Désinformation:Disneyland : Le fantôme violeur gay court toujours

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Disneyland : Le fantôme violeur gay court toujours

De notre envoyé spécial  --Bazoumboy Deluxe (discussion) avril 8, 2016 à 11:07 (UTC) - ‎le 08 avril 2016

DisneylandUSA — La Terreur submerge le Pays du Bonheur

Chateaudisney.jpg

Derrière ces portes se dissimule un affreux secret.

La menace fantôme

Mickey s’en souvient comme si c’était hier. « Alors que je faisais ma promenade digestive quotidienne de début d’après-midi, soudain, j’entends un grand bruit derrière mon dos. Affolé, je me retourne : personne. Seule une odeur désagréable emplissait l’atmosphère, indice olfactif du passage de l’entité mystérieusement disparue qui, à n’en pas douter, avait voulu s’attaquer à ma personne. » Il se précipite alors au commissariat relater sa mésaventure. Sur place, l’Inspecteur Gadget qui le reçoit refuse de prendre sa plainte en considération et le renvoie chez lui en se permettant de lui conseiller de limiter sa consommation d’alcool afin d’éviter de futures hallucinations. Cet incident aurait pu rester oublié s’il n’avait été le premier d’une longue série.

Un monstre pas gentil

Dans les jours qui suivirent, plusieurs habitants du lieu vécurent des déconvenues semblables. A ceci près que les victimes finirent par s’apercevoir qu’au moment où ils entendaient le bruit, ils ressentaient une désagréable sensation au niveau de l’anus, comme si quelque chose s’en extrayait. Il n’en fallut pas plus pour établir le fait atroce : un être invisible leur imposait des rapports contre nature. L’acte commis, il pouffait de joie mauvaise et disparaissait dans les airs. Son odeur pestilentielle était le signe d’un être particulièrement malfaisant, s’il fallait encore une preuve de son caractère nuisible. Petit à petit, la psychose commença à s’installer.

La riposte restante

Les conséquences de cette affaire sont multiples. Hormis les désagréments que constituent une relation non consentie, la question est maintenant de savoir si un fantôme est susceptible de transmettre le SIDA, sachant que son odeur laisse à penser qu’il ne se lave pas trop souvent. Le Professeur Donald Dingue, l’éminent savant qui officie tous les jours et toute la journée au bar de la Forêt Enchantée, affirme que les ectoplasmes, bien qu’inconsistants, ont une action physique et concrète sur notre monde, sans quoi nous ne saurions même pas qu’ils existent, et donc qu’il faut sérieusement envisager qu’ils sont des vecteurs de MST. Face à la menace, diverses contre-mesures prophylactiques ont été essayées, mais sans succès : déplacement dos au mur, position assise sur une chaise, insertion de gode, rien ne peut stopper les assauts de cet être maléfique à la sexualité débridée et insatiable.

Son nom est légion

Une nouvelle rumeur persistante circule qui, si elle s’avérait fondée, terminerait de plonger les habitants dans les abîmes de l’Horreur. On dit qu’une personne aurait avoué sous le sceau du secret qu’il avait enfanté d’un être hideux et informe dont l’odeur rappelait clairement celle du multirécidiviste, pendant qu’il était tranquillement assis aux toilettes pour lire son journal. Malheureusement, cet élément de preuve a disparu car la victime, épouvantée et honteuse, s’est empressée de tirer la chasse. Peut-être retrouverons-nous un jour sa trace dans les égouts. D’ici là, nous ne disposons que d’un témoignage indirect, dont nous pouvons encore espérer qu’il s’agisse d’une mauvaise plaisanterie. Mais si cela se confirmait, cela signifierait que la Bête Immonde féconde nos concitoyens de manière planifiée dans le but de se reproduire et de nous envahir. Afin de circonscrire la menace, les personnes soupçonnées d’avoir été infectées ou inséminées sont d’ores et déjà mises en quarantaine dans le château de la Belle au Bois Dormant, devenu ainsi fermé temporairement au public.

Business solution

La situation ne saurait perdurer sans quoi la possibilité difficilement imaginable de fermer le parc pourrait être envisagée. Devant le traumatisme que cela causerait à des millions d’enfants et aux actionnaires, une solution doit être trouvée, même si on doit pour cela dénicher un bouc émissaire.

Moi, personnellement, je trouve un peu bizarre que les événements aient coïncidé avec l’arrivée à la cantine d’un nouveau chef de cuisine mexicain qui a renouvelé la carte en ajoutant notamment du chili con carne au menu. Ouais, d’accord, le rapport n’est pas forcément évident, mais avec un peu d’imagination… En tout cas, c’est un Étranger et je ne vois pas qui d’autre aurait pu apporter cette malédiction sinon quelqu’un venu de l’Extérieur.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia