Désinformation:Angela Merkel gouvernera avec le FDP

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Angela Merkel gouvernera avec le FDP

De notre envoyé spécial  Marie Irène - Une question ? - ‎le 28 septembre 2009

BerlinAllemagne — Avec une participation légèrement en baisse aux élections législatives allemandes (de l'ordre de 2,1 % des électeurs), la chancelière chrétienne-démocrate conservatrice Angela Merkel conserve la confiance du peuple d'outre-Rhin grâce à son score de 33,6 %, non sans avoir infligé une sévère défaite électorale à l'alliance du SPD et des Verts allemands (socialistes et écologistes). Elle devra toutefois gouverner avec le parti libéral (FDP), partenaire traditionnel de la droite sur les questions de fiscalité et de démantèlement du droit du travail, mais plus ouvert sur les questions de société telles que le mariage gay ou la prostitution règlementée. Une position qui ne manque pas de faire rire plus d'un francophone en raison des initiales de ce parti, acronyme amusant de l'expression triviale "Fils De Pute".

Interrogé sur cette élection, le journaliste politique français Jean-Michel Aphatie nous présente une analyse subtile de la composition du nouveau gouvernement allemand.

Le parti d'Angela Merkel, le CDU/CSU qui devrait conserver 230 sièges, a perdu quelques points depuis les élections précédentes, non en faveur de la gauche - qui, telle le PS français, est embrumée dans des questions de guerres tribales internes - mais au profit du parti libéral qui remporte 93 sièges sur les 598 du Bundestag. La gauche présenterait donc un total avoisinant les 290 députés contre 323 pour la droite, grâce aux fils de put- je veux dire, grâce aux libéraux.

Le FDP a séduit les Allemands par des propositions simples et plaisantes en matière de suppression du droit du travail notamment, avec des formules-choc qui ont fait leur effet auprès des électeurs : Travailler rend libre ! ou encore Une entreprise, un staff, un patron ! Le libéralisme, c'est la reconquête de l'espace vital !

Techniquement, le programme du FDP consiste donc à dérèglementer le droit du travail, supprimer les minimas sociaux pour inciter les gens à trouver l'énergie de travailler par eux-mêmes ou encore démanteler le service public afin de favoriser la compétition entre les entreprises.

Un programme très concret qui a séduit les Allemands, comme Klaus, un sympathique chargé de recouvrement de Munich : Des politiciens qui autorisent les patrons à nous faire travailler comme des malades, nous presser comme des citrons, et tout cela en nous payant le minimum possible, alors moi, franchement, je dis Jawohl ! De toutes manières, le peuple allemand vote toujours très bien et choisit de bons représentants de la démocratie. Sauf peut-être... Ah oui, bon, c'est sûr, il y a eu un léger incident, une fois... Mais bon, on ne va pas nous reprocher Gerhard Schröder jusqu'à la fin des temps, il faut aussi savoir tourner la page !

Malgré certaines avancées sociétales majeures, comme l'ouverture des bordels à putes kosovares pendant la Coupe du Monde de football de 2006, la société allemande n'avait malheureusement que très peu progressé sur les droits des minorités, notamment ceux des pédophiles.

Le FDP, très libéral sur ces questions de liberté individuelle, se déclare par ailleurs favorable à la dépénalisation de la prostitution des mineurs - pourvu que cela facilite l'accès des jeunes à la libre-entreprise. Un problème jusque ici pour les patrons allemands qui devaient se rendre en Asie ou en Afrique afin de trouver un service clientèle répondant à leurs besoins.

Nul doute que les Allemands sont partis pour quatre ans de travail optimiste et forcé en compagnie d'un bon gros FDP !

FDP.jpg

Heinz, chef d'entreprise allemand, ne se cache pas d'être un FDP : De réelles avancées sociétales doivent permettre aux minorités telles que moi d'économiser en billets d'avions pour exercer ma passion en toute sérénité !



Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia