Désinformation:Enfin le compte-rendu d'une étude européenne sur l'Arbre Vraiment Immense

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Enfin le compte-rendu d'une étude européenne sur l'Arbre Vraiment Immense

De notre envoyé spécial  Thaumasnot - ‎le 16 juin 2008

Lituanie — 
Arbre-Vraiment-Enorme.jpg

L'Arbre Vraiment Immense dont nous n'arrêtons pas de parler

À la Une de la presse lituanienne, outre le retour de Sarunas Jasikevicius au club de basketball de Kaunas après un détour décevant par la ligue américaine de la NBA, apparaît l'évènement de la culmination d'une recherche intense sur l'origine et la sémantique de l'Arbre Vraiment Immense.

Selon Kirilifou Prolexiglas, directeur du SCentre des Recherches Botaniques Appliquées Lituaniennes (SCRABL), l'Arbre de la Sagesse, entité spirituelle enracinée dans la culture folklorique indo-européenne, ne serait pas l'Arbre Vraiment Immense. Ce dernier, tranche Prolexiglas et son équipe, serait plutôt l'Arbre Vraiment Immense dans la Connerie. Les ramifications de la théorie sont corroborées par l'état actuel du monde. Les gens sont tellement avérés dans leur connerie, aussi bien ancêtres que descendants, que l'arbre généalogique de l'Homo Sapins ne peut être qu'immense.

HomoSapin.PNG

L'Homo Sapins

« Toutes les saloperi... pardon, toutes les dysfonctionnalités de l'univers ont la forme d'un arbre », prône le chercheur lituanien. « Regardez-moi ce tronc commun du master en philosophie : métaphysique et histoire, philosophie pratique, philosophie des sciences. Et pourquoi pas la philosophie des pommes-de-pin ou la philosophie du glandeur ? Les branches qui partent du tronc sont encore plus burlesques, avec de l'art, du droit et même de la psychanalyse des Indes ! Où est l'agrophysique ? Où est la pataphysique ? Ce programme éducatif fait du coq-à-l'âne, voire même du cochon-dinde. (...) C'est pas de la philo mais des phyllies usurpant des boisures !! » A la question de corréler le phénomène de l'urination, le verdict tombe, implacable : « Le pôle de l'urination fait appel à une structure d'arbre urinaire ! » Et le paradis bucolique, avec ses verts patûrages où se délassent les vierges nubiles ? « Vous allez me les brouter longtemps ?! », s'impatiente Prolexiglas. « Si l'Arbre Vraiment Immense avait une bouche, ce serait sûrement pour l'ouvrir et dire une connerie ou deux. Je n'ai personnellement jamais réussi à le faire parler, mais sûrement si vous lui demandez "ça va ?", il y a 9 chances sur 10 qu'il vous répondra "sapin". »

Castor 1.jpg

C'est vrai qu'il a des dents de lapin cet imbécile...

Pour inférer sa conclusion, l'équipe de morphologie linguistique a effectué l'exégèse du DVD d'Hannibal Lecter: Les racines du Mal, d'où elle a pu puiser la sève d'une théorie sur l'évolution explosive du cours de l'humour pipi-caca dans le monde, due essentiellement à la tendance à prendre les vessies pour des lanternes. Ce cours serait drainé par des Arbres Vraiment Semi-immenses dans la ville de Trois-Rivières du Québec, qui s'inscrit dans un syndrome toponymique généralisé. Selon un représentant de l'Office d'Aménagement Territorial du Québec, il n'y aurait plus assez de rivières pour distinguer les villes du Québec. Aucune-Rivière, Une-Rivière, Deux-Rivières, Trois-Rivières et Quatre-Rivières existent déjà. La prochaine ville devrait être Cinq-Rivères, mais aucune ville n'est entourée de cinq rivières, et alors surgirait la nécessité de désigner des cours d'eau fantômes. De fait, il existe au moins cinq villes nommées Deux-Rivières au Québec. « L'implantation imaginaire de cours d'eau fantômes risque à moyen terme de décimer la population des castors », avertit Kukipiti Gerald, un spécialiste de l'éco-système au Canada. « C'est dommage, et tout aussi stupide que de condamner ce magnifique animal parce qu'il a des dents de lapin. » Il fait ici allusion à l'invasion des lapins et des crapauds anthracites en Australie au détriment de la faune locale.

Ce ne serait pas la première fois qu'un conflit naîtrait entre le castor et la pollution humaine. En -753 avant J.C., Castor fonda en effet la Capitale de la Connerie, Rome, en trucidant Pollux (pollution, vous suivez ?). Et ce ne serait pas la première fois que l'Homme tenterait de vainement modeler la Nature à son image. « Vous avez beau cultiver votre jardin, il en sortira toujours des légumes, des poivrots et des avocats », conclut Prolexiglas. « C'est pas mal de salades in fine. OK y'a une pousse qui truc... et alors ? bon OK, un truc qui pousse... et je me répète : et alors ? On va pas non plus en faire une Montagne Vraiment Immense de Conneries !! » Et certes, d'une certaine façon, cet article est un pavé jeté dans le sentier sinueux menant à la cîme majestueuse de la dite montagne où doit siéger la ville aux six et une conneries. Et nous de clore ainsi sur sept notes pessimistes.[1][2][3][4][5][6][7]

[modifier] Notes

  1. Do
  2. Mi
  3. Fa
  4. Sol
  5. La
  6. Si


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia