FANDOM


CENSURE: La nouvelle direction informatique de la dÉsencyclopédie "chie sur les bénévoles mécontents"

De notre envoyé spécial  PdLC Pruster de Las Cales - ‎le 25 octobre 2016

Campus de la Désencyclopédie, GoogleLand — Des propos méprisants et racistes ont été entendus par une source sûre, qui dit que franchement, c'était vraiment dégueulasse d'entendre de tels propos par les oreilles



"Moi les bénévoles, je les encule"

Oui, c'est bien sous ces termes que l'administrateur responsable de la division informatique de la sencyclopédie, Ptitguillaume, aurait peut-être décrit son appréciation des courageux travailleurs de la . Bon, après, faut reconnaître qu'on vient de recruter une petite stagiaire avec un cul d'enfer, mais bon... nan mais même sans ça, y'a eu d'autres propos intolérables.

Mais tout d'abord, rappelons les détails de cette sinistre affaire. Le 25 octobre 2016, c'est-à-dire aujourd'hui (sauf si vous lisez cette sinfo un autre jour, comme demain ou avant-hier), le courageux travailleur syndiqué cancéreux et mère de 12 enfants, Pruster de Las Cales, se rend compte que son plaisir quotidien vient d'être massacré à coup de bébés pandas mutilés (voire pire).

Homme simple aimant les fleurs, donner aux blessés de guerre et faire l'amour avec respect, Pruster de Las Cales tire son plaisir du simple fait de voir une sencyclopédie harmonieuse et présentant ses sinfos sur la page d'accueil. OR, ELLES N'Y SONT PLUS !!!


"Moi les lecteurs, je leur pisse à la raie"

Après une pénible investigation, Pruster de Las Cales se rend compte qu'il ne s'agit nullement d'une erreur technique, mais bien de la volonté néfaste et putride de l'Empereur Palpatitguillaume, de détruire à tout jamais la sencyclopédie et ses lecteurs, sur lesquels, je cite, il "pisse à la raie". Ces propos sont non contractuels.

Tentant péniblement de faire justice, Pruster de Las Cales se lance alors dans un combat digne de David contre Goliath. En effet, souffrant d'arthrite à cause de tous ces orgasmes qu'il a donné avec ses doigts depuis sa prime jeunesse, ce pauvre cueilleur de roses qu'est Pruster de Las Cales ne peut pas grand chose contre le magnat de la presse et misanthrope Ptitguillaume, qui aurait, tout récemment, dévoré des femmes enceintes pour le plaisir, selon une source parfaitement crédible.


"Ils sont pas contents ces cons ? JE LEUR CHIE DESSUS"

Oh non, Pruster de Las Cales n'est pas là pour quémander de l'aide, ce n'est pas son genre. Mais en tant que journaliste sérieux, un dernier devoir avant de sombrer dans cet abyme que la gueule ouverte de Ptitguillaume lui présente, est de dire la vérité, pour qu'elle ne meure pas avec lui. Sachez, mes amis, et partagez cette Vérité !

En plus, c'est vraiment pas le genre de Pruster de Las Cales d'exagérer un truc juste pour faire un buzz, lol, non mais oh, franchement !


Vous aussi, révoltez-vous en répondant à Ptitguillaume, ce gredin:
 
8
 
6
 
9
 
2
 
2
 

Ce sondage a été créé le octobre 25, 2016 17:14 et 27 personnes ont déjà voté.
Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.