Désinformation:La France a froid

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

La France a froid

ToulouseFrance — La France a froid.

En plein hiver, un véritable bouleversement climatique paralyse la vie des Français de tous les jours : le froid est revenu, plus froid que jamais. L'air humide qui arrive de l'ouest a glacé une partie du pays, causant un abaissement de la température. Une vague de froid qui inquiète, d'autant qu'elle est accompagnée de neige et de verglas. L'organisme Météo France situé à Toulouse a d'ores et déjà placé 31 départements en alerte orange, et annonce l'arrivée prochaine de nouvelles masses humides.

MétéoF.PNG

La France est en plein dans le froid. Source : Météo France.

« Incompréhensible » nous confie Jean Martin, un homme de la rue. « Il y a quelques mois à peine, il faisait beau, et je faisais cuire des brochettes au barbecue dans mon jardin. Il faisait entre quinze et trente degrés. Que la température ait baissé autant en quelques mois, c'est tout simplement phénoménal. Phénoménal ! »

Froid1.jpg

C'est difficile de travailler avec le froid, nous explique la gendarmerie.

Effectivement, le phénomène ne cesse de s'amplifier, et ce depuis septembre. Tout d'abord, les Français ont constaté un abaissement constant de la température, puis dès octobre, des bourrasques de vent. En novembre, les pluies ont commencé, et aussi incroyable que cela paraisse, à la fin du mois de décembre, de la neige est tombée puis le thermomètre est passé en dessous de zéro. Il s'agit d'une situation insupportable pour la plupart des gens.

« Ma voiture a glissé et elle est tombée dans le fossé ! » nous explique Jacky Brindavoine, dont la voiture a glissé et est tombée dans un fossé, à cause du froid. « Je me suis cassée la hanche en chutant sur une plaque de verglas ! » confie Georgette Ménardier, qui s'est cassée la hanche en chutant sur une plaque de verglas.

« Il est de plus en plus difficile de prendre sa voiture » explique Pierre Knoblauck, garagiste, spécialiste des voitures. « Les gens doivent être informés des problèmes de visibilité liés au froid, et aussi que les pneus ne sont pas toujours adaptés. Depuis la vague de froid, on voit beaucoup de conducteurs venir au garage pour des problèmes d'accident liés au verglas. C'est tellement inhabituel ! Toutes les deux heures, un client vient avec une voiture en panne ! On aura pas les pièces avant mardi de la semaine d'après, malheureusement, parce que c'est un ancien modèle et qu'il faut commander. »

Froid2.jpg

Froid ou pas froid, il faut bien faire les tâches du quotidien, comme passer la tondeuse.

A cause de températures proches de zéro dans certaines régions, une neige collante et boueuse a provoqué des dégâts électriques, aussi bien chez les particuliers que dans les sociétés. « Nous avons commis l’erreur de laisser dehors nos modèles de téléviseurs à écran plasma, pour que les gens puissent les voir de loin pendant la période de Noël » explique Yvon Coffre, patron d’un magasin Conforama à Trappes. « La neige a foutu en l’air les circuits des appareils, c’est dingue. Ces télés sont bonnes à jeter. On en a marre, on en peut plus, le froid est insupportable, on est à cran. J’espère que l’assurance va nous rembourser. »

Froid5.jpg

Peut-être que les trains vont pouvoir arriver aux horaires prévus mais ce n'est pas sûr. Cela dépend.

La Société Nationale des Chemins de Fer déplore aussi cette vague de froid qui paralyse le réseau ferroviaire : « Cette vague de froid paralyse le réseau ferroviaire ! » nous explique, embarrassé, un cheminot. « Les caténaires sont défectueux en raison de la neige, et il sont remplacés par des caténaires qui ne fonctionnent pas bien. Nous avons bien essayé de pousser les trains pour les lancer mais la force de nos bras ne suffit pas, probablement parce qu'ils sont transis par la température ». Il semble donc que l'origine du problème soit encore le froid, une situation qui exaspère les voyageurs : « On devait partir en vacances à la neige ! Mais le train est immobilisé à cause de la neige ! » se plaint une passagère. Les repas gratuits servis par les cheminots aux passagers immobilisés dans certaines gares ne suffisent plus à calmer l'insatisfaction croissante des usagers. « Ces repas ne sont pas bons, je voulais du caviar et du saumon et à la place j'ai eu un sandwich au poulet. Nous sommes pris en otage par le froid ! » se plaint un passager. Les bus et les trains de substitutions mis en place pour faire face à la paralysie du RER suffiront-ils à prendre en charge les passagers, qui réclament la gratuité des transports ? « Non » explique un cheminot. « Les trains fonctionneront mal, et ce ne sera pas gratuit, parce que la SNCF est en partie une entreprise privée ». « Les syndicats de cheminots nous prennent en otage ! » a ajouté un passager mécontent.

Pour les couvreurs aussi, le froid est mortel, et le secteur du bâtiment est l’un des plus touchés. « Comment voulez-vous faire quelque chose sur un échafaudage quand il fait – 10 degrés et qu’il y a des bourrasques de neige ? » peste Omar Saidi, chef de chantier. « Depuis le début de cette vague de froid, sur une équipe de quinze personnes, quatre hommes sont morts et cinq sont à l’hôpital ! Et pourtant il faut bien que le travail soit fait si on veut finir de poser le huitième étage de cette tour ! »

Froid3.jpg

Avec le froid, on a des engelures et les pieds gelés. On ne sait pas comment empêcher cette situation.

Au gouvernement, on avait pas prévu cette situation. Pour Roselyne Bachelot, ministre de la Santé, la situation est critique : « On ne pouvait pas savoir que le froid serait si froid. Des gens qui dorment dehors en meurent, c’est inconcevable. Ils n’ont pas de maison, alors quand la température descend en dessous de zéro, ils meurent d’hypothermie, de pleurésies, de pneumopathies. On est dépassés par la situation. Moi-même, hier, j’ai mis dix minutes à démarrer ma voiture, c’est vous dire à quel point cet événement me touche. Sincèrement, quel génie aurait pu prévoir une telle situation ? »

Froid4.jpg

La situation va se détériorer mais ensuite elle va s'arranger. Du moins on l'espère.

Pour le spécialiste de la météo Patrice Drevet, la situation ne va pas s’arranger. « Un froid comme ça, on en a pas vu depuis au moins l’année dernière à la même époque. Je ne pense pas que ce soit de bonnes nouvelles, mais ça devrait empirer jusque fin janvier, et puis février sera froid aussi. En revanche, j’ai bon espoir que la température remonte un peu à la fin mars, et que ça continue comme ça en avril et en mai. A mon avis, en juin, juillet et août, on a une chance d’avoir du beau temps. Cette incroyable vague de froid sera dernière nous. »

Dernière nous, peut-être… Mais jusqu’à quand ?


GoodJob.gif
Cet article a failli être élu au Best Of de la Désencyclopédie.
Si vous l'avez adoré, vous pouvez encore relancer le débat.
Partage sur...
wikia