Désinformation:La vengeance est un plat qui se mange noir et blanc

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

La vengeance est un plat qui se mange noir et blanc

De notre envoyé spécial  χλςmith ΤrismégistΞ Pendu or.png - ‎le 25 novembre 2015

ParisFrance — Non, pas question ici de chocolats, ou de films avec Charlie Chaplin. « L’amitié en noir et blanc », tel est le titre du livre de Nadine Morano à paraître prochainement, et qui illustre de façon magistrale qu’elle n’est pas raciste car elle a un ami noir. N’en déplaise aux séducteurs du Front National. Une stratégie qui avait déjà payé en 2013 pour le président du Pandanstan, Xavier Tchernov.


Tout n’est pas gris

« Tout n’est pas gris dans la vie, des fois c’est blanc ou noir », avait-il déclaré pour sa défense lorsque fin 2012, ses détracteurs avaient pris pour cible ses récentes déclarations en faveur de la minorité blanche de son pays. Il avait proposé de faire de la communauté caucasienne du pays, dont il fait partie, la frange dirigeante par le truchement légal de la naissance, ce qui avait déplu au peuple en général.


Searchtool.jpg Rappelons que la population du Pandanstan est composée majoritairement de gens de couleurs, avec 1% d’asiatiques et 97% de personnes d’origines « autres » selon les statistiques officiels.


Inspirée de l’organisation politique rwandaise des années 90, que M. Tchernov avait longuement étudié au travers d’un document historique amputé de ses dernières pages lors des autodafés annuels des fêtes de l’Obscurantisme (du 1er juillet au 31 août de chaque année), sa proposition prenait en compte le fait que les blancs étant au Pandanstan propriétaires de 99% des moyens de production, la gestion de ces moyens ne pouvait échoir aux restes de la population.

Initiative qui a finalement mené à la guerre civile que nous connaissons, lors de laquelle les purges gouvernementales ont permis d’établir un peuple majoritairement leucoderme, qui se gouverne très bien depuis. Notons que la population comporte toujours un infime pourcentage, vraisemblablement irréductible, d’asiatiques qui s’étaient cachés.


Morano.jpg

« C'est inadmissible ! Heureusement, j'ai une amie asiatique. »


Le cas Nadine

Le cas Nadine est similaire puisqu’il illustre parfaitement le fait qu’un politicien n’est jamais vraiment raciste, ou n’est jamais vraiment tolérant, et qu’encore une fois tout n’est pas gris dans la vie : un politicien se doit, et plus généralement doit à sa population, de se montrer raciste quand il le faut (par exemple au repas du réveillon), ou tolérant quand cela est nécessaire (par exemple pour s’excuser d’une bourde).

C’est ainsi que Nadine Morano a intelligemment conservée son amie noire depuis sa plus tendre enfance, dans le but de pouvoir se justifier en temps voulu. Une précaution que prennent peu des politiciens actuels, certains de toujours dire ce qu’il faut quand il le faut.

Louons dont cette initiative qui permet à cette oratrice hors pair de se sortir de ce mauvais pas et de pouvoir feindre de ne pas ruminer une vengeance, qui était de toutes les manières planifiée de longue date.


LogoDesinfo.png  Portail des Informations


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia