Cure-dent

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Cure-dent.jpg

Observez la beauté du geste

« "Que le cure-dent soit !" Et le cure-dent fut. »
~ Dieu à propos d'une quelconque création du Monde

Ouais...enfin c'est pas si simple que ça...


Petit objet à l'utilité bien connue, le cure-dent a de tout temps fasciné les hommes par sa singulière absurdité. Il a, au fil du temps, connu de nombreux changements évolutifs qui ont fait de ce simple bout de bois un mythe universel...



[modifier] Évolution

[modifier] Il y a un début à tout...

Baobab.jpg

C'est en effet de là que le cure-dent tire ses plus lointaines origines. Comme vous pouvez le constater, de nombreuses modifications seront encore nécessaires pour arriver à la suprématie esthétique du chef d'œuvre visuel qu'est le cure-dent.


[modifier] L'innovation de Pierre Kiroul

Cure-dent 1.jpg

Observez l'air triomphal de cet inventeur primitif.

C'est le 14 août 15 098 av. Jean-Christophe (à peu près) que le professeur Kiroul eut une idée révolutionnaire digne des scientifiques du XXI ème siècle : il tailla une branche de façon à lui conférer une extrémité pointue. Le premier « vrai » cure-dent venait de naître. Bien sûr, il était un peu encombrant...mais c'était un bon début.






[modifier] L'invention de CRASSVS MENIBVS

Légionnaire.jpg

Un légionnaire à l'affût armé d'un cure-dent. Admirez la grâce et l'aura majestueuse qui se dégage de la scène.

Ce légionnaire romain, sans talent exceptionnel pour le combat, se manifesta en revanche plus doué pour la science en raison d'une invention astucieuse : il créa en effet le javelot. Un double changement pour le cure-dent qui se trouve maintenant pourvu d'un deuxième bout pointu et constitué de bronze pur. C'est un pas de géant qui permet au peuple romain de gagner moultes batailles...mais pas plus de s'astiquer les quenottes... Il reste donc des choses à améliorer. Mais après des millénaires d'utilisation, le cure-dent préhistorique avait cédé sa place au cure-dent antique.






[modifier] L'amélioration de Boniface le Pouilleux

Rapière.jpg

Le cure-dent médiéval de Boniface.

Appelé ainsi en raison de son hygiène capillaire douteuse, Boniface le Pouilleux naquit en 1256. Derrière ce prénom saugrenu se cache un cerveau génial qui révolutionna l'histoire du cure-dent : Boniface imagina en effet de remplacer le « deuxième bout pointu » par une poignée, de façon à assurer une meilleure prise en main. Ce nouvel outil n'est autre que ce qu'on appelle maintenant une « épée » ou une « rapière », mais il est irréfutable que ces armes dangereuses ne sont autres que les lointaines ancêtres du cure-dent moderne. Une nouvelle ère venait de commencer dans l'histoire du cure-dent...






[modifier] La modification de Karl Von Drekkenov

Alchimiste.jpg

Karl Von Drekkenov dans sa chauve splendeur.

Cet alchimiste allemand, dont la moitié des cheveux n'avait jamais repoussé suite à un accident du travail et dont l'autre était tombée suite à une calvitie prématurée, inventa l'allumette en 1706 (on comprend tout de suite mieux la nature de son « accident »). Par la même occasion, il avait perfectionné le cure-dent à un point inimaginable : finis les bouts de bois de 1 mètre ou les tiges de métal peu pratiques à transporter, puisque le cure-dent était devenu PETIT !!! Cependant, cette glorieuse trouvaille ne fut pas si glorieuse puisque aucun des bouts n'était pointu, et que l'un d'eux était recouvert d'un élément chimique rougeâtre particulièrement inflammable que toute personne sensée éviterait de mettre dans sa bouche.






[modifier] Le cure-dent moderne : ENFIN !!!

Cure-dent 2.jpg

Je n'ai rien à dire à part "Quelle merveille !"

Après des années, que dis-je ? des siècles !! que dis-je encore ?! des MILLÉNAIRES de travail acharné, de recherches diverses, d'expériences variées, d'échecs, parfois (on peut citer comme exemple l'histoire de Mohammed Abdoulâh qui décéda tragiquement en s'empalant sur son prototype), un certain Peter Smith (américain, comme vous pouviez vous en douter...) eut l'idée en 1929 d'ajouter des bouts pointus à l'allumette de Von Drekkenov. En amincissant cette tige de bois, il créa le premier cure-dent moderne. Il ne se doutait pas à l'époque que cet objet allait connaître un succès fulgurant et universel, ainsi qu'une passion démesurée, et que son histoire serait bientôt connue de tous les élèves de 3ème assez studieux pour daigner ouvrir leur manuel d'Histoire Géographie Hachette collection édition 1996 à la page 168, troisième paragraphe, ligne 7. Grâce à cette invention, il gagna le prix Nobel de la Science de 1930, loin devant le parapluie en papier et l'agrafe.



[modifier] Remerciements

A travers divers scientifiques plus ou moins connus, nous avons observé le déroulement de l'histoire du cure-dent, de l'homme préhistorique tailleur de branche à un brillant ingénieur du XXI ème siècle, en passant par un alchimiste chauve et un paysan peu soucieux de la propreté de ses cheveux. Pensons également aux autres chercheurs dont beaucoup périrent dans d'atroces souffrances à la suite d'accidents, de meurtres, ou de suicides. Un grand merci à eux d'avoir tenté d'améliorer le cure-dent, et d'avoir consacré leur vie à ce vénérable ustensile. Amen.

[modifier] Étude plus poussée de l'objet

[modifier] Description

Observons d'un peu plus prêt ce mystérieux machin qu'un pauvre bougre en haillons décida un jour d'appeler « cure-dent ». Regardez... Cure-dent 3.jpg

1) Ce petit tas gluant et informe est un RANI (Résidu Alimentaire Non-Identifié), un élément organique qu'on peut qualifier de « dégueulasse » dont la présence est très fréquente sur un cure-dent usagé.


2) Derrière le RANI qui semble être de la purée d'épinard se cache la première pointe du cure-dent : un élément primordial dans la composition de l'objet, ce que le professeur Von Drekkenov n'avait pas compris. Cette extrémité permet de capturer les différentes horreurs qu'abrite votre dentition.


3) Cette tige de bois qui relie les deux pointes est en général appelée « La tige de bois qui relie les deux pointes » ou alors plus sobrement « La tige ». Elle est assez utile lorsque l'on souhaite saisir le cure-dent sans toucher les nombreuses saloperies qui parsèment les pointes.


4) Cette deuxième pointe est en tout point semblable à la première sauf dans le cas présent où elle n'est pas couverte de RANI, contrairement à sa jumelle. Une deuxième pointe permet un second usage du cure-dent, donc plus grande durée de vie.


Attention : Un cure-dent ne peut être utilisé que deux fois : une première fois à l'aide de la première pointe si elle n'est pas couverte de merde dentaire et une seconde fois à l'aide de la seconde pointe si elle non plus n'a pas été plongée dans les déchets de votre repas. Sinon, c'est pas très propre et vous risquez deux choses :


LEFT - La fessée


LEFT - L'infection bucco-dentaire

Suite à ces menaces très convaincantes, il me semble, j'ose espérer que même les plus hardis d'entre vous ne se risqueront pas à utiliser le même cure-dent pendant 2 ans, chose que le monsieur ci-dessus a sans doute essayé. Après cette petite leçon éducative, passons à la suite...


[modifier] Observation des RANI

Comme dit quelques lignes au-dessus, les RANI n'ont aucun rapport avec les Rats Arboricoles du Nord de l'Islande puisque ce sont des Résidus Alimentaires Non-Identifiés. Voici une petite compilation des nombreuses variétés de RANI que le cure-dent nous offre à voir :

Tartre.jpg

Tartre

  • Le tartre : Cette matière jaunâtre apparaît en cas de non-brossage des dents. Il est reconnaissable à son odeur particulièrement abjecte et à sa texture onctueuse.
Bout saucisson.jpg

Bout de gras de saucisson



  • Le petit bout de gras de saucisson : Après vous être délecté d'un peu de saucisse sèche, vous êtes susceptible d'être victime du pire ennemi du mangeur de saucisson : le petit bout de gras qui reste coincé entre les dents. À ne pas confondre par la couleur avec le tartre, il se caractérise par sa difficulté à être enlevé.
Épinard.jpg

Morceau d'épinard



  • Le morceau d'épinard : Nous l'avons déjà rencontré tout à l'heure. Bien qu'il ne soit pas aussi odorant que d'autres RANI, il est en revanche visuellement insoutenable et pourrait ruiner un dîner en amoureux en quelques secondes.
Peau de pomme.jpg

Peau de pomme



  • La peau de pomme : Pas grand-chose à dire sur ce visiteur clandestin qui s'incruste dans votre bouche. Une fois de plus, le cure-dent viendra à bout de ce squatteur indésirable.


[modifier] Comment fabriquer son propre cure-dent

Après avoir tant vanté les mérites de cet objet indispensable, je puis aisément comprendre votre immense envie d'en posséder un. Bien sûr, vous pourriez vous rendre dans une grande surface et sortir votre porte-monnaie... Malheureusement, les cure-dents coûtent souvent assez cher, c'est pourquoi nous vous proposons deux manières de fabriquer votre propre cure-dent chez vous.

[modifier] Méthode n°1

[modifier] Matériel

Pour cette première méthode, vous allez avoir besoin d'une tronçonneuse, d'une scie, d'une lime, d'une règle, d'un taille-crayon et de beaucoup de courage et de patience.

[modifier] Première étape : bien choisir son arbre

Arbre coupe.jpg

Procédez comme ceci.




Rendez-vous dans la forêt la plus proche et grâce à la tronçonneuse, coupez l'arbre qui deviendra bientôt votre cure-dent. Mais attention : pas n'importe quel arbre ! Pour une solidité maximale, choisissez plutôt un chêne centenaire ou un séquoïa géant. Un baobab fera également l'affaire mais tout le monde n'habite pas en Afrique.





[modifier] Seconde étape : la coupe de la rondelle

Vous vous en doutez : tout l'arbre ne servira pas à la confection de votre cure-dent. En sachant qu'un cure-dent traditionnel mesure très exactement 6,5 centimètres de long, vous devrez découper à l'aide de la scie un tronçon de 6,5 centimètres de hauteur. Le reste de l'arbre pourra servir pour la cheminée, ou alors à frapper les mômes pas sages.

[modifier] Troisième étape : le limage

Étapes du limage.jpg

Les étapes du limage.


Sans aucun doute la partie la plus chiante de toutes. Grâce à votre lime, vous allez devoir limer tout le tour de votre rondelle jusqu'à obtenir un petit cylindre de 2 millimètres d'épaisseur et de 6,5 centimètres de long.


[modifier] Quatrième étape : l'aiguisage

Bien. Vous êtes maintenant en possession d'un petit cylindre de bois qui ressemble en tout point à un véritable cure-dent. Cependant, une dernière chose reste encore à faire : tailler les petits bouts pointus aux extrémités. Munissez-vous d'un taille crayon dont le trou fait 2 millimètres et tournez. Vous obtenez votre première pointe. Répétez l'opération de l'autre côté.

[modifier] Cinquième étape : l'utilisation

Voilà. Vous venez de confectionner un cure-dent de vos propres petites mains habiles. Vous contemplez quelques secondes votre chef-d'œuvre puis décidez de le tester. Vous l'empoignez délicatement en formant une pince avec votre pouce et votre index, le soulevez avec douceur et l'amenez lentement à votre bouche. Le cure-dent s'approche doucement de vos dents sales. Enfin, c'est le contact. La pointe de votre outil vient se loger entre deux incisives. Vous commencez à effectuer un mouvement de va-et-vient quand soudain... CRAC !!!! Le cure-dent se brise sous la pression trop forte de vos muscles pourtant peu puissants. Dommage...vous aurez au moins essayé... C'est également à ce moment là que vous vous rendez compte que vous auriez pu couper plusieurs rondelles dans le tronc de l'arbre et ainsi obtenir plusieurs cure-dents... VDM

[modifier] Calcul de la rentabilité

Bien que peu solide, votre cure-dent a eu l'avantage de pas vous coûter un sou. Enfin peut-être que si en fait... Vérifions-le tout de suite.

  • Achat de la tronçonneuse : 280,00 €
  • Achat de la scie : 29,99 €
  • Achat de la lime : 10,00 €
  • Achat d'une glace au chocolat: 1,20 €
  • Achat d'une règle : 0,90 €
  • Achat d'un taille-crayon : 1,50 €
  • Achat du courage et de la patience
  • Amende pour avoir abattu un chêne de 300 ans dans un parc public : 500,00 €

Après un rapide calcul, nous arrivons à un coût total de 822,39 € : une broutille pour le riche héritier russe que vous n'êtes pas. C'est à ce moment là que vous vous rendez-compte que le lot de 150 cure-dents est à 1,30 € chez Lidl. Dommage.

[modifier] Méthode n°2

[modifier] Matériel

Pour cette seconde méthode, vous avez besoin d'une boîte d'allumettes et d'un couteau.

[modifier] Première et dernière étape

Taillez les bouts des allumettes grâce au couteau. Bravo. Vous venez d'obtenir plus d'une centaine de cure-dents.

[modifier] Calcul de la rentabilité

En partant du principe que tout le monde possède chez soi un couteau et une boîte d'allumettes, nous pouvons constater que cette méthode vous coûte zéro euros, soit 822,39 € de moins que la première. Si vous n'avez ni couteau, ni boîte d'allumettes, vous êtes soit un clochard, soit un menteur.


[modifier] Utilisations

Bien qu'esthétiquement fantastique et visuellement divin, le cure-dent n'en est pas moins un objet pratique aux multiples usages. Outre les banales utilisations telles que le curage de dents que nous avons déjà abordé à plusieurs reprises, ou la préhension à distance de petites olives noires destinées à une affectation apéritivesque, le cure-dent peut servir à bien d'autres choses encore, plus ou moins utiles...ou inutiles...

[modifier] Tuer le hamster de sa petite sœur

Qui n'a pas rêvé un jour de frapper le petit visage fragile et angélique de sa frangine de 8 ans qui vient de laisser tomber « sans le faire exprès » votre IPhone 3Gs par terre. En voyant votre bien-aimé téléphone acquis la veille se briser en près de 86 morceaux inutilisables séparément, une rage folle s'empare soudain de vous. Cette folie meurtrière ne pouvant être évacuée sur la principale cause de son apparition (à savoir votre sœur) pour des raisons nommées « Maman  » et « Papa », il est nécessaire de trouver une autre victime. Oui, le choix du hamster de votre sœur semble être une bonne idée. Mais étant donné que ce dernier n'est aucunement impliqué dans la destruction totale et irréversible de votre portable, autant lui infliger une mort rapide. C'est à ce moment qu'intervient le cure-dent qui est notre sujet de base, rappelez-vous. Une nuit, munissez-vous donc de votre cure-dent et descendez les marches de l'escalier en évitant la huitième en partant de haut car elle craque. Approchez-vous de la cage du petit rongeur. Ouvrez la doucement pour éviter tout bruit. Regardez la petite bête innocente qui somnole en silence. Une petite boule de poils qui n'a aucune raison de se faire sauvagement assassiner à l'aide d'un cure-dent. Non, décidément vous ne pouvez pas faire ça. Ça serait trop cruel. Votre cure-dent ne servira donc pas cette nuit. Une prochaine fois peut-être...

[modifier] Faire des brochette de criquets

Une semaine à peine après votre tentative de meurtre, vos parents organisent un après-midi grillades avec toute la famille. Comme d'habitude, c'est à vous que revient la préparation du repas. Soudain, une idée géniale germe dans votre cerveau : la haine profonde de votre petite sœur (que nous nommerons désormais Marie-Germaine) envers les insectes étant de renommée presque mondiale, vous allez lui confectionner de belles petites brochettes de Caelifera vulgaris, plus communément appelé « Criquet des champs » ou « Criquet » voire « Jiminy » pour les intimes. À la vue de ces arthropodes grillés, sa réaction la plus probable sera le hurlement ou peut-être même le vomissement, dans le meilleur des cas. Vous tenez votre vengeance !!! Après avoir capturé une dizaine de criquets dans votre jardin que vous tuez d'un coup de crayon bien placé (paix à leur âme), vous vous attaquez à l'épineux problème de l'embrochage : en effet, comment transpercer des criquets de 5 millimètres d'épaisseur avec des pics à brochettes de 5 millimètres d'épaisseur sans les abîmer ? Une fois de plus, la solution est le cure-dent. Avec ses 2 millimètres d'épaisseur, il permettra de cuire 5 criquets sans en faire de la purée visqueuse et suintante. Fabriquez donc vos deux brochettes et posez-les sur le barbecue. Vous pouvez maintenant vaquer à vos occupations habituelles, comme regarder par la fenêtre la voisine d'en face qui prend sa douche, ou couper vos ongles de pieds en attendant que les criquets soient bien cuits. Mais quand vous revenez, ô malheur ! les cure-dents ont pris feu ! Vous aviez omis dans votre plan machiavélique de prendre en compte la composition boisesque du cure-dent ! Tant pis, ça ne sera pas non plus pour aujourd'hui !


[modifier] Crever les pneus d'une voiture

Marie-Germaine vient de gagner le concours Pony Club (une célèbre série jeunesse à la fois pleine d'action et d'émotion, tous les jours à 16h45 sur Girl TV) en répondant à la question existentielle la plus complexe qui soit, à savoir « Pourquoi Marc a-t-il quitté Brenda ? ». La réponse était, comme vous vous en doutiez sûrement « Parce que Brenda avait une sale gueule ». En récompense de son exploit, votre sœur se voit récompenser de quatre places au Parc Magic Pony. La vie est souvent cruelle, et vos parents décident de vous y emmener, le jour précis où votre ami Bastien organise chez lui une soirée Qui veut gagner des millions ?. Je peux facilement comprendre votre consternation à l'idée d'observer tout une journée des poneys en train de bouffer du foin et chier sur vos Converses. Sans compter que tout cela est une fois de plus de la faute de votre salope de sœur. Plongé dans le désarroi le plus total, vous oubliez qu'encore une fois, le cure-dent peut vous sauver la mise ! Ne me regardez pas avec cet air désespéré ! Réfléchissez, comment faire pour ne pas arriver au parc ? Oui, on pourrait en effet tuer le conducteur avec les clés de la voiture, mais il ne me semble pas que ce soit la meilleure solution. On pourrait effectivement détruire la voiture avec de la dynamite...mais ça ne serait pas assez discret. Réfléchissez maintenant en imaginant que vous êtes seulement armé d'un seul et unique cure-dent. Rayer la carrosserie ? Non... L'enfoncer dans l'anus d'un poney ? Euh...non toujours pas... Crever les pneus de la voiture ? Oui ! Voilà la solution géniale qui va vous permettre de regarder Jean-Pierre Foucault pendant plus de deux heures !!! Le matin M du jour J, vous vous levez donc en pleine nuit pour pourfendre les pneus de votre cure-dent. L'opération terminée, vous retournez vous coucher, en songeant déjà à la soirée qui s'annonce palpitante... Cependant, au petit matin, grande est votre bite surprise lorsque vous apercevez une calèche devant la maison. Les billets du parc portaient en effet l'option « Voyage en calèche ». Oui, c'est triste.


[modifier] En conclusion

En utilisant trois exemples concrets de la vie quotidienne, nous avons pu démontrer que les petites sœurs sont des connasses de première le cure-dent est un objet aux utilités aussi variées qu'étonnantes.

Logo fines herbes.png  Portail de la Grande Cuisine  •  Couteau-suisse.png  Portail de la Vie Quotidienne

Qu'avez-vous pensé de cet article sur le cure-dent ma foi fort bien écrit ?
 
39
 
84
 
6
 
5
 
12
 
6
 
17
 

Ce sondage a été créé le avril 25, 2010 19:32 et 169 personnes ont déjà voté.


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia