Déktionnaire:libertarien

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

D%C3%A9ktionewlogo.png

Français

Livres-bibliografia francesco 01.svg Étymologie

Littéralement, "enveloppe à vide". Terme tiré du latin liber (écorce, enveloppe) et de l'accusatif rem (res - chose), le mot désigne une proposition politique faite sur le mode de la farce et justifiant que le roi est nu quand le vide est couvert et vis versa. Ainsi le terme libertarianisme découle de celui-ci et non le contraire. Mais l'inverse est vrai aussi.

30px-Open book 01.svg.png Définition

Libertarien, nom masculin : Homme dont le processus de discours politique est ouvertement tiré du langage des bonimenteurs et des charlatans new-age appelé aussi illusions logiques. Une forme primaire de sophisme mais efficace pour prétendre guérir les maux de la société. Ainsi, la doxa la plus courante porte sur le désir fou de se séparer de la protection sociale solidaire afin de se l'organiser individuellement. Une question posée à l'envers et qui a la faculté très positive d'interroger les assurés sociaux sur l'origine et les raisons de l'assurance sociale dont ils bénéficient et dont ils négligent trop souvent de connaitre les enjeux sociaux.

Le libertarien, sous couvert d'un humour basé sur la dérision, est assurément un mouvement de dangereux gauchistes voulant réveiller les consciences pour qu'elle achèvent le projet du conseil national de la résistance. Mais en faisant croire le contraire pour attirer les capitaux des investisseurs crédules pouvant contribuer à la cause. Un projet diabolique cherchant à mettre le discrédit sur les gogos propriétaires lucratifs innocents qui adhèrent sans condition aux pièges tendus par ce club de poètes invertis.

Le langage très explicite qui est employé dans ces propositions, fait clairement comprendre le biais burlesque recherché afin de déclencher une hilarité de bon aloi. Cependant ce mouvement manque de plumes et ne parvient que très rarement à ses buts comiques ; ce n'est pas drôle tous les jours d'être libertarien. Pourvu d'un dynamisme imprimé en 3D, ce mouvement est aussi doté de ressources incompréhensibles composées de 0 et de 1 qu'il tente de domestiquer pour produire un humour nouveau et pallier à sa lacune en comiques troupiers professionnels parmi ses membres. Ainsi de nombreux chercheurs de la silicone vallée (appelée aussi "vallée du cône") s'emploient avec passion à ce chantier difficile de l'humour salvateur et bon enfant.

Certains moralistes rétrogrades voient dans la démarche de ce mouvement du rire une négation de la société organisée collectivement, mais ils se contentent visiblement d'une lecture au premier degré sans voir la puissante autodérision qui en fait le ressort comique. Cependant, une discussion restant très active au sein même du mouvement concerne une question de fond (fonds?) : "faut-il en faire autant pour critiquer le libéralisme, ne serait-ce que par respect pour ses adversaires politiques?".



Apparentés étymologiques

Ne doit pas être confondu avec labortarien - du latin labor (travail) et rem, accusatif du mot res (chose) - Personne qui n'a pas de boulot.


Voir aussi

Certaine sources associent les libertariens avec la "manif de droite" et les "yes men", cependant aucune publication sérieuse ne le confirme par ailleurs.



Dictionnaire icone.png  Portail du ktionnaire

Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia