Heu... Non ! Euh... Je veux dire... Euh... De la papaille ! Alors pourquoi ce lance-roquettes ?
— Simple précaution, au cas où je devrais attaquer les Afgh... Euh... Je veux dire défendre ! Défendre les Afghans !
— Merci Mohamad.
— Merci à vous Electre.
Talibans.png

Grâce à de bienveillants jeunes hommes comme Mohamad et Hassan, l'hypothèse de paix au Moyen-Orient devient une réalité et confirme le rêve des peuples.

Maintenant que vous êtes éclairé(e) sur le sujet sensible du Moyen-Orient, vous savez que les combats menés dans cette région ont tous une bonne raison d'être et sont légitimes. Nul n'est manipulé, tous cherchent un compromis qui puisse mener à la paix. L'espoir de paix au Moyen-Orient est chaque jour un peu plus proche de nous. Il suffit d'y croire.

  1. Un peu d'actu quand même


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia