Désinformation:Le nuage de Tchernobyl toujours en stationnement dans les Alpes

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Le nuage de Tchernobyl toujours en stationnement dans les Alpes

De notre envoyé spécial  χλςmith ΤrismégistΞ Pendu or.png - ‎le 2 novembre 2013

France — Il fêtera en avril prochain ses 28 ans : l'enfant oublié de la Santé Publique a fait une brève apparition ce vendredi tôt dans la matinée, rappelant aux riverains son joug toujours intact malgré des années d'insouciance délétère. Un rebondissement dans une affaire qui n'en demandait pas.

Air.jpg

— Tu vois ce nuage, Nicolas ?
— Oh, oui, Marjolaine !
— Eh bien, c'est un nuage radioactif !
— Et c'est dangereux, un nuage radioactif, Marjolaine ?
— Bien sûr que non ! Sinon le gouvernement ferait quelque chose, que tu es bête !
— Que je suis bête, que tu as raison Marjolaine ! Bonne nuit les petits Français.

« Nicolas, et Marjolaaaiiiine, qu'il est con Nicolas, qu'elle est bonne Marjolaaaaaine ♩♪♫♬ »


On se croirait dans Le Terminal, ce film inspiré d'une histoire vraie où Tom Hanks reste une pelleté d'années coincé dans...le terminal de l'aéroport JFK. Une comédie pleine d'humour potache. Seulement là, pas question d'y assister accompagné de ses enfants, vous diront les gens du coin. Mais de toute façon, les femmes n'enfantent plus vraiment, préciseront-ils.

Car Billy-Bob, ainsi baptisé par les journaux locaux confrontés à un surcroît de grossesses anormales depuis 1986, est bel et bien toujours là.

Invasion pizza.jpg

À l'aide d'une maquette du Massif alpin et d'une pizza, le budget de la Recherche a permis de modéliser les conséquences toujours bien réelles du nuage Billy-Bob.


Un répit incertain

Bien que retenu captif du massif alpin depuis la catastrophe de Tchernobyl par les incantations du gouvernement d'alors, sa prison pourrait bien céder.

Protégé par les corps de plus en plus faibles des habitants des Alpes, le reste de la France bénéficie d'un répit...mais pour combien de temps encore ?

Contacté par la sencyclopédie, le Ministère de la Santé nous a dit « mais vous êtes qui ? » Les spéculations vont donc bon train.


Souvenir, souvenir

Tchernobyl3.jpg

« Désolé, j'ai pété. »

Au départ, Billy-Bob n'allait faire que passer, l'air de rien, il allait traverser la France et rejoindre les USA, comme tout ce que le grand connerisier européen peut produire de bon. Mais l'intervention du Gouvernement, par l'autruchement de ses porte-paroles qui ne voulaient rien voir (même s'ils l'avaient voulu, ce qu'ils ne voulaient pas), déclencha la série de réactions en chaîne ayant mené où nous en sommes aujourd'hui.


On en est là, voilà.


La fraîcheur de ses vingt ans

Le nuage, aperçu tôt dans la matinée d'hier, était pourtant plus présent que jamais (alors qu'avant et selon la version officielle, il ne l'était jamais). « Oui mais », disent les spécialistes, « si la radioactivité met des milliers d'années à disparaître, on aurait quand même dû voir une diminution depuis 1986. Même une toute petite. » Si cela laisse dubitatif quand aux résultats de la recherche à l’œil nu, cela rend nécessaire l'allocation de quelques crédits supplémentaires.

Car toujours dans l'expectative, le peuple de France commence légitimement à se demander pourquoi Billy-Bob n'obtient pas l'asile politique, alors que des roms faisant au contraire plus de mal que de bien (selon une étude à très court terme) peuvent bénéficier de la naturalisation.

Un mécontentement supplémentaire que Manuel Valls va se charger de mettre de côté pour plus tard.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia