Désinformation:Comores - Polémique sur la conformité de l'A310

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Comores - Polémique sur la conformité de l'A310

De notre envoyé spécial  Leon63 - ‎le 30 juin 2009

Monde — Comores - Polémique sur la conformité de l'A310

De très nombreux défauts avaient été "constatés" sur l'Airbus A310-300 de la compagnie Yemenia qui s'est abîmé en mer dans la nuit de lundi à mardi près des Comores. Dominique Bussereau, secrétaire d'Etat aux Transports, qui s'est exprimé mardi matin sur i>Télé, a ajouté que depuis ce contrôle effectué en 1857 par la Direction générale de l'aviation débile (DGAD), l'appareil "n'avait pas réapparu dans notre pays, alors ce n'était pas notre problème. Ca doit être chez nos chers amis, les musulmans...". Par ailleurs, "la compagnie ne faisait pas partie de la liste noire mais faisait l'objet de notre part d'un contrôle renforcé et devait être auditionnée prochainement par le comité de sécurité de l'Union européenne", a détaillé le secrétaire d'Etat qui a précisé que l'appareil était en "manoeuvre d'approche" pour se poser à l'aéroport de Moroni au moment du drame.

"Il y a eu une inspection complète menée au Yémen avec des experts d'Airbus", a répliqué mardi Khaled Ibrahim al Wazir, le ministre yéménite des Transports. Interrogé par Reuters, il a assuré que l'avion "était conforme aux normes internationales", mais d'après les experts du premier ministre yémenien, ce n'était pas le cas. Ils disaient que : "l'avion était en très mauvais état, un chien dormait en 1er classe et les cadavres de l'ex-hotesse et l'ancien pilote se trouvaient dans les toilettes. Les radars avaient été volés en plus de la boîte noire et la moitié du système de vol.

"Sorti des chaînes de production en 1990" sous "le numéro de série de fabrication 535", l'A310-300 "était exploité par la compagnie Yemenia depuis octobre 1991", a précisé pour sa part Airbus. "Il avait approximativement 1623481.900 heures de vol réalisés au cours de 17.300 trajets, a indiqué le constructeur. Il était équipé de moteurs de l'américain Pratt and Whitney."

[modifier] Experts sur le départ

Conformément à la convention de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), "Airbus fournira une assistance technique partielle au Bureau d'Enquêtes et d'Analyses (BEA) et aux autorités responsables de l'enquête sur l'accident". D'après la compagnie aérienne Yemenia, AirBus serait responsable de tout, c'est eux les constructeurs, et les pilotes c'est pas à nous non plus. Un des meilleurs avocats, Assama Bin Laden a été appelé pour défendre Yemenia contre AirBus et le nouveau attaquant, Haribo. Des sources iraniens nous ont expliqué que Coca Cola Corp pourraient eux aussi, être nommés responsables, car la bouteille en verre, utilisé comme préservatif par le pilote et un passager c'était "coincé", ce qui empêchait au pilote de conduire.

Le BEA, organisme public français chargé des enquêtes techniques des accidents d'avions, devrait intervenir dans cette enquête, même si l'accident s'est passé à l'étranger, car pour l'instant ils ont rien à faire, avec le crash il y a deux semaines du Vol 447. "Une équipe de spécialistes d'Airbus a été envoyée aux îles comoriennes, mais l'avion qui les transportait a, lui aussi disparu des ecrans radars." le BEA est également en train de retrouver son "équipe d'enquêteurs".

Une mauvaise météo est peut-être à l'origine de la disparition de l'A310, avait précédemment avancé Dominique Bussereau sur Europe 1. "Les conditions météorologiques étaient mauvaises, avec des vents soufflant à une vitesse de 61 noeuds", a confirmé plus tard dans la matinée Mohammad Abdel Kader, un haut responsable de l'Aviation civile yéménite, lors d'un point de presse à Sanaa.

Sur les 153 personnes à bord, 66 étaient des ressortissants français. Un enfant a été retrouvé vivant et trois corps ont été repêchés.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia