DÉsencyclopedie

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

[modifier] Intro

Un jour, dans un pays très loin d'ici, dans un château caché au regard des mortels par une brume éternelle et magique, logerait une fée, la fée Wiki qui s'ennuyait, s'emmerdait, trouvait le temps long...

L'usage intensif du crochet, de la masturbation et de l'enfilage de perles ne pouvait venir au bout de cette ennui... Alors comme ça, un matin, elle créa Wikipédia.

[modifier] Wikipédia

Oh ! Que ce succès fut joli au début ! Et grâce à un accord secret (mais pas tant que ça) avec la fée Google, Wikipédia fut bientôt LA référence pour toutes les chercheuses et les chercheurs de quelque chose qu'il pouvait enfin trouver rapidement sans que ça ne prenne des heures...

Mais voilà...

Y'en a qui sont jamais content et de la mare qui entourait le château de la fée, des critiques aquatiques s'en donnèrent à cœur joie :

« Ce n'est même pas fiable », disaient-ils ! « C'est mal sourcé, ça fait la part belle aux illuminés de tous bord, ça exagère ce qu'il ne faudrait pas exagérer, ça minimise ce qu'il ne faudrait pas minimiser, ça traite d'importance ce qui ne l'est pas du tout, ça nie la notion d'expert et de spécialiste et surtout ça supprime les articles sur le poirier anal ».

[modifier] Le complot des critiques aquatiques

Malgré ces critiques, Wikipédia ne faiblit point, mais sa crédibilité était entamée. Les critiques aquatiques eurent alors l'idée de créer une « contre-encyclopédie », une parodie burlesque de Wikipédia qui se foutrait carrément de sa gueule en mimant et en se moquant de ses méthodes. Le nom fut tout de suite trouvé ce serait la dÉsencyclopédie.

Apprenant la nouvelle, la fée Wiki entra dans une colère indescriptible... Ce n'est qu'une fois calmée qu'elle trouva la parade.

[modifier] La parade de la fée Wiki

De façon clandestine, la fée Wiki aida la dÉsencyclopédie à naître et à s'organiser, l'hébergement leur fut offert chez elle au grand étonnement des critiques aquatiques qui ne comprirent pas très bien ce qui était en train de ce passer ; « Comment vous nous héberger ? Nous qui vous critiquons ! » Restait ensuite à attendre un peu, à marginaliser les critiques d'origines, à détourner le projet, à nommer un administrateur à sa solde et de lui faire cette recommandation :

« Je veux pouvoir dire au monde entier : Regardez donc ceux qui nous critique, ils ont essayé de faire un site, mais allez donc voir à quoi il ressemble, allez donc voir...»

[modifier] Conclusion/Fin/Mort/Over-dose

Malheureusement, toutes les bonne histoires ont une fin, la dÉsencyclopedie n'est devenu qu'une base de données de vieilles blagues de cas sociaux pas marrants.

On pourrait se dire qu'un jour Superman, Batman voir Spider-Cochon pourraient venir sauver ce site et lui livrer quelque articles poilant, mais NON !

Car les dieux tout-puissant ont proclamés l'humour interdit, ou plutôt, l'ont interdit aux autres personnes qu'eux même (cela rappelle le système de fonctionnement d'un pays comme la Chine ou la Lybie, tiens.).

Donc voilà pourquoi chaque nouveaux articles passe désormais par la Sainte-trappe de Monseigneur Big Brother.

Mon Dieu, c'est horrible ! Mais non petit Billy, c'est ce qui va t'arriver à toi aussi :

-Célébrités

-???

-PROFIT Poney Club pour les Admins/Geek en phase terminale

Eh oui ! Le site n'est plus qu'un poney club pour les administrateurs consanguins du sexe !

[modifier] Solution

  • « Merde. Mein Führer, je crois qu'on est foutus. »
    ~ Sacha Guitry à propos du site

Pour garder un minimum de fun sur le site, tout en laissant régner une ambiante à la fois démoniaque pour les Singes et marrantes pour les Gorilles, ces derniers ont inventé des bannières marrantes.

Comme "Chiant" dès que c'est un minimum marrant, y a même le médicament que prend ma grand-mère en photo OMGMDRLOLZORBBG (wat)

Ou alors "Journal du lycée" avec une photo du petit Billy qui accomplie son travail de facteur pour nourrir ses 4 gosses et son Poney.

Ah la la la, j'aimerais bien être une de ces personnes qui ce marrent en mettant des bannières marrantes tout en ce perçant avec un tournevis à bout plat leurs furoncles qu'ils ont au vagin pour satisfaire leur manque de Prozac.

PS : Et je vous emmerde. Cordialement.

Qu'avez-vous pensé de l'article "DÉsencyclopedie" ?
 
5
 
4
 
4
 
4
 
10
 
25
 
6
 

Ce sondage a été créé le février 22, 2008 01:51 et 58 personnes ont déjà voté.
Partage sur...
wikia