FANDOM


Copé déclare avoir gagné la primaire par ordonnance

De notre envoyé spécial  Bazoumboy Deluxe (discussion) - ‎le 23 novembre 2016

ParisFrance — « Qui dit  gouvernement par ordonnance, dit élection par ordonnance » annonce-t-il pour justifier sa victoire éclatante, finalement.


Le vote déçoit de plus en plus

Michael jackson

Mickael Jackson soutenant le gouvernement par ordonnance de Copé en mettant fin à sa vie dès 2009 afin d'éliminer toute possibilité d'aller voter pour lui.

Jean-François Copé l’affirme : « J’ai toujours déclaré que les référendums populaires n’étaient pas un moyen efficace de diriger une démocratie. Regardez les résultats du vote de dimanche. Moins d’un électeur sur trois cents a voté pour moi. Ça doit faire en moyenne un par bureau de vote. Proportionnellement encore moins que Jacques Cheminade. Et vous ne voyez pas le problème ? Comment voulez-vous que je devienne Président de la République dans ces conditions ?  D‘autant plus que cette fois-ci, il n’était pas possible de contrôler la qualité des résultats, comme lors de la précédente élection à la tête du parti, qui avait donné lieu à un spectacle affligeant de querelles intestines. Plus jamais ça !»

Certes, l’argument est imparable. D’autant que si l’on considère le nombre de non votants, une majorité écrasante, qui de par leur non vote délégitiment par là même tout ce processus démagogique, Jean-François Copé peut se targuer d’avoir fait passer son idée principale : on ne saurait être efficace qu’en ne demandant pas l’avis aux gens, la France est dans une situation extrême qui nécessite des mesures fortes à mettre en œuvre immédiatement.


Le peuple n'a pas parlé, il faut l'écouter

« La majorité silencieuse du peuple qui n’a pas voté a lancé un message clair : allez-y sans nous demander ! Je suis le seul à n’avoir cessé de répéter que je n’en avais rien à foutre de leur avis, c’est donc bien moi qu’ils veulent, le plébiscite est flagrant ! » martèle-t-il. « Il faut que les deux principaux perdants, François et Alain, que je respecte malgré leur pitoyable défaite et leur programme mou du genou, viennent me rejoindre pour former l’Unité indispensable de toutes les forces derrière moi, l’avenir de la France est en jeu ! »

Tout à fait logiquement, Jean-François Copé a annoncé son intention de se rendre dès demain matin à l’Élysée pour réclamer son écharpe de Président et prendre ses fonctions dans la foulée. Sa première ordonnance : changer la Constitution pour y inclure un article garantissant sa présidence à vie, dans l’intérêt supérieur de la Nation.


Un coup de balai dans le cabinet

Jean-François, M. Le Président, avec tout le respect que je vous dois, je me permets de vous signaler que c’est moi qui ai voté pour vous à Pécoisse, la ville où vous avez fait le plus gros score car je tenais le bureau de vote. J’y ai personnellement recompté mon bulletin une dizaine de fois, vous permettant de passer devant Poisson, ah ah ah ce loser. Donc, au cas où il y aurait de la place dans votre cabinet ministériel, ou n’importe quoi d’autre, même des nettoyages à faire dans les toilettes, je suis disponible pour servir la France, moyennant rémunérations.


A propos des votes, je vote :
 
2
 
1
 
3
 
2
 

Ce sondage a été créé le novembre 24, 2016 13:48 et 8 personnes ont déjà voté.
GoodJob
Cet article a failli être élu au Best Of de la Désencyclopédie.
Si vous l'avez adoré, vous pouvez encore relancer le débat.