FANDOM


Dans un premier mouvement purement orthographique, la course à pied présente un mystère rosicrucien pour le bipède lambda. Pourquoi n’y a-t-il pas de « s » à pied ? Et comment courir avec un seul pied, se demande-t-il en se curant l’ongle du gros orteil avec le nez.

Vers l'infini

Vers l'infini, et au-delà, si possible.

Étymologie anthropomorpheModifier

C’est une affaire de logique, et, après une rencontre avec le célèbre linguiste/physiologiste/pâtissier japonais Onora Touvu, il apparaît que l’on ne court qu’avec un seul pied à la fois, en alternance gauche droite, ce qui est -reconnaissons-le- plutôt pas trop con. Nous reviendrons sur ce concept d’alternance un peu plus bas. Que fait donc le deuxième pied pendant ce temps-là, me direz-vous. Comment voulez-vous que je le sache, vous répondrais-je...

Pour devenir un peu moins abrutis lors de vos dîners mondains à base de pizzas/binouzes, vous pourrez faire remarquer à votre auditoire complètement bourré et donc enclin à l’ébahissement ou la bagarre, que l’expression « à pieds joints » avec un « s » à pied, est, par extension prosaïque, plus facilement compréhensible. Et BIM ! Dans les chicots.

Force est d’avouer que les courses de sacs qui réjouissent tant nos bambins lors de leurs joyeuses festivités d’anniversaire -avant l’arrivée du clown- ne permettent pas d’effectuer l’Ironman [1] sans obtenir quelques ampoules voire des hémorragies provoquant une douleur lancinante consécutive à la perte de l’épiderme de la semelle, à ne pas confondre avec « l’épi d’Herme de la semaine», ce dernier ayant tout intérêt à payer la caution de son coiffeur s'il veut pécho un jour autre chose que des pouffes à frange. (voir la partie compétition et reproduction du coureur).

Comme le dit un jour le poète que je ne citerai pas :

« Là, c’est trop rigolo, parce que vous vous attendez à une citation, mais comme j’ai dit « que je ne citerai pas » ben du coup, il n’y a rien, c’est marrant. Je me tape des barres tout seul. Quand je fais des blagues comme ça c’est comme si Louis de Funès, Jar Jar Binks et Cyril Hanouna avaient eu un fils ensemble[2]et que c’était moi. Vite, une corde. »
~

Oscar WildeDiminutive’s Joke Epistemology, a tribute to clown eaters

Mais trêve de rigolade, passons à une revue un peu plus sérieuse du noble art de la course à pied.

Gants du pleistocène

Chaussures du pléistocène ayant appartenu à un quadrumane. Elles peuvent également servir à la pêche aux gros.

Définition non exhaustiveModifier

Comme son nom l’indique, la course à pied est une course, à pieds. Pour ceux qui veulent perdre du poids, gagner en confiance, installer Linux facilement, faire revenir l’être aimé ou avoir de la chance aux jeux, rien de tel qu’une bonne confrontation avec un tas de gens qui aiment sortir le dimanche pour faire autre chose que de cueillir des champignons, ce qui tombe bien, sinon il n’y en aurait pas pour tout le monde. Et déjà, trouver un bon coin à champi[3], ce n’est pas une sinécure si vous voyez ce que je veux dire, et je ne vous parle même pas des psilocybes, bande de punks à chiens.

La course à pied effectuée en pleine nature est appelée "trail". Je ne vois pas qui ça peut intéresser.

Compétition et reproductionModifier

Le classement de la course à pied entraîne une liste de noms rangés mais pas par ordre alphabétique, ce qui peut représenter un inconvénient, notamment au niveau du classement. On distingue toutefois plusieurs personnes dans ce classement. Elles sont réparties par ordre numérique cette fois, allant de un à trois (1 à 3). Ces champions tirés au sort, ce qui est juste, sont respectivement dénommés « premier, deuxième et troisième[4]». Les autres sont des merdes, mais n’oubliez pas qu’arriver dernier d’une course est toujours plus louable que d’aller aux champignons, surtout si vous êtes allergique.

800px-El Tres de Mayo, by Francisco de Goya, from Prado in Google Earth

"Courir? Plutôt crever les bras levés!"

Les anarchistes, depuis la confédération nationale du travail pendant la révolution sociale espagnole de 1936, ne participent pas à la course à pied sous prétexte que : « Ni dieu, ni chronomètre».

PerformanceModifier

Le coureur le plus rapide du monde est actuellement Steve Austin, mais c’est de la triche.

Technique de la CAP [5]Modifier

Nous l’avons vu, il est nécessaire de posséder au moins deux pieds pour courir. Exception remarquable, les poulpes ne sont pas autorisés à participer aux compétitions de la FFA car, je cite : « On va pas se faire suer à remplir le parcours de flotte non plus, ého, ça va bien oui. »[6]

La technique la plus utilisée est donc celle de l’alternance, un peu comme les élections en France, sauf qu’avec la course à pied, au moins, on va quelque part. Les courses de formule 1 seraient plus désignées pour une analogie avec la politique, car : « Avec tous ces cons, on va droit dans le mur. » aurait un jour dit Ayrton Sena lors d’une balade en taxi avec Lady Di.

Courir est assez abordable pour le grand public. Disons-le même honnêtement, 97,3% des gens peuvent courir. Les autres ont dû trop picoler hier soir.

Si courir semble facile, courir vite est une autre histoire. Il faut s’entraîner à faire ses lacets tous les jours, apprendre le code de la route pour ne pas mettre sa vie en péril, et surtout continuer l’entraînement malgré les échecs et déceptions (liés aux nombreuses blessures mettant en cause une déshydratation intense ou encore une chute de plusieurs dizaines de mètres, je vous avais prévenu que courir au bord d’une falaise était complètement con). J’espère que vous avez retenu la leçon.

Où apprendre?Modifier

Il existe de nombreux sites internet fourmillant de détails sur les techniques d’entraînement. « Jogging International » « Running International » ou encore « Pourquoi ne pas courir au bord d’une falaise International ». Ce sont les plus connus et ils permettent quotidiennement aux jeunes coureurs d’éviter de "faire de la merde."

Nous pouvons également suivre les blogs de coureurs plus forts que nous, plus beaux et certainement plus intelligents puisqu’ils ont trouvé le moyen de faire de la thune avec leur addiction au sport.

Nous les suivrons, ils nous suivront, ce qui -techniquement- est possible, si l’on se base sur la rotondité de la terre. Leurs plans d’entraînement nous inspireront pour meubler notre intérieur. Nous nous délecterons de leurs exploits et peut-être même irons liker leurs pages FB, en bon fayots que nous sommes. (Après réflexion, j’ai remplacé le « vous » initial de ce paragraphe par un « nous » un peu moins agressif et insultant à votre égard, mais je n’en pense pas moins).

Bon, le mieux pour apprendre, est quand même de se sortir les doigts des fesses et d’aller courir (le balancement des bras à présent hors de votre côlon, aide à gravir les côtes plus facilement, surtout si on est à pied). « C’est en forgeant que l’on rend la peau de la charrue à César » me disait souvent mon grand-père que je n’ai pas connu.

Don juan

Don Juan, un sacré coureur.

Équipement Modifier

A-Des pieds :Modifier

La route est aux pieds ce que le fouet est aux fesses. Il ne faut pas en abuser sous peine de dommages irréversibles. Dans le premier cas l’on ne pourra plus marcher et dans l’autre, plus s’asseoir. Il est donc impératif de se mettre d’accord avec sa maîtresse domina gainée de cuir noir sur l’usage d’un mot de passe signifiant que l’expérience va trop loin. Pour le reste, mettez des chaussures et ça ira.

Il existe différentes sortes de chaussures. L’important est de « trouver chaussure à son pied [7] ». Anecdote amusante et véridique, les blessures les plus courantes ont augmenté de 128% depuis l’apparition sur le marché de la fameuse Waffle. Première chaussure de l'entreprise qui deviendra la machine à pognon phénoménale qui tire son nom de la déesse de la victoire, dont on a astucieusement retiré l’accent pour le transformer en virgule pour le transformer en logo. Niké se retourne depuis lors dans sa tombe et votre banquier aussi.

Un mouvement de bouffeurs de fromage de chèvre aux cheveux longs et gilets bariolés ont décidé un jour de courir sans chaussures/s. En fait c’est possible, j’ai menti. Ils ont du cependant s’exercer très progressivement pour rendre leur voûte plantaire aussi dure qu’une fin de mois au RMI. Aujourd’hui il n’est pas rare de croiser des adeptes de cette pratique, le barefooting, courant sur les dunes ou les trottoirs. Ils ont coupé leurs cheveux et mettent des écouteurs mais personne n’est dupe. Nous pouvons les reconnaitre aisément par un simple coup d’œil à leur pieds car ils ne portent pas de chaussettes.

B-De la tête et des mains :Modifier

Pour éviter de se peler les extrémités, le coureur averti pensera à revêtir un bonnet en matière respirante et une paire de gants. L’hiver aussi. Mais plus gros.
Les lunettes peuvent être utiles pour éviter de se coincer une branche de saule dans l’œil, se prendre un moucheron ou une météorite, ce qui est moins probable je vous l’accorde, mais pas impossible, les moucherons proliférant particulièrement en cette saison.
Le cou pourra, par protection ou coquetterie, être entouré d’un « tour de cou ». Il pourra également servir de bonnet ou vous aider à enlever ce fichu moucheron qui n’en finit pas de mourir sous votre paupière. Pensez juste à enlever vos lunettes -pas si efficaces que cela- avant d’effectuer cette opération mettant en péril votre cornée et à long terme votre vision nocturne si vous êtes un hibou ou un chat.

C-Le reste du corps :Modifier

Gravité

Le mystère du vaisseau de Goku enfin expliqué clairement.

Bon ça va bien, je ne vais pas vous mâcher tout le boulot non plus. Faudrait voir à grandir un peu et à se prendre en main maintenant. Évitez juste le coton qui absorbe votre sueur et devient de plus en plus lourd, comme quand Goku modifie la gravité dans sa salle d’entraînement avant de rejoindre la planète Namek pour combattre Freezer.

Santé et course à piedModifier

Délicate question que celle du bénéfice de la course à pied sur la santé. De manière générale nous pouvons dire que c’est plutôt bienfaisant pour le corps humain, mais il existe un nombre incroyable de décès pendant certaines épreuves comme le mal nommé « marathon ». La course contre la montre est bien moins dangereuse étant donné que la montre court à une vitesse raisonnablement basse. Cependant, les personnes âgées confessent volontiers que « le temps passe plus vite à nos âges ». Qui croire en ce cas? Difficile à dire.

Sport versus scienceModifier

De source sûre, aucune expérience n’aurait été tentée -même théoriquement- par le congrès scientifique[8] et son représentant annuel, qui déclare solennellement entre deux sandwichs club à la gare de Saint Lazare le mercredi 03 août 1952 : « Sérieux mec, qu’est-ce qu’on en a à foutre de ta course à pied de branleur de chiens? Va me dire sur quel bordel de chiasse de quai part ce foutu train d’enfoiré, vagin, crotte de lama. »
Une citation particulièrement remarquable, s’il en est, et qui permet une mise en perspective assez parlante de l’intérêt inexistant de la science à l’égard du sport.

Problèmes intestinaux et délivranceModifier

Pour clore le sujet abordé sans aucune omission, nous dirons que la course à pied ce n’est pas de la rigolade, et que rien ne sert de courir, il faut partir d’un point A pour arriver à un point B. Un entraînement ainsi qu’un équipement adéquats seront suivis et utilisés par le novice, l’amateur ou le professionnel, sous peine de décès prématuré ou plus simplement par peur de se « geler les couilles », ce qui n’a pas de sens étant donné que la femme également est autorisée à sortir pour aller courir entre 17h30 et 18h, parce qu'après il y a la bouffe à faire, et si je m’y collais je n’aurais certainement pas cette aura mystérieuse et ténébreuse de ce que l’on nomme « un putain d'enfoiré de misogyne », ce qui est vraiment très mal.

Notes et références Modifier

  1. L’Ironman est une compétition uniquement réservée aux super héros composés de métal. Il est évident que les supers vilains possédant les attributs et pouvoirs proches de ceux de Magnéto n’ont rien à faire là puisque au lendemain de la deuxième édition ils ont refusé de payer les croissants aux participants. C’est pas juste que ce soit toujours les mêmes qui raquent moi je dis.
  2. Ce qui est évidemment impossible, tout le monde sait que Cyril Hanouna est incapable de se reproduire.
  3. La classe dans le classement, au nom du père, une histoire philologique du Saint-Esprit, Moine copiste inconnu mais qui se la pète, VIIème siècle avant J-C Van Damme.
  4. La première utilisation avérée de ce diminutif est attribué à Castor et Pollux dans Le manège en chantier je cite : « Champi chapeau pidibo, champi chapka pidiba », autant vous dire que les auteurs ne devaient pas manger que des cèpes.
  5. Conversion Astucieuse de la Proprioception. Il est entendu par l’ensemble de la confrérie des savants d’importance dont seuls les frères Bogdanov font partie que ce sigle et ses composantes se définissent en opposition avec la marche à pied, ce qui sonne vraiment mieux que n’importe quel pléonasme du type «petit nain» ou «casse-burnes Céline Dion ».
  6. Citation d’Usain Bolt, fichu hypocrite qui court avec les pattes greffées d'un kangourou en plastique.
  7. Cendrillon, dans Mémoires d’une transformiste en forêt de Rambouillet.
  8. Oui, présidé cette année là par Gilles de la Tourette, à qui l’on doit notamment l’excellent tower defenders « penguins attack ».