Désinformation:La mendicité des enfants

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

La mendicité des enfants

De notre envoyé spécial  B4 - ‎le 10 avril 2015

France — Provoquante, indigne, triste, génée ou compatissante, la mendicité des enfants est un phénomène en constante évolution tant par l'augmentation de l'ampleur exponentielle qu'il connaît en ces temps de crise économique que par les méthodes employées.


Si on avait l'habitude de voir les petits mendiants œuvrer dans des lieux localisées tels que les halls de gare et les stations de métro, ils arpentent maintenant les montées d'immeubles et lotissement résidentiels pour frapper jusqu'aux portes des maisons.


Loin du petit rom traditionnel, dont la technique est d’apitoyer le passant par la pauvreté de sa mise, la tristesse de son visage et un discours simpliste mais déchirant de gravité « une pièce pour manger », tels de petits VRP de la mendicité, ces petits Diogène de Sinope des temps modernes, abordent l’habitant dans des tenues si ce n'est soignées, en tout cas propres, avec des supports de communication élaborés et un discours bien construit, qui émeuvent les cœurs les plus endurcis.


Mais si l'on gratte un peu, on découvre que derrière la façade angélique de ces petites bouilles attendrissantes se cachent des réseaux bien organisés qui exploitent éhontément les enfants et les envoient en masse qu'il vente, pleuve ou neige faire la manche afin de renflouer leurs caisses.

Leurs noms ? Oui leurs noms au pluriels, car cette mafia tentaculaires a un nom pour chacun de ses appendices : Ecole Jules Ferry, Ecole Pablo Néruda, Club de foot de Bully-les-mines, le basket club de Lillier etc....


Ne vous demandez-vous pas où vont tous ces enfants dont pas un seul ne rit ? Ces doux êtres pensifs que la fièvre maigrit ? Ces filles de huit ans qu'on voit cheminer seules ?


Vous saurez qu'ils s'en vont vendre des billets de tombola ou de soirée du loto pour une école ou un club sportif.


Alors ne cautionnez pas cet esclavagisme autorisé et ayez la force d'envoyer bouler ces innocents bambins qui viennent vous enquiquiner pendant le Juste Prix. Ne soyez pas aimable, ne leur donnez rien ! Sinon ils reviendront !


Surtout si vous croisez le chemin de ce gros joufflu au visage poupin...


David douillet.jpg


Il vous demandera des pièces jaunes pour les enfants hospitalisés, mais qui sait à qui profitera l'argent ?

Partage sur...
wikia