Désinformation:L'acteur qui incarnait l'inspecteur Derrick se fait violer chez lui

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

L'acteur qui incarnait l'inspecteur Derrick se fait violer chez lui

De notre envoyé spécial  Thaumasnot - ‎le 16 juin 2007

Norvège — Drame stoïque sur l'île Hamarøy au large de la Norvège : l'acteur qui incarna l'inspecteur Derrick, Horst Tappert, a été victime d'un viol dans le cadre ordinairement soporifique de sa résidence secondaire. Cet acte de violence sexuelle a été corrélé à l'évasion récente hors de la prison de Trondheim de Varg Vikernes, l'infamante tête de proue du drakkhar Burzum. Sa femme Ursula Tappert, de sortie avec des amies pendant le drame, est sous le choc. Elle déclare à Reuters : « Ce pervers criminel, que dis-je, cet animal, devait avoir extrêmement mauvais goût. C'en devient insensé ! »

[modifier] Reconstitution du crime

A l'aide d'une nouvelle technique criminologique dite "de divination dans les spaghettis à la carbonara", et avec l'appui du fleuve dépositoire de Tappert, les enquêteurs ont pu monter en 2 jours une reconstitution sur site du crime. Vikernes se serait d'abord introduit par la fenêtre de la façade sud donnant sur la cuisine, s'évitant la peine d'enfoncer la porte ouverte à l'entrée. Des traces de boue crème fraîche servies avec quelques épars brins d'herbe écrasés sur le rejingot témoignent de ce mode d'intrusion. De là il aurait hésité entre la cuisine et le vestibule, faisant des allers-retours dans l'indécision, avant d'emprunter l'austère, rustique, laborieux escalier montant en colimaçon vers la chambre de Tappert. Après l'indicible violence sexuelle, Vikernes se serait défenestré... non c'est pas ça... non mais vous allez arrêter de noter tout ce que je dis ?? Passez-moi ce putain de stylet bordel de merde !!!!! ........

Derrick.jpg

La victime à son plus bel âge, il y a de cela 20 ans.

Bon salut c'est moi, Lamienne DeCouille, détective commissionné par la police norvégienne sur le cas Horst Tappert (dossier classé Tappert-DeCouille). J'ai buté votre journaliste pour prendre temporairement sa place. De toute façon vous ne remarquerez pas la transition, il transcrivait à la lettre tout ce que je disais. (Trop pour sa sécurité physique d'ailleurs.) Bon je disais donc... Suite au méfait, il serait revenu au rez-de-chaussée puis, absorbé par la lumière, aurait émergé dehors par la porte d'entrée grande ouverte, sans doute aussi grandement que la bouche d'un éventuel témoin qu'on n'aurait pas encore saisi ou corrompu. Je suis sûr que je brûle sur la question de la véridicité de ce scénario. « Les morceaux de lardons en fument encore », déclare-je, fin nez.

Là où l'enquête marche sur les jaunes d'œufs, c'est sur le déroulement de l'acte violentant lui-même. Comme dans tout contexte de crimino-déficience acquise, la démarche consiste à extrapoler les données de la procuration. Le pénis aurait défrayé l'ouverture mucco-anale souillée de traces excrémentales et parsemée de quelques poils héroïques. Après quelques pompages mécaniques (plus reproduits de mémoire que d'envie) mais indécis, et dans l'exhilarité de son premier contact charnel depuis 15 ans de prison ferme, l'érection de Vikernes se serait fabuleusement allongée, remontant flexiblement dans l'austère, rustique, laborieux tunnel intestinal, suivi de l'estomac et de l'œsophage, pour surgir en pleine cavité buccale. Là, absorbé par l'appel de lumière, il aurait éjaculé dans l'air libre par la muqueuse béante, aussi béante que celle d'un éventuel témoin, et qu'on n'aurait pas encore saisie ou corrompue. C'est alors que Tappert n'aurait pas serré les dents, puisque son dentier macérait, indolent, dans un verre d'eau posé sur la commode de nuit.

La suite vient avec les souvenirs de la victime : alors que son criminel déserte le lieu du crime, Tappert recouvre ses esprits. Il ajuste ses binocles et se met à interroger le lieu du crime de ces yeux inexpressifs. C'est ce moment là que le greffier choisit pour tomber sous les coups du sommeil dispensés par la déposition ronronnante de Tappert, car, je cite, "t4aw3 8[", sur un clavier qwerty (on se demande comment un clavier qwerty a pu trouver le chemin de l'administration juridique norvégienne, c'est vraiment du n'importe quoi).

[modifier] Première pièce à conviction

La recherche sur site d'indices incriminateurs de premier niveau (cheveu, coupure d'ongle, lambeau de peau) n'a encore rien livré. Cependant, un premier sondage de surface a permis la levée d'une première pièce à conviction : l'organe génital du coupable. Différents relevés manuels d'empreintes génitales dans l'anus de la victime permettront de confirmer son statut instrumental dans l'exécution du crime. D'après Ursula Tappert, son mari souffre de lèpre anale, surtout depuis qu'il soutient l'équipe de basketball des Boston Celtics. Même si ce témoignage appelle une attestation médico-légale, il est intéressant de noter que Vikernes a notoirement étudié en profondeur les mœurs et culture païennes des celtes, et il devient croissamment évident qu'il en a approfondi un fan.

Lorsqu'est venue l'heure de reposer temporairement le dossier, j'ai serré fermement la paume de Horst Tappert. En effet, l'ex-inspecteur Derrick n'a plus de doigt depuis maintenant 3 ans.

Qu'avez-vous pensé de l'article "L'acteur qui incarnait l'inspecteur Derrick se fait violer chez lui." ?
 
4
 
5
 
0
 
11
 
16
 
1
 

Ce sondage a été créé le juin 16, 2007 16:57 et 37 personnes ont déjà voté.
Partage sur...
wikia