Désinformation:Fin de la révolution libyenne et retour au pouvoir triomphal de Kadhafi

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Fin de la révolution libyenne et retour au pouvoir triomphal de Kadhafi

De notre envoyé spécial  C'était Lujis et Ampoulujislumière Ampoulujis - ‎le 24 février 2011

Libye — Depuis plusieurs jours, la Libye est en proie à un important mouvement de contestation. Kadhafi a convaincu les dissidents drogués et tout est rentré dans l'ordre dans le pays grâce au sang-froid du dirigeant. Une victoire de plus de la justice face aux dealers islamistes !
Benladencannabis

« Prends li bon cannabis, que j'ti manipouule » - Ben Laden, à un jeune Libyen encore innocent

Comme l'avait annoncé le chef d'État Libyen, les dissidents étaient odieusement manipulés par d'infâmes terroristes. En effet, et c'était flagrant, tous ces jeunes révoltés étaient sous l'emprise de la drogue, drogue distribuée par Al-Qaïda dans le but évident de renverser le pouvoir pour mieux asservir la population.

Heureusement, il n'en a rien été. Malgré quelques incidents dans les campagnes libyennes, le Guide Kadhafi a gardé la tête haute devant la difficulté et a pris les bonnes décisions, par exemple en renforçant davantage la répression. Dans une allocution enflammée, il a su fasciner le peuple et ramener à la raison les quelques brebis égarées du troupeau, tout en ranimant l'enthousiasme des plus fidèles.

Partisants kadhafi

« Kadhafi akbar ! » clame la foule en liesse

Il a fallut attendre quelques jours que les effets malfaisants de la drogue se dissipent, puis le pays est revenu au calme. « Le Guide plie, mais ne rompt pas » déclare le dicta chef d'État lors de son discours. À la suite de cette nouvelle victoire de Mouammar Kadhafi face à l'adversité, le peuple libyen est descendu en masse dans les rues, non plus pour contester, mais pour acclamer leur bien-aimé dirigeant ! Scènes touchantes de population en liesse brandissant des portraits et des bannières à sa gloire. Il n'y eut cette fois qu'une petite vingtaine de morts, dues à une trop grande agitation de la foule contre les forces de police.

Sarkadhafi

À l'international, on se réjouit de cette tournure des événements, les autres pays craignant une "contamination" des révoltes de ce genre en Occident. « On n'est jamais à l'abri des dealers islamistes ! » a déclaré hier soir Nicolas Sarkozy. Le Président de la République a d'ailleurs tenu à inviter le dirigeant libyen, pour, je cite, « le féliciter de sa droiture et son courage face à de telles atrocités [...] ».

Mouammar Kadhafi a donc pu éviter le pire, en manifestant une fois de plus son zèle et son assurance, et, on le voit, il n'a rien perdu de sa popularité !

wikia