Désinformation:Décès de 34 cascadeurs dans un accident de bus pour une série télévisée

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Décès de 34 cascadeurs dans un accident de bus pour une série télévisée

De notre envoyé spécial  ΠR K(discussion) - ‎le 3 décembre 2016

Seynod, France — Une mise en scène d'accident de bus au cours du tournage d'une série télévisée française se termine tragiquement par la mort de 34 cascadeurs. Cette affaire est révélatrice du manque d'expérience de l'industrie cinématographique française concernant le tournage de scènes d'action.

C'est hier après-midi, le 2 décembre 2016 vers 15h30, que le bus rempli de cascadeurs à fait une sortie de route dans un lacet de la descente du Mont Semnoz en direction de Seynod, à proximité d'Annecy. Cette sortie de route, loin d'être accidentelle, était orchestrée par l'équipe de tournage d'une série télévisée intitulée Les Rampants. Ce qui n'était pas planifié, c'était que la scène aurait pour conséquence tragique le décès de tous les cascadeurs qui avaient pris place dans le bus pour l'occasion.

Comment le tournage d'une simple scène d'une série télévisée a-t-il pu déboucher sur une telle tragédie ? Fabrice Lambert, le metteur en scène, explique : « Effectivement, la cascade semblait dangereuse, mais nous nous sommes dit que si les Américains pouvaient tourner ce genre de scènes de manière routinière, pourquoi pas nous ? Je ne comprends toujours pas pourquoi ça a mal tourné. » Hélas, c'était oublier que les Américains ont plusieurs décennies d'avance sur la France en matière de scènes d'action.

Nous sommes allés chercher l'explication à Hollywood aux États-Unis, où nous avons pu contacter François Desmartigues, un étudiant en cinématographie qui occupe un poste d'assistant sur le tournage d'une série américaine pour son stage de fin d'étude. Interrogé sur ce qui, selon lui, a pu mal tourner pour l'équipe française, il nous répond : « Traditionnellement, les scènes d'action françaises se limitent à des impacts et à des explosions de faible ou moyenne intensité. Pour les scènes de gifles, de sortie de route en vélo et de glissade sur une peau de banane, la méthode traditionnelle qui est d'utiliser un cascadeur et des boites en carton pour amortir la chute est suffisante. Malheureusement dans le cas d'une sortie de route d'un bus sur une route de montagne les cartons n'ont été d'aucun secours. En Amérique, ce genre de scène sont plutôt tournées à l'aide de ce qu'on appelle des "effets spéciaux". Le procédé est encore relativement récent et devrait à terme être également maîtrisé en France, mais en attendant notre industrie cinématographique devrait continuer à éviter de s'aventurer dans des mises en scènes trop complexes et dynamiques. »


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia