Désinformation:L'intelligentsia française découvre les memes internet

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

De notre envoyé spécial  Kraal - Attention : fortement miscible avec l'ethanol - ‎le 11 février 2011

ParisFrance — Jean D'Ormesson, 85 ans, déguste une gorgée de Bordeaux millésimé. Près de la cheminée dans le salon de son luxueux appartement parisien, l'auteur acclamé de la Gloire de l'Empire glousse doucement devant les images affichées sur l'écran de son ordinateur portable. « Ah ah ah, cela est tout à fait comique. Ce Charles Norris semble être un fieffé coquin ».


JDO
Toutes nos bases leur appartiennent ? Quel humour !

Comme de nombreuses personnes ayant rendu de nombreux services à la communauté (comme commenter des vieux livres et écrire des livres pour vieux), il n'a jamais entendu parler de meme internet, voire de buzz internet, voire d'internet. Et sans une simple faute de frappe, monsieur d'Ormesson n'aurait jamais été mis en contact avec cet humour rampant, uniquement composé de références, de références à des références, de blagues racistes, de plagiat et de mauvaise foi. D'ailleurs, selon lui:

« Je n'utilise mon ordinateur personnel qu'en de rares occasions. Cependant, Jean-Marie Rouart m'a conseillé céans de consulter l'album photo multimédia d'Eiður Lolocattír, un photographe islandais. Cet homme est apparemment capable de prendre des photos en couleur et de les insérer dans l'Internet . Je m'interroge encore sur ce qu'il s'est passé ensuite, mais je me suis retrouvé sur une autre page internet où se trouvaient des photos de félidés dans des postures incongrues, accompagnées de textes totalement en inéquation avec le coté sémantique de l'image. C'est pourquoi je me suis esclaffé bruyamment. C'était proprement hilarant ! »

La découverte de monsieur d'Ormesson a circulé rapidement dans les salons les plus cultivés de Paris malgré l'incompréhension de certains intellectuels vieux-jeu. Cependant, la majorité des meilleurs d'entre nous a vite adopté l'humour auto-référentiel de la « Toile deux point zéro ». Bernard Henry-Lévy, philosophe, est particulièrement enthousiaste envers les memes internet: « Celui où le jeune homme laisse exprimer ses sentiments envers sa machine et détruit lui-même le moyen de son expression car elle ne lui fournit pas le support ludique voulu, un certain Tournoi Irréel. Cette vidéo est particulièrement révélatrice de sa condition profonde. Tout comme la banane dansante. »

Le concept le plus apprécié parmi les habits verts est cependant le site Vie de Merde, où « n'importe qui peut exprimer l'intensité dramatico-comico-lyrique de chaque instant de sa vie, tel le troubadour bas-médiéval ». Beaucoup d'autres explorateurs de la toile se lancent sur les autoroutes de l'information. « Nous utilisons une page appelée Le Toi Tube où des utilisateurs peuvent entreposer des enregistrements vidéos, manifestement sans risque que la pellicule ne s'abime. De même façon, un autre site appelé Quatre Chans permet à ses habitués de laisser des images ayant pourtant été manifestement altérées. Néanmoins, tout cela est véritablement drôle, et nous sommes de fait captivés ».

Alors que tout le professorat parisien découvre les joies d'Internet, d'autres trouvent leur nouveau passe-temps quelque peu prenant. De nombreux cours de lettres classiques ont été annulés alors que les professeurs se querellaient à propos du dernier mail de enlargeyourpenis@webmaster.ru. Le prix Goncourt a été annulé faute de votants, ceux-ci étant en train d'observer avec attention et moultes rigolades Leeroy Jenkins ruiner d'autres stratégies gagnantes. « Cela doit cesser » réclame Anne-Charlotte, étudiante à l'Université Lumière Lyon 2 « nous ratons des cours à cause de Snoop Doggy Dogg Alors Qu'est-ce Qu'on Attend ? C'est aberrant, la vidéo est même pas drôle. Et ce buzz a déjà un an, quoi ! »

Cela n'empêche pas M. d'Ormesson de s'enthousiasmer. « J'ai lu tous les grand classiques, mais rien ne m'a autant inspiré de sentiments artistiques que le Trois-Cent Techno Remélange. Boum Boum Boum, Dis iz Sparta. Un tel éloge de la culture antique ». Notre entrevue fut toutefois écourtée: un message d'un autre académicien reçu sur Tête de Bouc l'avait alerté d'une autre performance vidéo musicale néoclassique postconstructiviste.« Je suis désolé, un de mes amis a découvert un pamphlet issu d'une maladresse vocale d'un présentateur de France 2. Il s'agit apparemment d'un de ces remélanges. L'Académie Française doit se positionner à l'avant-garde de notre langue, c'est pour cela que je vais enquêter sur le Meuporg

Heureusement, personne ne les a prévenu de l'existence de la Désencyclopédie.


UNN Texte original: UnNews:Stuffy intellectuals discover internet memes par The Thinker.

Disponible uniquement sous licence CC-BY-NC-SA de Creative Commons.


Comment avez-vous trouvé la découverte d'internet par l'élite de la culture française ?
 
25
 
8
 
8
 
0
 
0
 
0
 
5
 

Ce sondage a été créé le février 15, 2011 18:46 et 46 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
wikia