Désinformation:Au commencement est le compteur

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Au commencement est le compteur

De notre envoyé spécial  Jake49 - ‎le 27 juillet 2009

France — Au commencement est le compteur

Ecce homo œconomicus.jpg

Le Petit Jules Uberlu,AFP

Compteur de père... En fils ! Jules Uberlu est tombé dans la marmite très tôt. Ce Banalien <1> âgé de 33 ans, diplômé en sciences économiques, qui a démissionné de son poste d'homme-popo des toilettes de l'Opéra Garnier, est compteur pour l'UMP depuis six ans. Son père, Hercule Uberlu, l'est depuis une vingtaine d'années pour le ministère de l'économie. Le père et le fils travaillent ainsi pour la même organisation, l'amicale des politiciens véreux, qui détourne des fonds publics depuis Pépin Le Bref. "Le gouvernement emploie environ une cinquantaine de compteurs" indique Georges Pompidou, qui à 98 ans conserve une santé de numéro atomique 26. L'ancien président dirige la joyeuse troupe de compteurs depuis 1974 : " D'un côté, on trouve des compteurs binaires, très utiles pour les décisions du quotidien, vote à gauche ou à droite, démission ou suicide. Ces compteurs rationalisent les choix des hommes politiques et leur font gagner un temps considérable. De l'autre, vu l'importance des magouilles, les politiciens disposent d'un volant de compteurs classiques qui deviennent souvent de précieux collaborateurs. »

Paul Pô étant licencié en Math'Mag <2> Modernes, les échanges avec Nattali Kosco-Morozé peuvent prendre une tournure très pointue. La plupart du temps, les compteurs sont aussi des collaborateurs maison, voire des conseillers financiers ou des directeurs de cabinet. Car "être compteur ne peut être qu'une activité d'appoint ", précise Daniel Perle, qui travaille pour sa part à plein-temps au service de désinformation d'un ministère. "Je suis payé pour compter et donner mon avis. C'est un exercice assez particulier", dit-il.

Système de notation interne

Umpet.JPG

Ass. Fra. Pêt.

Boulier.gif

Au pire, comptons sur le boulier AFP

A l'UMP, les compteurs sont rémunérés au forfait, 50 euros par fiche de comptes. Jules Uberlu rédige en moyenne une cinquantaine de fiches par an. "L'avantage de ce travail, c'est qu'il peut être fait le week-end, pendant les trajets, dans le train, sous la douche, dans la chambre d'une femme, dans la femme de chambre..."

Reste que pour une équation d'or - la tangente de fuite lors d'une dissolution ratée - "On compte aussi beaucoup de choses idiotes" constate Daniel Perle. Seuls 5% des calculs ont une utilité réelle. Sous ses yeux passent des dizaines de nombres ineptes et sans valeur. "Le gaspillage est monstrueux. Heureusement, la crise financière nous a remis à flots."

Jules Uberlu n'est compteur que pour l'UMP, auquel il est lié par une enveloppe hebdomadaire. De temps en temps, il est sollicité pour compter pour des prunes, compter des voix, des étoiles, voire même des moutons. Jules Uberlu est "compteur par goût". "A chaque fois, je m'efforce de me remettre en question, dit-il, car il faut toujours rester très ouvert et ne pas tomber dans l'arbitraire." Passionné de mathématiques, gros compteur par tempérament, il aime découvrir de nouvelles équations et de nouveaux problèmes. Comptant déjà en décimal et en binaire, il vient de se mettre à l'hexadécimal, qui est la spécialité de son père.

La prochaine semaine : l'écrivailleur.


<1> Promotion Banal'Sup 1999 Mention passable.

<2> Mathématiques et Magouilles Appliquées, Cursus de 2 ans après la maîtrise en Sciences Politiques, Université de Paris 15.

Basé sur un article du Monde, Au commencement est le lecteur


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia