Désinformation:Exclusivité : Ce qu'il s'est vraiment dit aux accords de Minsk

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Exclusivité : Ce qu'il s'est vraiment dit aux accords de Minsk

De notre envoyé spécial  Uluter (discussion) - ‎le 14 février 2015

Minsk, Biélorussie — Notre envoyé spécial, un grotesque stagiaire geek bedonnant, est parvenu à glisser un nano-micro dans l'oreille de François Hollande, Président de la République Française.

Il s'appelle Kévin "Anus Destructor" Grospiron, c'est notre stagiaire-esclave à la DéRac, et grâce à son ingéniosité et son approche pour le moins lubrique de l'espionnage politique, il est parvenu à glisser par le biais d'un coton-tige un minuscule micro pas plus gros qu'un prépuce de mouche dans l'oreille de notre respecté Chef de l'Etat, François Hollande.

Nous n'allons pas ici vous dévoiler les caractéristiques de ce bijou de technologie car c'est long et chiant. Intéressons-nous plutôt à ce que tout le monde attend, la bave aux lèvres, à savoir la RETRANSCRIPTION AUTHENTIQUE DES DISCUSSIONS DE LA REUNION DE MINSK ! Vous aimez ça les polices grosses et grasses, hein bande de coquins ?

Mais avant ça, un petit topo sur les individus présents lors de cette cruciale réunion d'on dépendra le sort de l'univers :


Angela-merkel
Angela Merkel : Chancelière d'Allemagne. Elle a tout le temps l'air de se faire chier. Comme tous les Allemands elle aime la choucroute et la bière bien sûr, et a certainement dans son ascendance un ou deux nazis.



Porochenko

Petro Oleksiovytch Porochenko : Président de l'Ukraine. On sait pas trop de quel trou à rats il est sorti, mais BHL dit qu'il est cool. Il aime faire du skateboard et du breakdance, et déteste Poutine ainsi que la poutine, ce plat québécois dégueulasse.


Dark Poutine

Vladimir Poutine : Surnommé "Vladinou" par ses proches, il est président de la Russie. Il en a pas l'air comme ça, mais c'est un sacré boute-en-train. Il aime capturer les ours à mains nues et les longues balades sur la plage. Comme tous les Russes, son corps est constitué de 80% de Vodka.



Voilà et c'est tout je crois... Ah non c'est vrai y avait lui aussi :

Francois-hollande-mollusque
François "L'Embrouille" Hollande : Président de la République Française. Autrefois conducteur de moto-crottes dans Paris, il a demandé à Pôle Emploi un financement pour une formation de Chef de l'Etat et des Armées, qu'il a obtenu de justesse. Il aime les chamallows et jouer l'esclave lors de ses relations sexuelles.






Allez, passons aux choses sérieuses maintenant !


DEBUT DE LA RETRANSCRIPTION


François : Bien, nous sommes tous réunis ici pour trouver un accord de paix équitable sur la situation actuelle en Ukraine. Qui veut commencer ?


Petro : Moi je veux bien, mais vous êtes qui ?


François : Mais je suis François Hollande voyons ! Le Président français !


Petro : Jamais entendu parler. Quelqu'un veut bien appeler la sécurité ?


François : Mais enfin c'est incroyable ! Angela, dis-lui !


Angela : Lui dire quoi ? Je me fais déjà chier à mort là, y a même pas de bretzels.


François : Allez, souvenez-vous quoi, les attentats, Je suis Charlie, la grande marche dans Paris ! On était bras dessus bras dessous Angela !


Angela : Eh si tu veux parler de cette soirée qui a fini sous ton bureau de l’Élysée, j'étais complètement déchirée à la bière et à l’ecstasy, alors tu seras gentil de... Eh mais qu'est-ce qu'il fout Vlad ?


Vladimir : Je pose mes couilles sur la table. Littéralement. Est-ce que ça pose un problème à quelqu'un ici ?


François : Bah, disons que c'est pas très hygiénique...


Petro : Bon, on s'en fout de ça. Je demande à Vladimir d'arrêter de me faire chier et après on pourra parler de paix !


Vladimir : C'est toi qui fait chier ! Petite fiotte, tu contrôles que dalle, le peuple a besoin d'un homme, un vrai.


Petro : Je t'encule, bâtard d'enfoiré de ta race. Mon pote Bernard-Henri a dit qu'on te baiserait tôt ou tard de toute façon.


Vladimir : On peut pas enculer un ours. C'est comme ça, c'est la chaîne alimentaire. Enfin si, moi j'y arrive, parce que je suis pas une fiotte comme toi.


François : Je pense que cette réunion démarre plutôt mal. Euh... on pourrait détendre l'atmosphère, je sais pas moi... ça vous dit de la musique ? J'ai le dernier Laurent Voulzy et-


Serveur : Qui a commandé le pénis d'ours frit ?


Vladimir : C'est pour moi, posez-ça au milieu.


Angela : Sacré morceau...


Petro : Moi je comprends plus rien... C'était pas le gros à lunettes le serveur ?


François : Mais je suis François Hollande, bordel !


Vladimir : Fermez-la, je veux bouffer en silence.


Petro : T'as vraiment aucun respect pour cette réunion, espèce de siffleur de vodka fini à la pisse !


Vladimir : C'est plein de vitamines et ça augmente le taux de testostérone. Mais bon, tout ça ne doit pas signifier grand chose à un pédé comme toi.


Une sonnerie de portable retentit

François : Désolé, c'est sûrement important, faites pas attention à moi. Allô, Julie ? Mais non je peux pas te parler là, j'ai réunion, tu te souviens l'Ukraine, là où ça pète de partout ? Quoi ? Oui... mais oui, je suis ta petite salope... Oui, je porte ton string en ce moment-même, comme promis. Allez, je te rappelle, bisous.


Angela : Hin hin hin !


François : Bon euh, faut qu'on avance là, il est déjà bientôt minuit et tout ce qu'on a fait c'est s'insulter et parler de bite d'ours. Je vous propose un truc : on a qu'à faire un jeu de société pour commencer par se détendre, puis ensuite on parle accords ? Ca vous branche ?


Angela : Moi je veux bien, ça m'éviterait de me mettre à pioncer, mais quel genre de jeu ?


François : Je sais pas moi, un Monopoly, un Hippo-Glouton...


Vladimir : Je vous prends tous au bras de fer.


Petro : C'est pas un jeu de société ça, tu piges vraiment que dalle sale connard de Russe.


Vladimir : Tu dis ça parce que t'as peur que je te pète ton bras de petite pédale.


Angela : Ah ouais comme dans le film "La Mouche", trop fort cette scène !


S'ensuit un long débat houleux portant sur le choix du jeu de société qui conviendrait à tout le monde. 4 heures après, c'est finalement le Docteur Maboul qui est retenu. Une partie endiablée se joue entre Vladimir et Petro :


Petro : Bon alors on est d'accord hein, si j'arrive à retirer les intestins, je reprends un tiers de la Crimée !


Vladimir : Ouais, ouais, allez magne ton cul. Voilà, t'y es presque... BOUH !


Le bip caractéristique du jeu signalant l'échec de l'opération retentit


Petro : Putain t'es vraiment qu'un gros fils de pute, ça compte pas !


Vladimir : C'est ta soeur le fils de pute. Je vais te montrer comment on retire des intestins, je l'ai fait plein de fois en vrai, c'est un truc d'homme.


François : Bon au moins on a un semblant de discussion. Pas vrai Angela ? Angela ?


Angela : Je me fais grave chier alors je me fais un petit candy crush.


Après 3 nouvelles heures de jeu, Vladimir et Petro semblent enfin être parvenus à un accord.


Petro : Putain on a joué toute la nuit et on n'a encore rien écrit. Faudrait quand même qu'on lâche un truc aux médias pour pas passer pour des brelles...


François : Je suis d'accord, l'effet Charlie commence à s'estomper en France et j'aimerais bien éviter un nouveau plongeon...


Vladimir : On a qu'à dire que j'ai gagné, après tout je suis le seul homme ici.


Petro : Dans tes rêves Boris !


Angela : Eh les mecs, regardez ce que j'ai trouvé sur le net. Y a déjà eu un accord de Minsk, c'était en 1991 ! On a qu'à remplacer les noms et changer deux trois trucs dans les textes, de toute façon personne les lira en entier...


François : Pas con ! Je veux bien mener la conférence de presse moi.


Vladimir : Je m'en bats les couilles, faites ce que vous voulez, je me casse.


Petro : Moi ça me convient aussi, mais comment on explique l'absence du président français ?


François : Mais bordel de...


FIN DE LA RETRANSCRIPTION


Que peut-on retenir de cette retranscription riche d'enseignements ? Que les accords de Minsk sont sur de bons rails ?

Probablement pas.

Toutefois, il est important de rappeler le rôle crucial de celui sans qui ces négociations n'auraient jamais pu aboutir, quelqu'un d'un peu grassouillet dont on se moque souvent et qui subit sans cesse les attaques sans jamais abandonner, un homme courageux bien souvent sous-estimé et que l'on peut considérer comme un écorché vif, je parle bien entendu...














...du patient du Docteur Maboul.

DocMaboul


A bientôt et n'hésitez pas à acheter en bonus la retranscription des tweets d'Angela Merkel à Barack Obama envoyés durant la réunion dont voici un extrait :

Tweet


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia