Désinformation:Les auteurs de la dÉsencyclopédie proposent de se livrer directement à Al-Qaïda

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Les auteurs de la dÉsencyclopédie proposent de se livrer directement à Al-Qaïda

De notre envoyé spécial  la raction - ‎le 20 janvier 2015

Pariscapitale du monde libre, France — C'est par acquis de conscience que la liberté d'expression est allée beaucoup trop loin et dans un esprit de paix entre les peuples que nous, administrateurs et autres auteurs de la sencyclopédie, avons décidé d'un commun accord que nous devions nous rendre non seulement à l'évidence de notre propre méconduite d'infidèles blasphémateurs impies (pouah !) mais également tout court directement aux autorités compétentes d'Al-Quaïda au Yémen, ou au Maghreb ou ailleurs, ou même à celles de Daesh ou de Boko Haram — bref on est en train de comparer les prix des billets d'avion.

Déclaration salope.png

Pouah ! Pouah ! Pouah !

L'illumination

Alors déjà, on est conscient qu'on a merdé grave. Pour notre défense nous avons agi selon les lois de nos pays trop souvent droit-de-l'hommistes à la con en matière de liberté d'expression. Il faut nous comprendre aussi, nous ne connaissions que celles-ci et elles étaient aguicheuses ces salopes (pouah !). En vérité, alors que nous étions là à siroter lascivement notre vin rouge teinté de téquila en fumant des cigarettes parfois rêveuses, la main dans la culotte pour des ébats si peu fertiles, nous avons vu la lumière et la lumière nous a dit qu'il était temps de revenir à la raison ; puis elle est revenue sur Jean-Pierre Pernaut (pouah !) alors nous l'avons éteinte. On ne peut décemment pas vivre éternellement dans le péché. Mais arrêter les conneries ne suffit pas à faire repentance. C'est pourquoi, après débat en ligne dimanche dernier, là, celui qui vient de passer, nous avons décidé de nous livrer directement et pour les frais c'est nous, c'est cadeau, la choukran on insiste, si si ça fait plaisir, labes, imhotep.

Des raisons plus qu'il n'en faut

Pourquoi se livrer ? Le bilan carbone. Réfléchissez : déjà c'est le bordel, on est éparpillé entre l'Europe, l'Amérique du Nord, les DOMs-TOMs et on ne sait où, on va quand même pas demander à ces types de venir nous éradiquer un à un à travers tout le globe ; et même au cas par cas c'est un boulot de dingue. D'abord il faut trouver un con, l'envoyer par-ci, l'envoyer par-là, la formation pour les armes, la religion, les explosifs, les mandats-cash, les Western Union, les courriers et colis, les téléphones, les trajets en voiture, en scooter, en train, petite couronne, grande couronne, Toulouse, Bruxelles, Quimper, les notes de frais de tous les intermédiaires quand ils ne sont pas - en plus ! - rémunérés, et puis le stage au Yémen, et vas-y l'avion aller-retour, parfois deux fois, puis livraison des armes et de tout le nécessaire, détérioration de locaux et matériels, poursuite réquisitionnant la police, l'armée, les camions, les hélicos, les tanks, les imprimantes offsets à fond de rotative, sans parler de toute l'énergie humaine et mécanique pour s'occuper de nos corps et y'a du boulot. Bref, on ne peut pas continuer comme ça, c'est une hérésie, on est en train de foutre en l'air la planète et foutre en l'air c'est toujours in-fer-tile, merde ! Donc là on est sur voyages-sncf.com et on organise déjà un premier petit charter pour regrouper nos français en signe de bonne volonté.

Et puis si ça n'était pas suffisant comme raisons, disons-le clairement : dans toute relation conflictuelle, il faut que l'une des deux parties fasse le premier pas.

Nous sommes prêts

Oui, nous sommes prêts à recevoir le châtiment qui nous est dû. Alors au programme, je vais sur Google ... je clique ... voilà, je tape " jihad ... sharia ... blasphème ... travers de porc sauce barbecue "... ha voilà ! ... clic ... clic ... mmmh ... clic ... ha ... ok ... clic ... holà! ... ha oui ... clic ... ha ça aussi ... mmmh ... ... clic ... aïe ... aïe aïe aïe ... clic ... houuuu ... ha ouais, quand même ... ha et avec le ... dans le ... ha mais c'est pas très hygiénique ça ... clic ... ha oui mais non, c'est pas le prob... clic ... ho putain, galère ... aaargh... misère ... ha mais là le gars était toujours vivant en fait ... fouloulouloulou ...

Bon attendez, je reviens.


Stuc dé attente.png


[EDIT] À la réflexion, ça reste une solution toujours très, trop même, demandeuse en énergie. Donc après une nouvelle concertation avec l'équipe nous avons décidé de ne pas tous nous livrer à Al-Quaïda. Hélas, même dans le sacrifice il faut parfois se sacrifier et c'est le cœur lourd que nous devons ranger nos valises et une certaine méconnaissance initiale des voyages en milieu djihadiste. Mais nous ne renonçons pas, ça non ! Ainsi, en gage de bonne volonté pour une meilleure entente entre les peuples et pouvoir repartir sur de bonnes bases bien saines et pas polémiques, nous avons décidé de sortir du placard cette vieille tradition inter-sémite si pittoresque qu'est le bouc-émissaire en laissant au hasard la lourde tâche de choisir un seul auteur, une seule de nos âmes dégueulasses — oui, dégueulasses — qui sera livrée en offrande à nos maîtres salafistes. Que ce mouton noir (pouah !) par son sacrifice lave nos péchés de mortels ignorants. Et surtout qu'il n'oublie pas que nos pensées l'accompagneront au cours de sa quête et que nous garderons à jamais son souvenir dans nos cœurs. Aussi nous pouvons d'ores et déjà clamer haut et fort :



Charlie gorafi.png



Pouah ! Il est là.




Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia