Désinformation:DÉbdo numéro 99 (29-09-15)

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

DÉbdo numéro 99 (29-09-15)

De notre envoyé spécial  un Yesman - ‎le 29 septembre 2015

Villetown, Monde — Le journal librement éditable par tout crétin.
N°99
DÉbdo titrage.png
Kirby.jpg
DEBDO CIE Ltd, Since 2013











ENQUÊTE SUR LA PERSONNALITÉ PRÉFÉRÉE DES FRANÇAIS









Debdo99.jpg






Non, pas toi, non.

ÉDITO

Et oui, cette semaine dans un autre journal, une enquête sur la personnalité préférée des Français !

Mais pas sur le bdo.

Et d'ailleurs, quelle magnifique occasion de parler de Franck Dubosc, ce mec qui est partout et fait la Une de tous les bdo numéro 99 ! C'est un type fantastique que tout le monde semble oublier, alors que pour la sencyclopédie c'est pratiquement un Dieu. Retour dans le passé...

Philo, le premier singe savant, avait déjà un certain âge lorsqu'il décida de créer sencyclopédie. C'était un Québécois et avait donc ce sens de l'humour très développé que personne ne leur enviait. Philo n'avait pas l'habitude d'être plus drôle que les autres, mais il voyait plus loin.

C'est pourquoi un soir de mi-novembre, alors que les caribous erraient déjà dans les fjords près de je-ne-sais quelle forêt pleine de bûcherons joviaux, il regarda une cassette VHS dolby stereo de Dubosc qu'il avait louée au Vidéofuture™ du village. Ce qui changea sa vie. Et la nôtre.

Les avis divergent (« et dix verges, c'est beaucoup ») sur la phrase qui déclencha réellement la pulsion créatrice de cet être à part, et pas banal de surcroît ce qui est exceptionnel, mais les spéculations se sont déchaînées dès lors. « Sandy, comme 110 kilos ? », « Chicos, chicas, fajitos, fajitas », « Ce mec écoute Michel Delpèche » : toutes les meilleures vannes ont depuis été citées comme la vanne primordiale.

Mais c'est cette vanne qui, par dessus toutes les autres, et tous les pardessus que les autres mettent par dessus, est celle qui, de l'avis de notre racteur en chef intérimaire honoraire, est celle qui a fait chavirer le cœur de notre géniteur de génie aux grosses génitales : « Comment ça un cargo de banane ? Bien entendu j'achète ! ».

Puis il y a eut le Big Bang et la sencyclopédie est née.


Le ctateur en chef du bdo.



CRIMOLOGIE

Le Ministère de l'Intérieur lance une enquête sur le tueur au téléphone

Il vous propose de vous prendre en photo devant les monuments que vous visitez durant vos vacances...et pouf, vous disparaissez. Le tueur aux selfies a fait sa quinzième victime.

Aucun lien entre les victimes, mais la police ne désespère toujours pas de trouver ce qui relie ces personnes, qui toutes sont mortes quelques instants seulement après que le même tueur a pris une photo d'elles avant de les achever. Kevin McGnodll photographié perché puis tombé des contreforts d'un château écossais, Lucie Sissi précipitée du sommet du Mont Blanc, Vladimir Kretinski retrouvé écrabouillé en bas d'une grue qu'il escaladait... Hormis leur jeune âge, et leur amour pour les conneries, rien ne semble toujours les mettre en rapport.

Les gens demandent à ce que Justice soit rendue

« Que tout le monde se calme ! Je veux que vous sachiez que la justice suit son cours », a déclaré le Ministre Manuel Valls entre deux discours.


Les gens demandent à ce que Justice suive son cours plus vite alors

Ce que monsieur Valls trouve plus raisonnable. Il fera donc prochainement une loi qui nous débarrassera de ce fléau.


X. S.

MES VACANCES A MONCERT-SUR-POUILLAC (extrait 9)

Retrouvez les épisodes précédents dans les autres numéros du bdo.

Ah ! Enfin, j’avais un objectif ! Je dois dire que jusque là je m’inquiétais de la façon dont j’allais occuper mes journées au vu du peu d’activités que le village semblait offrir aux touristes. Passée la cérémonie de bienvenue, plus aucune réjouissance n’était prévue pour lui permettre de passer agréablement son séjour. Mais maintenant que j’avais une enquête intergalactique à mener, de nouvelles perspectives excitantes s’ouvraient à moi. Mais tout d’abord, il fallait que je m’attelle à la construction de ce vaisseau spatial qui me permettrait d’aller directement au contact des suspects plutôt que d’attendre qu’ils se manifestent d’eux-même, ce qui aurait rendu l’enquête aléatoirement longue. Pour ceci, plutôt que de concevoir un moyen de transport idéal dont la construction nécessiterait des matériaux indisponibles dans cette contrée reculée, je pris le parti de commencer à chercher ce que je pourrais récupérer ici pour me permettre de bricoler un engin qui quoi que certainement peu confortable et ne payant pas forcément de mine, suffirait à me déplacer rapidement d’un point de la galaxie à un autre. C’est alors que j’eus un éclair de génie.

Eh oui, plutôt que de chercher moi-même toutes sortes d’artefacts qui traîneraient dans la région, je me souvins que Dédé, le différent du village, avait entrepris de retrouver toutes sortes d’indices relatifs à la pyramide sacrée qui, maintenant nous le savons de façon certaine, émanait de la civilisation extra-terrestre qui s’était emparée d’un grand journaliste devenu trop gênant. Même après avoir été démobilisé, il avait continué ses pérégrinations et dû ramasser plein de trucs de toute sorte. Il accepterait certainement de me les échanger contre les cailloux qui m’avaient été offerts à mon arrivée. Il ne me restait plus qu’à le retrouver. Ce fut fait après un certain temps dans des circonstances un peu compliquées à expliquer dans la mesure où je n’ai pas eu l’inspiration pour inventer un truc intéressant et drôle à ce sujet. C’est donc grâce à une ellipse méta-narrative que je me retrouvai au pied de son arbre où il chantait. Quand je lui proposais l’échange dont je vous avais parlé, il me dit que sur le principe il n’y aurait vu aucun inconvénient mais que ce qu’il avait ramassé depuis ce temps n’était que des cailloux car effectivement il les trouvait très jolis mais que, du coup, l’échange que je proposais ne m’apporterait sans doute aucune satisfaction. D’autre part, les cailloux que j’avais sur moi étaient les siens et il se demandait comment ils étaient entrés en ma possession. Je lui expliquais les circonstances de cet état de fait. Il crut en ma bonne foi et en conclut que certains habitants étaient d’un sans gêne qui frisait le manque d’égard et que, s’ils voulaient offrir des cadeaux, ils n’avaient qu’à aller les ramasser eux-mêmes. Devant ma mine déconfite, il s’inquiéta de mon moral. Au bord des larmes, je lui dis qu'il m'apparaissait que non seulement je n’obtiendrais pas ce qu’il fallait pour construire ma soucoupe mais aussi que j’avais perdu ma collection de jolis cailloux. Il compatit car, malgré sa grande joie d’avoir récupéré son trésor, il se souvenait de la peine que lui avait infligé sa disparition. C’est alors qu’il s’exclama qu’il avait la solution à mon problème puisqu’il avait carrément trouvé une soucoupe déjà construite lors d’une de ses différentes missions top secrètes, tellement secrètes que c’était lui seul qui s’était discrètement envoyé en mission et qu’il ne se souvenait même pas de toutes. Je n’en croyais aucun de mes organes sensibles ! Je l’interrogeai sur l’endroit où on pouvait la trouver. Il me répondit qu’il l’avait rangé dans son placard à vaisselle avec les tasses. Je m’assis par terre pour digérer la nouvelle.

Suite page suivante →



(suite des chroniques de Moncert)


Tout ces changements soudains de perspectives m’avait épuisé et je n’avais plus la force d’avoir les sentiments qui m’aurait poussé à lui manquer de respect physiquement. D’un ton las, je lui précisais qu’il s’agissait d’une soucoupe volante et ce à quoi ça devait me servir. Il compris sa méprise mais ne s’en inquiéta pas car il pensait que tout pouvait s’arranger dans la vie du moment qu’on y mettait du sien :

Dédé : Il faut partir de la situation qu’on a déjà une soucoupe même si elle n’est pas adéquate. Pour la faire voler, il suffirait qu’on la lance, non ?
Moi : Mais elle est beaucoup trop petite ! Et en plus, pour qu’un voyageur puisse survivre dans l’espace, il faudrait qu’elle soit recouverte pour le protéger du vide intersidéral !
Dédé : Pour la couverture, il suffit de poser une tasse renversée sur la soucoupe. Pour maintenir la cohésion de l’ensemble, un peu de colle suffirait.
Moi : Oui mais je ne pourrais jamais rentrer dedans, c’est minuscule !
Dédé : Allons, tu as l’esprit trop négatif. Pour résoudre un problème, il suffit bien souvent de renverser les perspectives. Ce n’est peut-être pas la soucoupe qui est trop petite, c’est toi qui est trop grand !
Moi : Ah ? Et t’as une idée pour me rapetisser ?
Dédé : Non, mais il me semble que j’ai déjà fait la moitié du chemin donc ça serait bien que tu commences toi aussi à y mettre du tien. Après tout, c’est toi que ça regarde.
Moi : Ah bien merci. Pour une aide comme ça, j’aurais tout aussi bien pu me débrouiller tout seul !
Dédé : Bon ben puisque c’est comme ça, ma soucoupe, je la garde !

Avant que j’aie pu l’arrêter, il me tourna le dos et remonta dans son arbre. J’eus beau m’excuser et le supplier de revenir, il m’ignora. J’eus bien l’idée de grimper moi aussi mais il y aurait eu violation de propriété. Il me fallut me résoudre à me passer de ses précieux services. Allons, il ne fallait pas se décourager, cette chienne de vie m’en avait déjà fait voir de toutes les couleurs mais ces épreuves m’avaient fortifié et pourvu de ressources physiques, spirituelles et morales propres à me tirer de toutes les situations et à atteindre mes objectifs, quels qu’ils soient !

En fait, à la réflexion, c’était vraiment débile de vouloir construire un vaisseau spatial. Non, la solution la plus raisonnable était de concevoir un téléporteur miniature. Eh oui, qu’il soit miniature ferait qu’il ne nécessiterait que des matériaux en très faibles quantités, ce qui était parfaitement adéquat au contexte de pénurie que constituait mon environnement immédiat. En l’absence apparente d’uranium, je ne pouvais bénéficier de la technologie nucléaire, il me fallait donc me rabattre sur une énergie éolienne. Finalement, j’avais été bien bête de penser que j’aurais besoin de cet orgueilleux de Dédé. Sans ce poids mort, j’irais plus vite.

Je passais les jours suivants à explorer les bois pour y trouver ce dont j’avais besoin.


BB. Del.

PETITES ANNONCES

  • Les Petites Annonces du bdo, l'endroit idéal pour organiser vos mariages, vos bar mitzvah (où est-ce qu'on met le s ?) et vos enterrements !

  • Narrateur cherche pale, moteur ou tout autre objet pouvant servir à la construction d'une éolienne pouvant alimenter un petit téléporteur.

  • Bonjour, c'est Dédé ! Je vends deux soucoupes collées l'une sur l'autre avec de la colle un peu trop forte. Peut servir de soucoupe volante ou d'exemple de mauvais usage de la colle ultra-forte. Prix à débattre.


ULTIMATE FIGHTING

Valls et Fillon ont débattu

Ma télévision est décédée dans un accident de ski urbain (ne me demandez pas ce que c'est, c'est trop horrible. Sachez juste que tant la rampe d'escalier que mes testicules en ont gardé les séquelles).

Par contre, mon voisin aussi avait perdu son compagnon (à deux grammes cinq, on se fait parfois des réflexions telles que celle ci : « Si j'ai bien compris la loi de la gravité, cet écran plat devrait surnager si je le jette dans le Rhône »). Alors, oui, j'ai été informé des vrais problèmes des Français. Par exemple, notre vieille tradition de cour qui permet à de sinistres personnages qui semblent bien sous tous rapports, tels ce fourbe Colonel Moutarde, de s'adonner à leurs turpitudes détestables. Ou encore la concentration de la propriété foncière dans les pôles urbains, car une seule personne semble posséder l'ensemble du Faubourg Saint-Honoré et de la Rue de la Paix. Surtout, mon voisin m'a permis de me confronter à des débats pressants qui détermineront la place de la France sur l'échiquier géopolitique du XXIème siècle : « Leffe Ruby ou Grimbergen ? ».

Il est faux de prétendre que les débats politiques ne permettent pas de prendre de la hauteur. Merci, Messieurs Valls et Fillon, de nous avoir ainsi permis de devenir des citoyens au fait des questions politiques actuelles.


Psy.


LES LIVRES DE MA REINE

  • Rugby, la France bien partie : Nos champions, trouvant la brèche au niveau du pack, ont d'abord cassé des Latins, puis n'ont pas été déments contre des Daces, faisant face aux rudes Roumains et visant l'ovale. Inouï, ce jeu !


Psy.



BELGITUDE

Ces deux Belges qui ont fait 6.000 kilomètres pour aider Mamadou Diallo à obtenir son héritage de quatre-vingt millions de francs CFA

Bruxelles, Congo – le 25 septembre 2015 – Victor Van Rossem et son ami, Peter Clark, sont gentils. Ils avaient reçu au début du mois d’août une proposition d’ami qui leur correspondait sur FaceBook, leur suggérant d'ajouter un certain Mamadou Diallo, grand entrepreneur de la légion d’honneur en République Démocratique du Congo, à leurs contacts. Après une prise de contact et quelques discussions amicales, ce dernier leur avait annoncé qu’il venait de toucher un gros héritage, mais que pour des raisons touchant au secret de la défense nationale et pour des histoires de brevet, il nécessitait leur aide pour faire sortir l’argent du pays.

C’est la nouvelle qui, cette semaine, a ému la communauté internationale. Ce Congolais jusque là méconnu a su provoquer une empathie généralisée, due à ses difficultés pour récupérer cette somme laissée par une tante par alliance après une vie entière de dur labeur.

La suggestion de FaceBook, basée sur des critères d’ouverture d’esprit – Van Rossem et son ami étaient inscrits à plus de 622.000 groupes FaceBook, et soutenaient régulièrement sur Tipeee l’ensemble des podcasteurs de Youtube – avaient effectivement mis en évidence des correspondances particulières entre eux et monsieur Diallo. Dont une sensibilité accrue contre les injustices sociales.


Diallo introuvable

Néanmoins, dès leur arrivée à l'aéroport, point de Mamadou. Enfin si, mais pas celui qui les intéressait. Enfin non, et tout de même, ils se trompèrent plusieurs fois.

Foule congolais vue.jpg

Va trouver une aiguille là-dedans.

C'est après quelques heures à errer à travers les ruelles de Brazzaville, et avoir été accueillis par les autochtones et leurs rites tribaux de vente de Tour Eiffel en acier oxydable, qu'ils sont arrivé à la conclusion qu'ils ne pourraient y arriver seuls.

Beaucoup de locaux leur ont donc conseillé de placarder des avis de recherche, et d'offrir une récompense à tous ceux qui les auraient aidés à avoir cette idée.

DesinfoBelgesBrouteurs.jpg

Ils ont donc très vite commencé à afficher aux abords de tous les cybercafés de Brazza cette affiche, aidés de tous les habitants des quartiers, pour retrouver leur ami sincère.

Lire la suite de ces superbes aventures !


X. S.

HOROSCOPE DE LA SEMAINE

Bélier.jpg

Bélier : La semaine prochaine, vous ne manquerez pas le 100ième numéro du bdo.

Taureau.jpg

Taureau : La semaine prochaine, vous achèterez 100 exemplaires du 100ième numéro du bdo.

Gémeaux.jpg

Gémeaux : La semaine prochaine, vous lirez 100 fois le 100ième numéro du bdo.

Cancer.jpg

Cancer : Les 100 prochaines semaines, vous lirez le 100ième numéro du bdo.

Lion.jpg

Lion : 100% du temps, vous penserez au 100ième numéro du bdo.

Vierge.jpg

Vierge : Tu la 100, la semaine prochaine, le 100ième numéro du bdo ?

Balance.jpg

Balance : La semaine prochaine, vous offrirez le 100ième numéro du bdo à 100 écoles africaines.

Scorpion.jpg

Scorpion : La semaine prochaine, vous relirez les 99 numéros qui ont précédé le 100ième numéro du bdo.

Sagittaire.jpg

Sagittaire : La semaine prochaine, vous aimerez 90 pour 100 du contenu du 100ième numéro du bdo.

Capricorne.jpg

Capricorne : La semaine prochaine, vous convierez vos 100 meilleurs amis à rejoindre la page FaceBook de la sencyclopédie.

Verseau.jpg

Verseau : La semaine prochaine, vous imprimerez en 100 exemplaires le 100ième numéro du bdo pour le distribuer dans la rue.

Poisson.jpg

Poissons : La semaine prochaine, un typ dans al rue distribuera 100 exemplaires du 100ième numéro du bdo : vous lui faucherez tout.
.


Retrouvez ci-dessous l'ensemble des sinfos des années passées trépassées







Retrouver les numéros introuvables (et invendables) du bdo.



Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia