Désinformation:Manif anti-débat sur le mariage gay : quand les élus en ont plein le cul

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Manif anti-débat sur le mariage gay : quand les élus en ont plein le cul

De notre envoyé spécial  χλςmith ΤrismégistΞ Pendu or.png - ‎le 20 novembre 2012

ParisFrance — Ils n’en peuvent plus de voir leur « travail sapé », ils ont « d’autres priorités », ils estiment que ce n’est pas leur « rôle de personnage public » : les 577 représentants de la chambre basse ont manifesté hier du Palais Bourbon à la place de l’Etoile contre l’occupation de l’actualité par le débat sur le mariage gay.



Searchtool.jpg Par pure désintéressement pour ce sujet, l’auteur a tiré ses illustrations de l’article : Les gens qui n'ont rien à dire.


C’est la première fois depuis 1941 que l’ensemble des députés tombent d’accord sur un point : les ennemis déclarés du mariage gay, bien entendu, mais également leurs opposants à l’Assemblée Nationale, ont organisé une marche pacifique hostile ce lundi 19 novembre, dans le but d’alerter les gens sur la dérive des sujets de merde trustant l’actualité.

Desinfounealacon.jpg

Genre celui-là.

« On a à peine su que Justin Bieber s’était remis avec Selena Gomez, il a fallu que ce soit ma fille qui m’en informe à la sortie de ses cours, et il était déjà 16h30 ! » a pesté Jean-François Copé, nouveau seigneur de l’UMP et député de la 6e circonscription de Seine-et-Marne, interrogé durant le passage du cortège. Luc Chatel a quant à lui déclaré : « Je vais sûrement me mettre des gens à dos, mais on s’en fout qu’ils s’enculent… »« Ou pas », ont ajouté Patrick Balkany et Christian Vanneste qui passaient par là. « Dans tous les cas, nous sommes d’accord pour dire qu’on a autre chose à faire » a terminé Laurent Evangeli, député de Corse du Sud, « le mariage gay n’est qu’un foutu caprice ».

Il faut dire que le sujet continue de diviser sur le fond, mais dans la forme l’avis est unanime : les élus en ont plein le cul du mariage gay ! Voilà bientôt trois semaines qu’il est sur le devant de la scène et bon nombre d’entre eux aimeraient voir y revenir des trucs comme la petite délinquance grenobloise, le marché de noël sur le point d’ouvrir à Strasbourg ou une nouvelle histoire de pédophilie incestueuse car c’est très intéressant (voir à ce sujet notre article publié ce jour).


Mais qu’en pensent les principaux concernés ?


« Nous, si on peut pas se marier, on peut pas se faire le cul en toute sérénité ! » a réagi un anonyme au micro-trottoir réalisé par France Télévision. « C’est vrai que sans le mariage », précise-t-il, « j’ai l’impression d’aimer Philippe dans la clandestinité. Oh, bien sûr, mes voisins savent que je suis gay, c’est le premier truc que je leur ai dit quand je les ai rencontrés : mais sans le mariage je n’arrive pas à me sentir comme tout le monde. Pourquoi ? Parce que c’est ma vie, je suis exceptionnel et je veux que tout le monde voit que j’assume complètement ce que je suis, quitte à déranger les gens qui n’en ont rien à foutre : aujourd’hui, il faut être gay ET avoir un Iphone, et quand j’ai envie de parler je veux que tout le monde m’écoute ». Stephen, 27 ans, pédé lui aussi, tient à ajouter : « c’est très important pour nous, et même si je n’ai pas encore rencontré l’homme de ma vie j’ai déjà acheté ma robe ; car je suis certain que nous gagnerons notre combat, et tous ceux que nous prévoyons ensuite : le droit à la paternalisation des noms communs, comme sage-homme, école ou lait paternel ; le remplacement du madame/monsieur par un terme générique, pourquoi pas « madame » ; ou la généralisation du goût « bite » dans les yaourts aromatisés ».

La communauté bis, gays, lesbiennes, trans et philatélistes a appelé à une grande manifestation ce jeudi 22, pour s’opposer à l’opposition à la présence de trop de débat sur le mariage gay.

LGQdobermann.gif


Le chousticrazaban nacré des mers du sud


Le Ministre du Redressement productif, qui décidément collectionne les jeux de mots stupides, nous a ainsi livré le fruit de ses réflexions : « je ne comprends pas vraiment quel est le débat ? Laisser les gens s’entrenculer à qui mieux-mieux ? C’est déjà le cas et ça ne pose aucun problème (hormis de rétention anale vers la cinquantaine, ndlr). Laisser deux personnes de même sexe vivre ensemble ? Il me semble que les descentes de police dans les milieux homosexuels ne se pratiquent plus depuis les années 20. Quant aux descentes d’homophobes, à part apprendre à se défendre ou appeler la police, je ne vois pas trop ce que l’état peut conseiller aux victimes. Enfin, s’agit-il de laisser deux personnes officialiser leur union ?
Si c’est le cas, place au chousticrazaban nacré des mers du sud ! Cette idée vient de moi : puisque le souci est que le PACS n’est pas une réelle union, mais une simple déclaration facile à remettre en cause, créons l’équivalent du mariage pour les gays : le chousticrazaban nacré des mers du sud. Car ce que je comprends, c’est que c’est le mot « mariage » qui pose problème : les conservateurs ne veulent pas l’abandonner aux sodomites. C’est pourquoi la loi Montebourg : le cul, tant que c’est bon, personne n’a rien à dire ! Il est impératif que les gens puissent se chousticrazaban-nacré-des-mers-du-suder en toute liberté, sans qu’un obstacle légal ne s’y oppose, et avec les mêmes droits que les couples classiques !

Bon, après, s’ils veulent ABSOLUMENT le mot « mariage », sans concession, ça va commencer à bien faire : attention, je sors mon projet de loi pour échanger tous les mots du dictionnaire commençant par C contre ceux commençant par N, car je supporterais plus facilement d’avoir perdu une nouille. »

Desinfocerise.jpg

Un projet de loi qui pourrait faire des émules, comme Dédé, du café « chez Dédé » à St Quentin Fallavier, qui nous confie : « ça fait des années que je veux mettre « cinq étoiles, repas de luxe et top models » sur mon enseigne, mais la signification des mots m’empêchait de le faire, les chambres ne comportant ni toilettes, ni repas compris, ni top model. Mais maintenant, grâce à la jurisprudence « mariage gay et prétentions féministes de tout poil », je peux réclamer l’usage du mot que je veux pour appeler ce que bon me semble. »

L’association FEMEN a annoncé prochainement l’organisation d’une manifestation ayant pour but d’alerter les pouvoirs publics sur le fait que le mot mariage est masculin. Une fois ces derniers bien alertés, on espère qu’ils mettront gays et mariage, féministes et interdiction de la prostitution, intégristes et caricatures de Mahomet, dans un grand sac pour qu’ils vivent ensemble et pour toujours au fond d’une rivière.

LGQpanneau.jpg

Un panneau à installer obligatoirement à l’entrée de toute démocratie.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia