Désinformation:Morts en série chez les centenaires : la piste criminelle privilégiée

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Morts en série chez les centenaires : la piste criminelle privilégiée

De notre envoyé spécial  WiiKend - ‎le 18 juin 2009

Aix-en-Provence, France — « C’est le 65ème depuis le début de l’année, il va falloir prendre des mesures et vite sans quoi la population risque de paniquer ». Ce terrible constat, qui émane de la bouche même du Ministre de l’Intérieur, Madame Alliot-Marie, fait suite à la découverte ce matin d’une nouvelle victime dans ce que la presse appelle déjà « le mystère des centenaires ». En six mois, 65 personnes de 100 ans et plus sont mortes en France de façon inexpliquée.

MCintro.jpg

Ne croyez pas que ça n'arrive qu'aux autres. Personne n'est à l'abri.

À chaque fois le scénario se répète. Le soir tout va bien, le pépé ou la mémé se fait changer sa couche, mange sa soupe et va faire un gros dodo sur le coup de 18h30 juste après "Questions pour un champion" et le matin aux alentours de 5h30, une aide-soignante fait la macabre découverte : le vieux est clamsé. Les médecins-légistes appelés en renfort font systématiquement le même constat comme en témoigne le Docteur Honoré Hiscosat qui s’est occupé du dernier cas en date « c’est comme si soudainement l’organisme du centenaire s’était stoppé net. Dans tous les cas que j’ai été amené à analyser pour la police, j’ai noté deux éléments concomitants : la victime ne respirait plus et son cœur s’était arrêté. »

Dans un premier temps les soupçons se sont portés sur la piste pathologique. Un nouveau virus ou une mutation d’un virus existant aurait pu expliquer une telle hécatombe mais il s’avère que les autopsies n’ont rien donné. De plus, les cadavres sont répartis de façon uniforme sur l’ensemble du territoire alors que dans le cas d’une épidémie ou d’une pandémie, on constate toujours l’existence de foyers plus importants que d’autres. Par principe de précaution, le Ministre de la Santé, madame Roselyne Bachelot, a tout de même pris la décision de mettre en quarantaine tous les centenaires encore vivants. Ils ne devront entrer en contact avec personne pendant au moins 3 semaines et vivront sur leurs réserves. « Une mesure de bon sens », précise le Ministre.

La police de son côté semble privilégier la piste du tueur en série. Le fait que les meurtres – puisqu’il faut bien appeler les choses par leur nom – aient lieu toujours selon le même rituel semble accréditer cette thèse. Le commissaire Deslèvres, chargé de l’enquête, ne peut malheureusement que souligner la cruelle absence d’indices ou de preuves permettant d’orienter les recherches. « Tout ce qu’on sait c’est qu’il s’agit d’une personne très discrète et qui connaît bien les lieux et les habitudes de ses victimes. Il est également très mobile puisqu’il est arrivé parfois qu’il commette plusieurs crimes dans la même nuit, parfois à deux endroits très éloignés l’un de l’autre. Pour l’instant nous avons interrogé tous les maghrébins et noirs possédant un hélicoptère mais il va sans doute falloir élargir le cercle des suspects. »

MCjeanne.jpg

Jeanne Calment en 1902. À cette époque elle ne se doutait pas qu'un abominable tueur en série mettrait fin à ses jours à peine 95 ans plus tard.

Appelé à la rescousse, Interpol a signalé que des cas similaires se sont déjà produits dans d’autres pays du globe. Au Japon, aux États-Unis et même en Crète, le taux de mortalité des centenaires est bien supérieur à celui du reste de la population. Plus étonnant encore les assassinats visent parfois directement le doyen de l’humanité. On se souvient en effet que Jeanne Calment est décédée de façon inexplicable le 4 août 1997 à seulement 122 ans. Quelques mois plus tard, le nippon Shigechiyo Izumi, le nouveau doyen, était lui aussi retrouvé mort dans son lit, puis son successeur, la portugaise Maria de Jesus Dos Santos a subi le même sort moins de 3 ans plus tard. Ce ne peut être des coïncidences. La famille de l’actuelle doyenne, l’américaine Gertrude Baines (115 ans), ne cache pas son inquiétude. « On l’a enfermée dans sa chambre dans le noir en calfeutrant la porte, les fenêtres et les conduits de ventilation mais je ne sais pas si ça va suffire à la protéger », indique son arrière-arrière-arrière-arrière-petite-fille.

En l’état actuel des choses, rien ne permet de savoir comment cette histoire va évoluer. Il faut avant tout garder son sang-froid et prier pour que les enquêteurs parviennent à retrouver la trace de celui qui pourrait au final être l’un des plus importants tueurs en série de l’histoire. Pour conclure sur une note d’optimisme, signalons que le tueur en question a pour l’heure totalement épargné les pays en voix de développement. On n’a en effet retrouvé aucun centenaire décédé au Malawi, au Darfour ou encore au Nigéria. Un petit symbole d'espoir dans cette histoire macabre.


Qu'avez-vous pensé de ce reportage pour le moins inquiétant ?
 
303
 
50
 
3
 
3
 
7
 
4
 
10
 

Ce sondage a été créé le juin 18, 2009 07:09 et 380 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia