Désinformation:Affaire Taubira : SOS Racisme porte plainte contre le MRAP

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Affaire Taubira : SOS Racisme porte plainte contre le MRAP

De notre envoyé spécial  Bazoumboy Deluxe (discussion) - ‎le 16 novembre 2013

France — Considérant que le MRAP a trop tardé pour se scandaliser des attaques racistes envers la Garde des Sceaux, SOS Racisme a déposé une plainte pour non dénonciation de crime et non assistance à personne en danger d'atteinte à sa dignité.

Mr-t.jpg

Je dormais dans mon bananier quand ces événements se sont produits sinon je serais immédiatement intervenu pour ramener l'ordre !

« Dans une affaire comme celle-ci, qui menace le fondement-même de notre démocratie, se taire c'est donner le blanc-seing aux forces les plus obscurantistes de notre société » s'indigne Cindy Leoni, la présidente de SOS Racisme. « Cette complicité objective est intolérable de la part d'une association dont la mission est justement de lutter contre les Forces du Mal. Nous avons constaté qu'il y a un délai de 3h entre le moment où la jeune hitlérienne fasciste a proféré ses insultes contre Mme Taubira et celui où un message de condamnation est apparu sur le site web du MRAP. Par ailleurs, ils ont attendu l'après-midi pour réagir à la Une de Minute alors que le journal était disponible en kiosque très tôt le matin. Ainsi, ils ont laissé ces messages nauséabonds se répandre dans l'esprit de la population qui en a été forcément influencée, ce qui pourrait nous ramener à court terme aux heures les plus sombres de notre Histoire ».

Il faut dire que SOS Racisme est parvenu à déposer une plainte seulement 3 minutes et 23 secondes après que la jeune fille de 12 ans ait prononcé le mot "guenon" et seulement 37 secondes après la première ouverture d'un kiosque à journaux parisien le jour où Minute paraissait. « Devant l'importance de notre tâche et les risques encourus pour la société, nous avons mis au point des procédures extrêmement efficaces afin de stopper le Mal avant qu'il ne contamine l'ensemble de nos citoyens. En plus du quadrillage de nos caméras de surveillance, nous avons aussi des guetteurs ambulants qui patrouillent dans les zones malheureusement inaccessibles à nos appareils de détection automatique. Ainsi, nous avons pu enregistrer un individu qui se vantait de la taille "africaine" de son membre pendant qu'il urinait dans les toilettes d'un bar à l'aide de Google glass que nous avons eu en avant-première. » nous explique le directeur technique du service informatique de l'association caritative. « Dès qu'un délit est repéré », ajoute-t-il, « l'information est transmise directement par SMS à nos avocats qui se relaient jour et nuit devant les portes des tribunaux de toutes les juridictions. »

De leur côté, les dirigeants du MRAP expriment un certain embarras et allèguent des problèmes techniques. Dans un communiqué, ils présentent leurs excuses pour la gêne occasionnée par leur manque de réactivité et l'expliquent par une panne de leurs serveurs. Il regrettent aussi que SOS Racisme n'ait pas attendu leurs explications avant de déposer plainte. Il faut dire que la rapidité des réactions de SOS Racisme a parfois conduit à des incidents. Par exemple, il y a cette histoire du professeur qui s'était "plaint du Noir" devant ses élèves en pleine classe. Après vérification, une ampoule avait grillé. Le déclenchement immédiat de la campagne médiatique contre ce jeune professeur accusé de corrompre la jeunesse dont il avait la responsabilité avait amené sa hiérarchie à le démettre de ses fonctions. Peu après, sa femme l'ayant quitté, il avait mis fin à ses jours.

« Il est vrai que nos procédures peuvent parfois mener à dénoncer des personnes partiellement innocentes, quoi qu'en matière de racisme, personne ne peut réellement se targuer d'avoir les idées totalement propres. Mais la lutte qui est la nôtre implique parfois des sacrifices. » précise la présidente de SOS Racisme. « D'ailleurs, la question n'est pas seulement le temps de réaction mais aussi sa nature. Il est bien beau de s'indigner, encore faut-il que ce soit suivi d'actes concrets. Porter plainte est une façon efficace de se défendre contre les suppôts de la Bête immonde. Mais d'autres formes d'actions sont possibles. Par exemple, nous approuvons l'appel à manifester d'Edwy Plenel, mais il faudrait que son engagement ne soit pas que verbal. Il me semble qu'une immolation par le feu serait un acte fort hautement symbolique qui marquerait les esprits. Mais je soupçonne notre intelligentsia actuelle de ne plus trop vouloir mouiller sa chemise. »


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia