Désinformation:Enquête sur le suicide : la France mauvais élève de l'Europe

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Enquête sur le suicide : la France mauvais élève de l'Europe

De notre envoyé spécial  TIZ0ZI0 IS BACK !!! - ‎le 20 février 2013

France — Persécuté et humilié par ses camarades de classe parce qu'il était roux, un jeune garçon de 13 ans a mis fin à ses jours mercredi dernier. Hasard du calendrier, ses obsèques ont eu lieu le jour de la publication officielle des résultats de l'enquête sur le suicide menée par la Commission Européenne pour la Santé Publique (CESP), commission dont je viens d'inventer le nom.


Vache museau.jpg

"Meuh" fait la vache.


Hollande cheveux.jpg

François Hollande se teint les cheveux mais pas en roux : il annonce ne pas vouloir se suicider pour le moment.

Les statistiques pour l'année 2012 sont tombées, et la France figure parmi les plus mauvais élèves de l'UE.

Concernant le nombre de suicides cette année, le chiffre officiel indique 16,2 pour 100000 habitants, plaçant la France dans la moyenne Européenne, entre nos voisins belges (14,4) et italiens (20,6).

En revanche, et c'est là que le bât blesse, la CESP a enregistré 220000 tentatives de suicide, tous âges confondus, et 10509 décès, soit un taux de réussite de seulement 4,8 %. Un résultat ridicule comparé à celui de la Belgique (45,9 %), de l'Italie (61,8 %) ou de l'Allemagne pour laquelle ce taux s'élève à 91,2 %.

"Un taux de réussite incroyablement faible", indique le président de la CESP, "ce qui est paradoxal pour la France qui dispose pourtant du plus grand réseau ferroviaire d'Europe, et qui se positionne comme un des plus grands producteurs d'armes à feu du monde."


Des atouts mal exploités

La France présente donc des atouts incontestables, mais qui semblent inefficaces pour réussir sa tentative de suicide.

En cause tout d'abord, l'intervention française au Mali voulue par François Hollande, qui engendra un transfert massif des armes à feu dans le conflit, au détriment des civils suicidaires ou déséquilibrés. L'accès aux armes devient moins évident et c'est autant de passages à l'acte faciles, sous l'impulsion de la colère ou du chagrin, qui sont gaspillés.

"Votre analyse est infondée : les chiffres de la CESP concernent l'année 2012 et nous ne sommes au Mali que depuis début 2013" s'est justifié M. Hollande qui, pour rappel, détient la cote de popularité la plus basse de l'histoire de la Vème République et se teint les cheveux.

Deuxième point noir, peut-être le plus sensible : la propension de nos chauffeurs de trains à freiner des quatre fers à la vue d'une personne allongée sur les rails.

Sans ce réflexe maladroit, non seulement de nombreux retards seraient évités, mais de plus, le nombre d'échecs aux tentatives de suicides en milieu ferroviaire resterait nul ; une double efficacité que nous envions aux allemands.

Vache train.jpg

La SNCF plus efficace pour les vaches que pour les humains ?


Le suicide grande cause nationale de santé publique

"J'ai décidé de déclarer le suicide grande cause nationale de santé publique. La baisse du taux de survie doit passer par une volonté politique forte" a décidé François Hollande. "J'ai donc décidé d'imposer une formation à tous les cheminots. Mais comme c'est cher et qu'on n'a plus de sous, j'ai décidé de pas faire ça et j'ai décidé plutôt d'offrir à toute la population des déguisements de vaches."

Et pour pallier les difficultés d’accéder aux armes à feu, M. Hollande, après un entretien avec son coiffeur qui lui teint les cheveux, a décidé "d'inviter [ses] concitoyens à se diriger vers l'électrocution par sèche-cheveux, un produit bon marché, facile d'accès et efficace pour réaliser sa tentative de suicide dans les meilleures conditions. Et puis les sèche-cheveux, ça sert à rien au Mali, y fait tellement chaud que les cheveux y sèchent tout seuls lol."

Stat sechecheveux.jpg

De nouvelles pistes à exploiter.



Étron.png  Portail du mauvais goût


Bestof v1.png
Meilleurde.jpg
Cet article a été élu dans le Best Of de la Désencyclopédie !
Partage sur...
wikia