Cruauté

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher



« Kes ki a 2 pir ke 1 bèbè mor dan 1 poubèl ? ben 2 bèbè mor dans 1 poubèll ! looooooool ptdr »
~ Kévin tentant une blague à propos de la cruauté
« Et qu'y a-t-il de pire que deux bébés morts dans une poubelle ? »
~ Sacha Guitry à propos de la cruauté
« lol ben 3 bèbè mor dans 1 poubèl! normal kwa mdrrrrr XD mèm pa drol »
« Non. Un bébé mort dans deux poubelles. Haha ! »
« g ri1 compri.. »


Echelle cruauté.jpg

L'échelle de la cruauté.

Pocahontas bleu.jpg

La bête noire de la communauté scientifique.


La cruauté est le plaisir que l'on éprouve à voir souffrir une personne ou un animal ou à lui infliger une douleur ou une frustration.

Généralement, les gentils considèrent que ce sentiment est propre aux méchants. Donc si tu es cruel, c'est-à-dire si tu prends du plaisir à faire souffrir quelqu'un, c'est que tu es cruel, donc que tu es méchant : tu es alors considéré comme cruel. Bref, être cruel, c'est pas bien, c'est le mal, c'est caca.

Par cette définition, il semble simple, à première vue, de distinguer ce qui est cruel de ce qui ne l'est pas. Pourtant, ça n'est, le plus souvent, qu'après une subtile réflexion ou une interprétation vraiment objective que l'on peut mesurer la cruauté d'un acte.

Usuellement, on détermine l'intensité de la cruauté avec l'échelle de la cruauté, tout comme on mesure la magnitude d'un séisme avec l'échelle de Richter, ou la longueur de sa bite avec un double-décimètre. Alors que celle de Richter va de 0 à 9 sans unité (son échelle, pas sa bite), et ta règle va de 0 à 20cm, l'échelle de la cruauté n'a que deux subdivisions : CRUEL et PAS CRUEL. Il n'y a pas de "à moitié cruel", de "assez cruel mais pas trop" ou de "71,46% cruel". Exactement comme il n'y a pas de "méchants qui deviennent gentils" ou l'inverse : cette théorie n'est pas scientifiquement acceptable et n'existe que dans les séries américaines débiles ou dans "Pocahontas". C'est pas dur à comprendre, c'est binaire. Même toi, tu peux y arriver.


[modifier] Quelques exemples simples

Ci-dessous vous trouverez quelques exemples illustrés et commentés, afin d'assimiler au mieux la notion de cruauté.

[modifier] Exemple 1

Papa bébé attrappé.jpg

CRUEL : Tu prends du plaisir à écraser les côtes de ce bébé à la seule force de tes bras ? T'es rien qu'un cruel.

Papa bébé lancé.jpg

PAS CRUEL : Il ne lui écrase plus les côtes, ce qui était cruel ; par raisonnement sur le caractère binaire de la cruauté, utiliser le bébé comme un ballon de basket n'est donc pas cruel.

[modifier] Exemple 2

Infirmière sexy.jpg

Cette fille superbe et aguicheuse dans ce petit déguisement sexy constitue ton fantasme. Tu ne coucheras jamais avec... C'est donc cruel.

Infirmier.jpg

Cet ouvrier smicard dans cet accoutrement ridicule ne constitue PAS ton fantasme. Tu ne coucheras jamais avec... mais c'est ton père. C'est donc également cruel.


[modifier] Petits exercices d'application

Pour continuer cette formation, je vous propose de résoudre quelques petites énigmes en faisant vous-même le raisonnement. Je vais passer des diapositives, et à vous de me dire si on a affaire à quelque chose de CRUEL ou de PAS CRUEL. Cliquez sur "Dérouler" pour obtenir la réponse.

[modifier] Exercice 1

Chat calin.jpg

Miaou.



[modifier] Exercice 2

Eglise enfant.jpg

Les parents de ce petit garçon ont péri dans un tragique accident de la route. Le jeune orphelin quitte la cérémonie funéraire en pleurs.




[modifier] La cruauté selon les frères Bogdanoff


Grichka 1.jpgGrichka Bogdanoff dit :
Nous y sommes, Igor.

Nos solides compétences en informatique quantique intramodulaire nous ont permis de pirater cet article de la sencyclopédie.


Igor 1.jpgIgor Bogdanoff dit :
Tout à fait, Grichka.

Plongeons dans les mystérieux tréfonds de cet article et tentons d'en découvrir les subtilités.


Grichka 1.jpgGrichka Bogdanoff dit :
Allons-y, Igor.

Cet article semble traiter d'une notion de philosophie quantique intramodulaire sociologique freudo-nietzschienne, que l'on appelerait "la cruauté".


Igor 1.jpgIgor Bogdanoff dit :
Exactement, Grichka.

Qu'est-ce que l'auteur a bien pu vouloir démontrer dans cet argumentaire ? Intéressant : il y aborde le caractère binaire de la cruauté. Peut-être pourrions-nous rebondir sur cet élément, Grichka.


Grichka 1.jpgGrichka Bogdanoff dit :
Bon Dieu que oui, Igor.

On dit qu'un objet est binaire lorsqu'il ne peut contenir que deux états. Par exemple : une porte ne peut être qu'ouverte ou fermée... ou en bois. Cela dépend de la porte. Ce qui peut, à première vue, s'appliquer effectivement à la cruauté : cruauté ouverte, ou fermée, ou en bois. Cependant, l'auteur semble avoir oublié la propriété sociologique freudo-nietzschienne métaphysico-symbiotique de cette notion. Et pour expliquer cela, un bref rappel historique sur la cruauté dans l’Égypte Antique ne serait point de trop, Igor.


Igor 1.jpgIgor Bogdanoff dit :
Bordel de merde qu'évidemment que oui, Grichka.

Mais malheureusement, l’émission est déjà terminée et nous devons rendre l'antenne. Néanmoins, aucun doute que la semaine prochaine, nous reviendrons sur ce point historique crucial qui aura défini la cruauté telle que nous la connaissons aujourd'hui.


Grichka 1.jpgGrichka Bogdanoff dit :
Putain d'enculé de sa race de mort que oui, Igor.

Nous laissons donc cet article tel qu'il est à présent. Nous espérons que notre contribution vous aura éclairé dans l'approche du concept de cruauté. Nous vous retrouvons donc la semaine prochaine. N'oubliez pas : chaque région de l'espace, aussi petite soit-elle, en descendant jusqu'au simple photon, porte en lui la configuration de la cruauté.


Générique...



Donc là, que vient-il de se passer ? Deux enfoirés ont piraté mon ordinateur et se sont immiscés dans mon article pendant mon sommeil, c'est donc...

C'est donc...

C'est donc cru...

CRUEL !!! Bande de débiles ! Bon, personne n'a suivi, en fait...

Et ce foutu antivirus !!! Tu dépenses une fortune dans cette saloperie et voilà le résultat ! Et pis il faut que je répare les conneries des deux abrutis, là, les frères Menton-de-Feu, je ne peux pas laisser mon article comme ça. Ho pis merde...



[modifier] La cruauté selon Cruelator_4.0








[modifier] NOOOOONNNNN !!! Quelle cruauté ! Mais, QUELLE CRUAUTÉ !!! Ho mon Dieu... OUIIIIIN ! Snif ! C'est horrible !


Hé mais, attendez... c'est même pas le même lapin...

[modifier] Conclusion

Si vous voulez être cruel, faites gaffe quand même aux images que vous utilisez.


Qu'avez-vous pensé de l'article "Cruauté" ?
 
219
 
115
 
29
 
8
 
13
 
20
 

Ce sondage a été créé le avril 14, 2010 19:17 et 404 personnes ont déjà voté.


GoodJob.gif
Cet article a failli être élu au Best Of de la Désencyclopédie.
Si vous l'avez adoré, vous pouvez encore relancer le débat.
Partage sur...
wikia