Coton tige

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher
Bouncywikilogo.gif
Pour ceux que ça intéresse, les soi-disant experts de Wikipédia ont rédigé une merde de trois lignes et demi, sans liens et mal illustrée, à propos du sujet Coton tige. N'hésitez pas à la consulter...

Derrière ses faux airs de simple et grossier nettoyeur d'oreille, le coton-tige se révèle en fait être un redoutable prédateur, toujours à l'affut de ses prochaines victimes.

« Ah bon? Il va falloir que je me méfie, désormais. »
~ Sacha Guitry à propos de cette nouvelle révélation
« Moi, j'aime les fraises. »
~ Sacha Guitry à propos d'un truc qui n'a rien à voir
« Mais c'est quand même meilleur avec de la chantilly. »
~ Sacha Guitry à propos d'un truc qui n'a toujours rien à voir
« Ça va être coton, tiens! »
~ Émile Zola à propos de la tige cassée de sa Ducati

[modifier] Description physique

Coton-tige1.jpg

Vous ne verrez plus cela du même œil après avoir lu cet article.

La taille du coton-tige peut varier de 7cm pour les plus petits spécimens à 10cm pour les plus grands. Son épaisseur ne dépasse pas 5mm, mais sa férocité n'en est pas pour autant réduite. Il pèse à peine 10g. Un spécimen d'enfant coton-tige de 1 an mesure à peu près 4cm et pèse juste 1g.

La couleur des cotons-tiges varie souvent suivant les espèces : rouge, bleu, jaune... Certains disent même en avoir vu des blancs avec des petits cœurs roses.

Ils ressemblent en fait à de petits bâtonnets avec un bout de coton à chacune de leurs extrémités.

[modifier] Alimentation

Le coton-tige est carnivore, malgré sa petite taille. Il peut aussi bien manger des humains que des chats, ou même des tyrannosaures si ça lui chante (remarquez que les tyrannosaures sont des dinosaures, ce qui montre que le coton-tige ne recule devant rien et aussi que sa race date depuis l'ère Jurassique). Il a plusieurs techniques pour bien neutraliser ses proies avant de les dévorer tout cru (les cotons-tiges n'aiment pas la viande cuite). Nous les verrons dans le paragraphe suivant.

[modifier] Techniques de neutralisation (du coton-tige)

[modifier] L'immobilisation

La technique de l'immobilisation consiste à immobiliser (non, c'est vrai?) la victime du coton-tige avant de le soumettre. Le coton-tige ne peut opérer cette technique tout seul, c'est pour cela qu'il appellera ses confrères pour l'aider. Non seulement ce sera plus facile pour maîtriser la cible, mais en plus le groupe de cotons-tiges victorieux pourra se régaler de sa nouvelle victime en groupe, ce qui est évidemment plus convivial. Cette technique se pratique donc à aligner des dizaines de cotons-tiges pour créer un "fil" qui fera tomber le repas désigné, ce dernier n'ayant pas vu les dangereux prédateurs du fait de leur petite taille. Ils formeront alors un cercle en s'assemblant pour immobiliser l'adversaire, avant qu'un vieux coton-tige ayant bientôt fini sa vie se dévoue pour se jeter dans la gorge du repas pour l'étouffer et le tuer. Le groupe pourra alors tranquillement dévorer l'innocent individu qu'ils ont abattu.

[modifier] Le nettoyage

Coton-tige2.jpg

Groupe de cotons-tiges ayant aperçu leur prochaine victime et s'apprêtant à opérer la technique de l'immobilisation.

Cette technique se pratique surtout dans une salle de bain, où vivent les dangereux prédateurs que sont les cotons-tiges. La victime s'approchera de leur résidence (une boîte en plastique ou un sachet) et en saisira un pour se curer les oreilles avec. Lorsqu'il a fini de se nettoyer l'une d'entre elles, le coton-tige bientôt mort de dégout envoie des molécules dans votre cerveau, et lesdites molécules donneront envie au malchanceux de se nettoyer son autre oreille. Il s'empressera alors de jeter le coton-tige "utilisé" pour en prendre un autre et se curer joyeusement l'autre oreille.

Cette technique n'est pas encore mise au point et rares sont les victimes de cette infâme fourberie.

A ce jour, seules ces deux techniques sont connues. Des équipes de chercheurs spécialisés mènent des enquêtes pour avoir plus de renseignements sur ces êtres étranges aux origines inconnues.

[modifier] Techniques de parade (de l'homme)

Pour les techniques des cotons-tiges, il existe des parades qui vous seront diffusées exclusivement sur cet article pour votre survie. Il existe en fait une parade pour chaque stratagème.

[modifier] La contre-immobilisation

Pour cette parade, il faut tout d'abord vous procurer le génialissime Coton-detector© que l'on peut trouver dans toutes les grandes surfaces pour l'étonnant prix de 68,99€. Il vous permettra de repérer tous les coton-tiges suspects avant qu'ils n'aient pu accomplir leur acte macabre. Lorsque vous les aurez détectés, préparez-vous à citer une phrase toute bête mais qui vous sauvera sûrement la vie. Dès que les bip du Coton-detector© deviendront de plus en plus fréquents, regardez par terre. Si vous les apercevez, criez haut et fort pour que tout le monde vus entende : "Tous les cotons-tiges sont vilains!". Dès lors, ils déguerpiront en un instant, car ils détestent quand on leur rappelle qu'ils sont méchants. Prenez quand même une mitrailleuse avec vous au cas où ça tournerait mal.

[modifier] Le préservatif

Capote.jpg

Ce bidule pourra vous sauver la vie quand vous vous nettoierez les oreilles, alors prenez soin d'en avoir toujours un sur vous.

Lorsque vous vous nettoierez les oreilles, mettez un préservatif sur l’extrémité du coton-tige dont vous vous servirez, ça vous empêchera d’attraper des saloperies comme le sida et les molécules envoyées par le coton-tige.

[modifier] Divers

Coton-tige3.jpg

Et dire que des gens se battent avec des cotons-tiges géants. Les pauvres fous. Ils ne savent en fait pas ce qu'ils ont vraiment entre les mains.

Il existe aussi des spécimens de coton-tiges mutants. Des scientifiques ont en fait capturé plusieurs spécimens normaux avant d'opérer des expériences douteuses sur eux, un peu comme les nazis. Ces expériences étaient censées être confidentielles, jusqu'à ce qu'un crétin de stagiaire découvre les documents relatant les détails des dites expériences et les envoie à la presse qui s'est empressée de diffuser le scandale. Le stagiaire s'était en fait trompé, pensant que c'était un dossier contribuant au prochain reportage de E=M6 sur les coliques et autres maladies intestinales. Vous vous en doutez bien sûr, le stagiaire servit de cobaye aux expériences suivantes.

Le projet des cotons-tiges mutants servit finalement à ébahir les crétins regardant des jeux télévisés où les participant se donnent des coups de cotons-tiges géants. Heureusement que les productions anesthésient les monstres en coton avant l'émission, sinon, bonjour le carnage.

« Ah, c'est bien ce que je pensais! Prends ça, chien de coton-tige! »
~ Sacha Guitry à propos de cet article, cassant un pauvre coton-tige en croyant naïvement tout ce qui est écrit sur cette page
Qu'avez-vous pensé de cet article ?
 
19
 
98
 
17
 
9
 
12
 
11
 
44
 
12
 

Ce sondage a été créé le mai 8, 2010 07:50 et 222 personnes ont déjà voté.


Couteau-suisse.png  Portail de la Vie Quotidienne

Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia