Désinformation:La crise BP résout la crise européenne

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

La crise BP résout la crise européenne

De notre envoyé spécial  RRRRH - ‎le 1 juin 2010

Lousiane, États-Unis — La solution à la marée noire booste la croissance grecque !

Le vieil adage « À quelque chose, malheur est bon » n'a sans doute jamais trouvé meilleur emploi qu'aujourd'hui : Alors que le pétrole continue de fuire du puits de la plateforme Deepwater Horizon et que les ingénieurs, coiffeurs et autres baigneurs travaillent depuis plus d'un mois sur des solutions pour colmater la brêche, ou réduire la marée noire, c'est un paysan grec qui a trouvé la solution pour, faute de colmater la fuite, réduire l'arrivée du pétrole sur les côtes du Golfe du Mexique. Tout cela, en relançant du même coup l'économie grecque, dont la mauvaise gestion a engendré la crise que l'on connait aujourd'hui au sein de l'Union Européenne. Explications et détails :

Partant du simple principe que le pétrole est composé de molécules d'hydrocarbures, qui sont des grandes chaines aliphatiques hydrophobes, Nikos N., oléiculteur dans la région de Corinthe a simplement proposé de répendre de l'huile d'olive (plus riches en acides gras insaturés donc moins visqueuse) sur les nappes de mazout qui s'échappent depuis le 20 avril du puits de la plateforme incendiée. De la sorte, cette huile crée des interactions hydrophobes avec le mazout. On obtient ainsi une masse plus fluide que le pétrole brut, donc plus facile à aspirer par les navires anti-marée noire, ou à nettoyer sur les côtes si des fragments de nappe y arrivent.

Cependant, les nappes qui dérivent actuellement près des côtes de Louisiane et de Floride mesurent plusieurs dizaines de kilomètres carrés. Aussi, les quantités d'huile à déverser sont gigantesques. C'est là qu'est l'idée de génie de monsieur Aliagas : Le premier producteur d'huile d'olive au monde est la Grèce. En envoyant sa production en Amérique, elle multiplie son chiffre d'exportation par 6 [1]. Ainsi, les économistes prévoient une augmentation du PIB grec de 7,6% d'ici à la fin du mois de juin, et même le retour à l'excédent de la balance commerciale grecque.
De plus, cette hausse de la demande va requérir des embauches massives dans le domaine agricole grec, et on prévoit un recul de 130.000 chômeurs en un mois dans le pays.

Enfin, pour terminer sur une note plus folklorique, cette exploitation atypique de l'oléiculture va relancer le débat sur les OGM, qui seraient selon leurs défenseurs la seule solution pour lutter à la fois contre la faim et les problèmes environnementaux, ce qui ne manquera pas de provoquer des incendies de fast-foods dans nos villes et des fauchâges de champs dans nos campagnes, dont les journaux feront leurs choux gras.


  1. les exportations de la Grèce étant constituées à 70% d'huile d'olive, à 20% de feta, et à 10% de miniatures de l'Acropole et de bustes d'Homère


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia