Costard-cravate

Un article de la désencyclopédie.

Aller à : Navigation, chercher

Voir aussi Cravate

Le costard-cravate est un déguisement traditionnel des homos-sapiens (planète b587-587-564) qui apparait majoritairement au début de leur âge d'électricité. Fait de tissus unicolores sans courbure ni bordure apparente, cette parure à l'esthétique douteuse était en partie portée par des individus mâles hétérosexuels se prétendant supérieurs tout en ne se faisant pas remarquer. Les femelles cependant, pour qui l'esthétique avait une plus grande place, n'en portaient pas. En effet, la tenue donnait une apparence de frigo à quiconque l'enfilait, ainsi qu'une impression de jambes ridiculement petites et de torse inversement proportionné. Les femelles portaient cependant une version plus jolie, le blazer, mais cela est encore une hypothèse. Les dernières traces de tissu remonte à l'âge de raison des homos-sapiens.

[modifier] Historique

[modifier] Origine

Les toutes premières traces se trouvent sur le continent eurasien après la division de la Pangée, la tenue n'avait cependant pas le même but que par la suite, elle était conçue pour des esclaves d'un tyran surnommé Mao Zedong par ses semblables. Le despote, en fin de vie, ridé, bedonnant, poilu et aux articulations noueuses était très frustré et jaloux des jeunes mâles qui l'entouraient. En se faisant servir son thé, la vue de son esclave et de la tenue qu'il portait lui provoqua une révélation, en effet l'habit de servitude masquait parfaitement les imperfections du temps pour ceux qui en avait souffert, et masquait aussi les beaux trait des jeunes (la cravate, par exemple, donne l'impression que le cou du porteur est énorme même sur les jeunes minces, mais n'aggrave pas la situation des vieux car le leur est déjà gros et tassé). L'Individu frustré décida alors de forcer tous les individus mâles à se vêtir de la sorte pour que tous soient moches, mais cela mena à des révoltes et à sa chute.

[modifier] Expansion

À l'age de l'électricité, selon les historiens spécialisés dans l'étude des comportements irrationnels, l'origine du costard n'était qu'une légende écrite dans un support papier (le petit livre rouge), cela n'empêcha pas de nouveaux hommes bedonnant de reprendre l'idée et de la concrétiser à l'aide d'un complot. En effet, grâce à la télécommunication radio à peine découverte, les individus frustrés qui commandaient les émissions diffusèrent des messages subliminaux et cachés destinés à rendre les femelles fétichistes des costards-cravates. Cette méthode diabolique obligeait alors les mâles en désir de se reproduire à porter le déguisement pour être acceptés aux différents rites d'accouplement. Devant cette multiplication du port de la tenue de servitude, les femelles non-hypnotisées qui avaient d'autres fétichismes devenus anormaux durent aussi se taper des costards-cravates, car elles ne voulaient pas sembler étranges face à leurs congénères. Cela créa un cercle vicieux et la mocheté se rependit alors dans tout le monde des homos-sapiens.

Cet découverte permit aux chercheur d'expliquer pourquoi on trouve sur certains textes anciens latins que le costard est classe, voir sexy.

[modifier] Evolution

Avec le temps le costard-cravate devint le symbole du mensonge et des sentiments artificiels, et il resta pendant longtemps dans les régions du globe où les actes n'étaient pas encore devenus plus importants que l'apparence. L'habit de servitude était en effet traditionnellement porté pour les occasions où le serviteur se désirait avoir des sentiments ou motivations honorables mais que ce n'était pas le cas, c'est pourquoi on retrouve des fresques avec des porteurs de cravates représentant des rituels de vie commune, d'accouplement, et de servitude d'âme (appelé entrieneus de tripallium à ce moment). Devenu un outil d'auto-persuasion, il permettait de dire implicitement "je suis un menteur" mais d'être tout de même intégré dans les clans, l'effet du complot agissant toujours.

— Je souhaite vendre mon âme à vous dans le but égoïste de vous gratter de la monnaie virtuelle que j'utiliserai pour me rendre ivre afin d'oublier que j'ai vendu mon âme.
— QUOI ?!
— Mais c'est pour le travail. (effet costard)
— AHH dans ce cas pas de problème.


« Tu es la femme de ma vie ! Fêtons cela ! Je suis heureux »
~ Porteur de cravate
« On vient de se connaitre et j'aimerais être heureux avec toi, marions-nous pour s'en persuader »
~ Non porteur de cravate

[modifier] Fin

Grâce à l'évolution de la santé et de l'éveil des enfants, le nombre d'homos-sapiens stupides diminua, malgré les efforts de la télévision dirigée pas les hommes bedonnants. Cela eut pour effet l'arrêt de l'effet subliminal qui obligeait les individus à être moches, la télé n'étant plus visionnée. Cependant les bedonnants étaient nombreux et le nombre de costards également encore, les mâles ne voulant pas se plier à la mocheté eurent alors l'intelligence de changer de sexe. Suite à cela on ne retrouva plus d'habit de servitude et le monde des homos-sapiens entra dans une ère de connaissance, de vérité et de diversité.

[modifier] Autres tendances imposées

  • Inspiré de la technique de Mao Zedong, la tendance des cheveux interdits pour les mâles(à peine 5cm de longueur) fut lancé par un vieux calvitié jaloux alors que le finasteride n'existait pas encore.
  • La pilosité non entretenue fut tendance, instauré par un poilu jaloux des imberbes, il utilisa la stupidité des individus se désirant hétéros exclusivement, en leur faisant croire que s'épiler était pour les gays.


Logoemploi.png  Portail de la recherche d'emploi  •  Couteau-suisse.png  Portail de la Vie Quotidienne


Cet article a une chance non nulle de figurer dans le Best Of ou de ne pas en être.
S'il vous a enthousiasmé, votez pour lui sur sa page de vote ! Ou pas.
Partage sur...
wikia