Désinformation:Ben Laden est crevé

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

De notre envoyé spécial  Yoshard - ‎le 2 mai 2011

Washington DC, District de Columbia, États-Unis — Ben Laden — la pourriture — est enfin crevé, bonne nouvelle.

Il n'aura fallu que onze ans aux forces surpuissantes américaines pour trouver cette sale merde de Ben Laden et le zigouiller comme il se doit. Retrouvé dans un village à la con dont le nom importe peu, Ben Laden a subit un traitement excitant :

  • Pour commencer, un soldat a toqué à la porte et à dit : « Ouvre ma poule, c'est le pape !! ». Ben Laden n'a pas eu le temps de prendre la fuite : il vit dans une caverne moisie et il n'y a pas de fenêtre.
  • Ensuite, plein de soldats super balèzes et entraînés ont défoncé la porte avec un laser spécial qui découpe "un peu" la porte (impressionnant !) puis avec un coup de pied méchamment violent. Ils sont rentrés et ont vu Ben Laden se cacher dans l'armoire de la cuisine sous l'évier en pleurant.
  • Alors là y en a un qui a sorti cette phrase : « Hey tu fais quoi mon gros ? Tu fais caca dans ton froc ? ». Tous les soldats ont rigolé devant cet enfoiré de Ben Laden.
  • Ben Laden a dit que non, il faisait pas caca dans son froc, parce-que c'est dégoûtant, et qu'il voulait juste se cacher parce-qu'ils allaient le tuer.
  • Les soldats n'ont rien compris parce-qu'ils parlent pas sa langue bizarre d'Arabe (Ben Laden avait pas dit ça en Anglais) alors y en a qui a dit avec un ton qui fait trop la classe : « Hasta la vista, baby». Et là il a sorti sa mitraillette et tous les autres soldats ont fait pareil.
  • Ils ont tous donné des coups de pied super puissants sur Ben Laden qui était par terre en train de se pisser dessus comme un bébé.
  • Et alors là ils ont tous tiré sur Ben Laden et, paf ! il est mort comme une merde, hahaha. Ça lui apprendra.

On a ensuite ramené son corps aux USA et on a fait la fête. La photo de son cadavre est affichée partout.



Yippie-Kay-yee, pauvre con !


Fille-blue girl dirk struve La nana aux cheveux bleus dit :
Quel manque de respect !


Pardon. Je respecte Ben Laden. J'irai pleurer sur sa tombe (mais avec mon zizi).


Fille-blue girl dirk struve La nana aux cheveux bleus dit :
Tu es répugnant.


Je plaisantais ma grosse. Hein baby, calmos. On sait bien qu'il aura pas de tombe ce motherfucker. On va brûler le corps et mettre les cendres dans une boîte de corned-beef, yeah.

Autres langues
wikia