Désinformation:Japon: Dragon Ball IRL

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Japon: Dragon Ball IRL

De notre envoyé spécial  RRRRH - ‎le 29 mars 2011

FukushimaJapon — Alors que les plus alarmistes prévoient la désintégration du Japon dans les prochains jours, un biologiste fan de science-fiction a étudié des effets inédits de la radioactivité ambiante.

"Je me suis aperçu du problème quand j'ai pulvérisé ma femme en voulant la prendre dans mes bras". Très stoïque, Ken R. nous explique comment il a fait jaillir, inconsciemment, une boule de feu de ses mains. "Au début, j'ai constaté que mes cheveux étaient devenus blonds et longs, en épis, dans la nuit. Comme le gouvernement nous disait qu'il n'y avait pas de raisons majeures de s'inquiéter, j'ai pensé que c'était une raison mineure. Puis j'ai senti ma force décupler, et j'ai pulvériser Réjane [sa femme]. Paix à son âme."

Les fans du genre le reconnaitront: Ken s'est transformé en super guerrier, ces combattants aux pouvoirs phénoménaux, capables d'annihiler une planète entière, issus de l'imagination de Akira Toriyama.
"C'est une conséquence inattendue, mais non totalement improbable, des émissions de radionucléides de la centrale voisine, explique Yahintrou Danmonfutal, biologiste au centre de recherche sur la physiologie humaine de Tokyo, des mutations se sont produites dans le génôme du sujet, à des points stratégiques de ses chromosomes. On peut dire qu'on assiste aujourd'hui à un des rares cas où la réalité copie la fiction. Monsieur R. a beaucoup lu de mangas, et il n'est pas totalement impossible que son subconscient ait influé sur les sites de mutations. Ce sont de formidables perspectives de recherche qui s'offrent dans le domaine."

De leur côté, les écologistes locaux font grise mine: Les pouvoirs de Ken R., bien qu'incontrôlés, font de la publicité pour la pollution., et on a vu des cars entiers d'otakus débarquer sur le site de la centrale, où les pauvres demeurés tentent également d'acquérir ces compétences. Pour le moment, 14 sont morts. Le gouvernement rappelle que les radiations sont nocives, génotoxiques et cancérigènes, et que le cas R. est une exception.

Alors que le risque nucléaire direct s'étend à 100 kilomètres autour de la centrale de Fukushima, et que le réacteur 3aurait fondu, les autorités s'inquiètent aujourd'hui plus de l'avenir de Ken: les connaisseurs se souviennent tous de la destruction de la planète Vegeta ou Alpha dans la littérature; si Ken n'apprend pas vite à contrôler ses pouvoirs, le risque est qu'il détruise inintentionnellement la Terre.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia