Désinformation:Après l'attentat de Nice, combattre le terrorisme avec intelligence

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Après l'attentat de Nice, combattre le terrorisme avec intelligence

De notre envoyé spécial  Psychoparten,  Combattant sanguinaire, mais humaniste - ‎le 15 juillet 2016

NiceFrance — L'émotion est légitime en ce jour de deuil pour le peuple français. Pourtant, après cette amère fête nationale, il appartient à tous de garder la tête froide et de contribuer à vaincre le fondamentalisme sur le terrain où nous sommes supérieurs : l'intelligence.

La sencyclopédie souhaite participer à ce travail de réflexion, de sorte que le drame qui a frappé la ville natale de Garibaldi ne se reproduise plus jamais, en France ou ailleurs.


Choisir ses mots avec soin


« Mal nommer un objet, c'est ajouter au malheur de ce monde », écrivait Albert Camus. Il apparaît aujourd'hui que certains termes ont été imprudemment choisis. Lorsque le gouvernement français lançait le site stop-djihadisme.gouv.fr, se rendait-il compte qu'il légitimait l'assimilation abjecte du djihad, effort moral et obligation pour tout(e) musulman(e), et de la soif de sang et de domination de quelques groupes criminels ?

Parler de guerre semble également inopportun, dès lors qu'une guerre se déroule entre plusieurs États structurés et que les prétentions étatiques de Daesh se fondent sur du vent et du sable. Prenons donc le temps de soigner notre expression.


Les sciences humaines et sociales, outils précieux pour déconstruire la dynamique terroriste


Depuis longtemps, la psychologie étudie les profils anormaux, déviants ou pervers. Mettons à profit ces connaissances pour minimiser les risques de passage à l'acte d'individus aux tendances morbido-héroïques.

De même, la criminologie contemporaine est parvenue à mettre en lumière les effets de structure qui jouent dans les groupes terroristes, ainsi que leurs sources de financement. Voilà deux leviers que nos sociétés peuvent manier pour réduire ces groupuscules à l'impuissance.

Enfin, l'anthropologie a mis en avant les interactions entre valeurs fortes - de la cellule familiale - et valeurs faibles - de l'environnement au sens large. Une manière de mieux identifier les sous-groupes susceptibles de dévier, mais surtout de relativiser les déterminismes identitaires.


Faire preuve de retenue


Les outrances et autres accusations ne nourrissent pas utilement le débat. Prenons donc la peine d'échanger avec modération avec des interlocuteurs dont nous savons qu'ils sont tous de bonne foi dans leur condamnation du terrorisme.

Pareillement, évitons de trop mettre en valeur le parcours des assassins. D'une part, cela ne peut que mener à leur glorification par des êtres sans repères et qui trouveraient dans cette folie meurtrière un idéal par défaut. En outre, n'oublions pas qu'autour d'eux vivaient des innocents qui sont déjà suffisamment perturbés par les récents événements.


Ne pas se précipiter dans ses conclusions


Après l'assassinat de la députée Jo Cox, les médias n'ont pas tranché immédiatement entre l'explication idéologique et l'explication psychiatrique, et c'est tant mieux. Là aussi, supposer par avance que le criminel a agi au nom d'une idéologie construite risque de légitimer sa cause autant que ses actes. Il paraît sensé d'attendre quarante-huit heures au moins après chaque attentat avant de s'aventurer dans des analyses par nature fragiles.




HAHAHA NON JE DÉCONNE !

Notre société journalistique est un peu plus coincée du cul que celle des chaines d'information en direct, donc j'ai commencé un peu soft, mais, hé, tu sais quoi ? CLIQUE, PETITE PUTE, on a des photos de cadavres à peine couverts et des vidéos de l'attaque ! Alors, qu'est-ce que t'attends ? On sait que t'es une saloperie voyeuriste ! CLIQUE ! Ça fera plaisir à nos annonceurs !

Ah, et puis on a des accords avec L'Express, alors CLIQUE ! La presse aux ordres a beau être massivement sponsorisée par ta TVA, des fois, c'est un peu juste pour payer l'essence de l'Audi, alors CLIQUE, PETIT GIGOLO ! Tu vas, voir ! Plein de gros titres qui vont te sauter au visage, et des brèves sur tout et n'importe quoi autour de l'attentat, entrelardées d'annonces invasives autant qu'intempestives, ça te fait bander ? ALLEZ, CLIQUE, PLUS VITE, PLUS FORT, PLUS PROFOND ! Tu vas cliquer, oui ou merde ?

Et BFM TV nous distribue de la coke pour qu'on les mette en lumière, alors CLIQUE ! Tu vas voir, ils ont déjà donné le nom, l'adresse et la taille de chaussures du terroriste, et là, ils sont en train de filmer son chez-lui pour te montrer sa descente de bain Dora l'Exploratrice ! Mmh, c'est bon, ça ! Hein, ma salope ? CLIQUE !

Oh, merde, le président de notre société journalistique vient de me donner un avertissement ! Soi-disant que je nourrirais « la vision négative qu'ont les gens des journalistes au nom d'une vision mercantile à court-terme ». Mon cul, oui ! Comme le disait Coluche, quand on pense qu'il suffirait que les gens arrêtent de les acheter pour que ça se vende plus ! Alors, tu veux du cul, du sang et des larmes, eh ben, bouffe, et bouffe notre pub, petite salope ! CLIQUE ! Tiens, Henry de Lesquen vient de dire que l'équipe de France et Jean-Luc Mélenchon sont des « djihadistes de fait ». Ça t'intéresse ? CLIQUE ! En plus, aucun remords : il se dit que mon travail pourrait provoquer de "bonnes surprises"


CLIQUE !


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia