Désinformation:Les Pompous Aristocrats humilient leur public en concert, qui en redemande

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Les Pompous Aristocrats humilient leur public en concert, qui en redemande

De notre envoyé spécial  Bazoumboy Deluxe (discussion) - ‎le 17 juillet 2015

Pécoisse, France — Comme d’habitude, ils n’étaient pas présents sur scène, toujours officiellement à cause du dégoût que leur inspire leur public, que le plaisir de les insulter en face ne compense plus.

NBAfoule.jpg

Les fans se pressent en réclamant leur part du gâteau.

« Je ne me suis jamais sentie aussi humiliée ! C’était géniaaaaaal ! » nous a assuré Fanny à la sortie du formidable concert des Pompous-A à la salle Jean-René Glavat auquel assistaient pas moins de cinq cents fans en délire. Il faut dire que tous les titres qui ont fait la célébrité du groupe y sont passés : Je te méprise à l’arrêt, public, Tu es ma chose, pétasse, Suicide-toi, rebut, Abruti pour la vie, T’es sourd ou quoi ?, etc


Un dispositif scénique inédit

Une chaîne hi-fi posée sur la scène diffusait leurs CD. Pour compenser les anciennes séances de crachats et de pipi sur les têtes des « crétins du premier rang », le personnel d’entretien de la salle a été engagé pour leur balancer de temps à autre des seaux d’excréments. Il faut préciser que ces seaux n’ont pas été remplis par les membres du groupe comme pensaient certains fans pour se consoler de leur absence mais par ceux qui le leur jetaient à la tête. Par contre, les seaux ont été officiellement estampillés Pauvres Minus Tour et seront vendus aux enchères à la fin de la tournée. A la fin du concert, il n’y avait que trois morts, toutes intervenues pendant Suicide-toi, rebut. En fait, on ne sait pas vraiment si c’était la fin car à un moment, quand la chaîne hi-fi s’est arrêtée et que le personnel technique a rangé le matériel, on ne savait pas si le no-bonus track était toujours en cours dans une version longue. Nous sommes partis au bout d’une minute de silence, pensant que c’était un hommage suffisant rendu à leur musique mais il paraît que les fans les plus hard-core sont toujours là-bas en train de jouer à celui qui restera le plus longtemps possible, démontrant ainsi qui est un vrai fan qui se respecte.


Une œuvre monumentale

C’est leur troisième série de concerts. Comme les précédentes, elle a lieu juste après la sortie d’un nouvel album, cette année : Achète ça, pigeon. Rappelons que le premier CD Allez hop, poubelle a été un gros succès qui les a rendu immédiatement célèbres dans le milieu underground. Leur deuxième opus Baise ’Tof est une compile des meilleures chansons de leur album précédent. Comme elles étaient toutes excellentes, ils les ont toutes remises dans le même ordre. Avec quand même un no-bonus track pour faire la différence, sauf à l’écoute. Devant le succès encore plus grand de cet album, les Pompous-A ont décidé cette fois-ci de pousser l’expérimentation encore plus loin en éditant un CD vierge non inscriptible. Il est aussi téléchargeable sur leur site payant en ligne pour la même modique somme de 29,99 euros. En pensant à une partie de leurs fans qui n’ont pas toujours les moyens d’avoir une connexion Internet, le groupe a fait diffuser une procédure d’obtention du mp3 d' Achète ça, pigeon : sous Linux, ouvre un shell et tape la commande ’touch pigeon.mp3’ et envoie l’argent en courrier postal à Pompous Aristocrats, 3 rue Victor Hugo, 78646 Versailles.


Une interview exclusive

Nous avons réussi a interviouvé Denis-René Montois de Chassedeau chez lui : « Les Cure aussi sortent un best of ou un remix un album sur deux, les autres albums étant depuis dix ans des fonds de poubelles qu’ils avaient renoncé à diffuser les années d’avant. Nous, on savait dès le début que ce qu’on faisait ne vaudrait pas un kopeck. Franchement, il faut arrêter l’hypocrisie et y aller direct. Les gens sont cons et ont un goût de chiottes, il n’y a pas lieu de finasser. Depuis la sortie de Patrick Le Lay sur le temps de cerveau humain disponible, on sait qu’on peut mépriser les gens ouvertement sans qu’il n’y ait de conséquence sur l’audimat. Je viens d’un milieu extrêmement aisé où on est rentier de père en fils. Pour qu’une telle situation puisse être acceptée, il faut à la fois que l’élite que nous sommes et que les crétins de basse extraction qu’ils sont soient d’accords sur leurs statuts respectifs. Philippe Katerine et Valérie Lemercier ne peuvent pas totalement vendre la mèche car ils ont un public de bobos qui veut bien se faire enculer car il sait qu’il en encule d’autres, ce qui leur permet de conserver un reste de fierté. Mais nous, on s’adresse aux masses décérébrées qui sortent de l’enseignement public, qui regardent la TV et postent leurs états d’âme sur Facebook et Twitter. Tu veux notre secret ? Quand tu fais semblant de les respecter, ils se croient tes égaux et deviennent exigeants. Ça n’est que si tu commences d’emblée à leur chier dessus que tu peux passer pour un Dieu à leurs yeux. »

Quels sont leurs projets ? « Après le remix d’ Achète ça, pigeon, ce seront nos fans qui feront notre album. Quoi, ça te fait rire ? C’est pourtant toi qui imprime ton billet de TGV chez toi, ducon. Alors l’idée c’est que chaque candidat vienne nous voir avec la chanson qu’il propose. A l’entrée, on filtre en gardant uniquement les pétasses bien gaulées. On les emmène dans une pièce et on leur défonce le cul pendant qu’elles essaient de chanter leur merde. Le tout enregistré et filmé. Comme ça, on sort un CD+DVD qu’on peut refourguer à 49.99 euros, au moins. Et même une version limitée Deluxe à 99.99 euros qui inclut une capote usagée. Allez, je t’ai assez vu, casse-toi maintenant et achète notre prochain album. »


Bestof v1.png
Meilleurde.jpg
Cet article a été élu dans le Best Of de la Désencyclopédie !
Partage sur...
wikia