Désinformation:Jean-François Copé se proclame président de la République française

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Jean-François Copé se proclame président de la République française

De notre envoyé spécial  WiiKend - Ceci était une signature - ‎le 20 novembre 2012

ParisFrance — 
PRcope.jpg
Ultime rebondissement dans l’imbroglio politicomique engendré par la bataille des urnes UMPistes entre Jean-François Copé et François Fillon, le premier nommé se serait, dans la foulée de son élection dans un mouchoir à la tête du premier parti de l’opposition, autoproclamé président de la République française.

Pour les opposants à Copé, et même pour plusieurs observateurs neutres de la vie politique française, cette annonce semble pour le moins prématurée. « Je ne suis pas un spécialiste donc je ne voudrais pas trop m’avancer sur un terrain que je ne maîtrise pas surtout que je ne suis vraiment pas du genre à donner mon avis mais je crois me souvenir que le président de la république de la France doit quand même à un moment où à un autre être élu par le Peuple donc quand même c'est bizarre ce truc ou alors je dis une connerie ? », s’interroge Christophe Barbier, directeur de la rédaction de l'Express à écharpe rouge lors d’une analyse à chaud sur le plateau de « C à vous » où son siège n’a jamais le temps de refroidir.

Les amis et collaborateurs de Jean-François Copé restent de leur côté un peu évasifs sur le sujet. Christian Jacob, soutien de la première heure, botte en touche mais sans se désolidariser de son leader en déclarant en exclusivité à notre envoyé spécial « Je botte en touche sans me désolidariser de mon leader ». Seule Nadine Morano, fidèle à sa réputation au point de ne plus en avoir, semble aux anges. « Jean-François Copé est le meilleur président de la République qu’on ait eu depuis Nicolas Sarkozy. C’est une chance pour la France de l’avoir à sa tête. Avec lui se termine enfin cette ère maudite pleine de socialistes qui a plongé notre pays dans des abimes infinis ».

Certes, mais tout de même, cette décision unilatérale de Jean-François Copé ne fait pas que des heureux. François Hollande ne s’est pas exprimé directement sur le sujet mais a dépêché son Premier Ministre (ou ex Premier Ministre, on ne sait plus) Jean-Marc Ayrault pour donner son point de vue. « Écoutez, je vais être franc. On a réuni un comité, une commission, un groupe de travail, une task force, on a demandé un rapport à Louis Gallois et à Lionel Jospin et on a convoqué une réunion extraordinaire du Conseil Constitutionnel et tous les indices vont dans le même sens : il semble quand même bien qu’il reste plus de 4 ans de mandat à François Hollande à l’Élysée mais bon on va se réunir en conseil des Ministres pour être sûrs de notre coup ».

En désespoir de cause face à cette annonce étonnante de Jean-François Copé, nous avons décidé de l’interroger directement et c’est tout naturellement qu’il nous a donné les explications qui manquaient. « Non mais c'est à cause du Pape. Juste aujourd’hui le jour de mon élection à la tête et d’un cheveu de l’UMP, Benoît XVI sort son bouquin où il nous annonce benoîtement que Jésus Christ serait né non pas le 25 décembre 1 comme tout le monde le pensait mais plutôt vers -6 ou -7 avant Lui-Même. Alors moi dans ma tête je me suis dit que ça signifiait qu’en vrai on est en 2018 ou en 2019 ! Et comme la prochaine élection présidentielle est en 2017 et que je suis le chef de l’opposition et qu’il n’y a aucune chance que la gauche repasse, ça veut dire que je suis président de la République depuis un ou deux ans. Fais péter la Vel Satis ! »

Une explication claire qui met fin à toute polémique et qui augure d’un mandat présidentiel de premier ordre pour les années à venir.

Dernière minute : Une dépêche AFP nous apprend le suicide de François Fillon.


GoodJob.gif
Cet article a failli être élu au Best Of de la Désencyclopédie.
Si vous l'avez adoré, vous pouvez encore relancer le débat.
Partage sur...
wikia