Désinformation:La revue de presse du 9 juillet 2014

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

La revue de presse du 9 juillet 2014

De notre envoyé spécial  Charlyz (discussion) - ‎le 9 juillet 2014

Canardville, Monde — L'actualité du jour - rififi chez les loulous

Corruption, trafic d'influence, emprisonnement de sa concurrence, inceste, Markus van Duckman, celui qu'on appelle Picsou dans le milieu, use et abuse de sa position monopolistique pour faire ce qu'il veut. C'est une odeur de renfermé qui émane de Canard-Ville nous dit ce matin Le Journal de Mickey, qui fait sa une sur un dossier consacré a la fameuse "Bande a Picsou". Fifi et Loulou passent tous les jours a la casserole, personne ne fait rien de peur d'être écrase par ses guêtres témoigne un employé bien informé, et voici plusieurs mois que le mouvement contestataire "Les Rapetous", dénonçant l'exploitation à outrance d'une main d'œuvre quasi esclave au congo sont enfermés à cause de leur homosexualité conclut le journal. C'est le plus grand boss de toute la ville, le plus grand des canards répond Picsou magazine, dont on connaît l'actionnaire unique, il vaut des milliards, en or, en dollars.

La-Schtroumpfette.jpg

Obligé à se prostituer, la jeune S. témoigne

Ce même journal s'intéresse cette semaine au cas du Grand Schtroumpf, mis en examen pour culture et recel illicite de salsepareille, et pour trafic de prostitution. A lire dans Mickey Parade, l'essentielle témoin de cette sordide histoire se confie sur les 5 ans passés a vendre son corps dans les quartiers mal famés du village des schtroumpfs. Je faisais ça pour lui plaire, sa barbe blanche m'a toujours rappelé le père Noël. Loin d'être rancunière envers son mac, c'est la peur qu'elle ressent a présent qui marque le plus - Le gouvernement ne fait rien pour m'aider, et la récente hausse des taxes sur le commerce sexuel ne me permettra pas de m'en sortir seule. Dans cette histoire, je me sens abandonnée

A lire dans le Journal de Spirou de la semaine, 4 pages d'enquête sur ces aventuriers du risque bien connus. Tic et tac nous avoue leur difficulté à retrouver une activité. Avant on avait une aventure par semaine, mais depuis l'apparition des normes sur les aventures, on se fait bien chier.

Enfin, rétrospective dans ce même journal, sur la mort récente de Boule. Le journal nous gratifie d'une belle revue de ces 15 ans de Boule et Bill - de ses parents un peu ringards et la coupe de cheveux franchement vieillote, de sa decheance et de sa chute dans la coke et les prostituées, ce qu'on retiendra de ces 11 albums conclue le journal, c'est qu'on ne sait toujours pas avec certitude qui est Boule et qui est Bill.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia