Désinformation:Hugues Fion, mort au Front

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Hugues Fion, mort au Front

De notre envoyé spécial  Picto sig.png { Cédric Spatiotemporel } - ‎le 29 mai 2014

LensFrance de vieille souche — Hier soir sur D8, nous découvrions Monsieur Fion. Et Monsieur Fion, candidat FN à Lens pour les municipales qui a demandé et obtenu la censure de cet article, découvrait qu'il avait l'anus en chou-fleur.

Travaux1.jpg


C'est l'histoire d'un homme. Un bon Français, ni trop fin ni trop épais. Un bon Français souchalien qui un jour, après avoir vu un chat noir alors qu'il se baladait tranquille sous une échelle en piétinant des miroirs, a pris la décision de sa vie : être candidat aux municipales pour le FN. Et qui pourrait le lui reprocher ? Je veux dire, à part Yannick Noah ? Le Front National est le parti tendance du moment, un parti dédiabolisé qui sent bon la violette avec même des vrais morceaux d'arabes dedans et tout. Ça rendrait Maman fière et il pourrait ainsi participer à sauver le pays des grands fléaux que sont les trucs du monde de dehors qui veulent entrer dans le dedans.


Sion content.jpg

Dans un grand esprit d'ouverture qui la caractérise, Marine Le Pen accueille ainsi à bras ouvert un type qui s'appelle Sion Fion — ça mange pas de pain mais c'est dans les détails de l'histoire que ça se joue. Sans parler du fait qu'il est un petit peu roux sur les bords, mais, bon, soit, c'est pas si grave. Juste des petits handicaps circonstanciels de rien du tout. Voilà donc M. Fion propulsé dans la formidable machine qu'est le Front National. Une véritable usine à vainqueurs, en pleine effervescence et qui va changer le monde de la France des Français de la Souche et tout et tout, la classe, « Allô Maman ? C'est génial je vais être un winner ! », etc. Bref il est envoyé tout seul à Lens. Bon résumons : il s'appelle Fion, il est roux, il est tout seul, il connaît pas la ville et il veux devenir maire FN en un mois. Y'a pas de raison que ça se passe pas bien.


Surtout, il a un gros atout : il sait s'entourer. Pas folle la guêpe ! À ses côtés une équipe entière de deux personnes : un colistier (Jean-Paul) qui connaît tout le monde et un militant (Marco) tout frais et plein de bonne volonté. Bon, Jean-Paul vient du Bloc Identitaire. Bon le boss du Bloc Identitaire lui-même lui conseille de se méfier de Jean-Paul. Bon, il a été obligé de bruncher en public avec le boss du Bloc Identitaire apparemment. Bon, oui ça commence mal. Mais au moins il vit des choses fantastiques. En plus, trop tard, il peut plus virer Jean-Paul. C'est pas grave, à cœur vaillant rien d'impossible, et JP a nettoyé son profil Facebook avec des techniques d'informaticien ninja super efficaces. Un truc infaillible.

De toute façon, M. Fion a le soutien de Marco, un homme de confiance chaudement recommandé par un mec du parti qui l'a vu une fois. Marco c'est son ami, son confident. Avec Marco il peut parler de tout : ses angoisses, son amateurisme, ses faiblesses, son ambition de pas gagner parce que bon faut pas déconner, maire c'est compliqué, et que Marine elle pense tout pareil. Marco est là dans les bons moments : les grandes diatribes de Jean-Paul sur les arabes qui vont envahir le bassin minier pour y planter des dattiers, quand Fion réussit à faire croire à des vieilles que « non, conseiller municipal ça nécessite pas d'aller au Conseil municipal, signez là », ou quand il fait venir son idole de toujours, Jean-Marie, pour le kiffe, à la cool, entre slips. Marco est là dans les mauvais moments : quand il passe pour un con à la télé, quand il passe pour un con à l'imprimerie, quand il passe pour un con tout seul avec son programme tout pourri, quand Jean-Marie il parle de la sodomie islamique rituelle en milieu carcéral subie par les amateurs de pains au chocolat. Marco, lui, il le comprend. Marco, il est différent. Marco, il est beau.


Sion triste.jpg

Bon, Marco c'est un journaliste de D8 qui s'est infiltré dans l'équipe de deux de monsieur Fion avec une caméra cachée parce que son vrai copain à Marco c'est Guy Lagache. En plus, lui aussi il rêvait d'aller à Hénin-Beaumont. On peut le dire, Marco, lui, il se fait grave chier avec Fion.

Bon.

Bon, ben ... il voulait voir la mer, et il a bu la tasse, voilà tout. C'est pas si grave, Fion a juste découvert le monde difficile de la politique. Et puis il a le temps de se faire les dents, c'est pas comme si il avait été élu cons... ha ... ha si, il a été élu conseiller municipal. Ça a dû lui réchauffer le cœur quand, hier soir, il a découvert où qu'il était passé son meilleur ami Marco alors que ce dernier annonçait en national et en couleur que Fion il savait pas du tout ce qu'il foutait à la mairie de Lens en fait. Ça risque d'être compliqué d'aller défendre le déménagement de la Joconde à Lens devant les collègues, mercredi prochain. Alors que même lui il y croit pas. Et que c'est sa mesure phare. Il y aura les rires. Les rires et le pipi-culotte au milieu de la cour. Puis d'autres rires.


Ouais, hier soir, Fion il est un peu passé pour un con. Un peu beaucoup. Il a planté sa carrière politique et il a fait passer ses potes pour une équipe de gros nases. Il a pas de bol, et tu vas voir que son poisson rouge il a crevé en plus. Non, c'est pas sa meilleure période. Non, il n'y aura pas de pompon rouge pour lui sur le grand manège de la vie politique. Oui, il est parti seul et il est arrivé encore plus seul. Là où certains disent « quine ! », monsieur Fion, lui, crie « carton plein ! »

Mais moi, Fion, je ne t'accable pas. Ça non ! Ô, Fion, non tu n'es pas de ces énarques, de ces requins, de ces grands hommes qui font l'Histoire sans jamais — je ne sais absolument pas où va cette phrase alors je vais l'arrêter là — ! Toi, tu t'es retrouvé au mauvais endroit au mauvais moment, c'est tout. Toi, tu es un loser, mais un loser magnifique. Toi, tu es un homme, tout simplement, avec ses bons et ses mauvais côtés — principalement des côtés pathétiques d'une manière générale — mais ton cœur est pur. Et ton cœur est pur parce que ton sang est pur et ton sang est pur parce que Maman elle a pas niqué avec n'importe qui et ça, ça !, c'est déjà avoir un peu raison quand même. Alors c'est pourquoi, à l'heure où tous te tournent le dos, oui :















TÊTE DE FION,


JE CRIE TON NOM !











Ambulance target.jpg

Héhéhé. Bouffon.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia